Blog

Plonger dans le mystère de la vie

« La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre. » Gandhi

Les manifestations de la vie sont iprévisibles.  Comme les saisons qui se suivent, et ne se ressemblent pas, la vie obéit à des lois qui souvent nous échappent. Nous ne maîtrisons pas tout. Et ça, nous n’aimons pas !

Les événements imprévus qui viennent bouleverser nos plans, les retards, les obstacles, les étranges synchronicités qui nous laissent croire qu’un lutin facétieux se rit de nous, les comportements parfois étranges de nos proches… tout ça nous donne parfois l’impression que, quoique nous fassions, la vie n’en fait qu’à sa tête.

Et puis, au milieu de ce tourbillon de surprises dérangeantes, des opportunités émergent, des rencontres se dessinent. Et jusqu’à nos plus grandes frustrations peuvent parfois se transformer en chance inouïe.

Par exemple, un de nos projets échoue, et une autre route, imprévue, s’ouvre devant nous. Ou alors c’est une maladie qui nous amène à revoir nos objectifs à la baisse, et nous permet ainsi de prendre le temps nécessaire pour nous poser les vraies questions, et ainsi approcher enfin les vraies réponses.

Réfléchissons un instant : quand, pour la dernière fois, la vie nous a-t-elle conduits sur une autre route que celle que nous avions imaginée ? A quel moment, pourtant souvent vécu comme désagréable, avons-nous été obligés de lâcher-prise, pour nous apercevoir que nous allions, finalement, arriver au bon endroit, malgré un chemin tortueux ou inconnu ?

La vie a une imagination illimitée : si elle nous conduit à un endroit apparemment mystérieux, c’est probablement pour que nous puissions nous y rencontrer nous-mêmes, et actualiser de nouvelles ressources ou de nouvelles qualités.

Alors, si nous ouvrions la porte de notre vie à ces nouvelles rencontres, à ces nouveaux projets ?

A ce qui nous dérange, nous fait peur ? Que risquons-nous, en fait ? A n’importe quel instant nous pouvons dire «  stop » !

Alors, pourquoi ne pas tenter de nous aventurer au-delà de notre zone de confort ?

La vie nous attend, là-bas.


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/publications/chroniques/plonger-dans-le-mystere-de-la-vie.html#AHD2ZWBmq639psBu.99

Bridge 1540510 960 720

 

 

Pourquoi mon travail me réveille la nuit?

Interview

 

 

Pourquoi mon travail me réveille la nuit? 

 

C'est le thème de mon interview par Gaël Le Bellego, pour le Magazine Management. 

Encore une occasion de nous rappeler que nous devons prendre la responsabillité de notre bonheur, et de notre santé. 

 

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/ob-60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e-couvtravail-2.jpg?fx=r_380_596

Ob 60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e couvtravail 2

 

 

Magazine Management France


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/interview-5.html#t11uu6bMRYjkgWJ2.99

Merci à Right Management

Un grand merci sincère au Cabinet Right Management pour son accueil de qualité.

Nous avons passé des moments riches autour de " transformer la crise en opportunité", avec une place particulière laissée aux enjeux actuels ( décroissance, écologie, éthique, manager "humain", etc... )

Merci pour votre attention exceptonnelle, vos questions pertinentes, et votre confiance.

Et ma gratitude toute particulière va à Catherine SautaÏ-Marinier, qui a organisé cet événement. 

Bone route à toutes et à tous! 

 

13442344 1030857680354972 6321156702668138316 n

Voulez-vous guérir?

The promise of a shaman

If you come to me as a victim I will not support you.

But I will have the courage to walk with you through the pain that you are suffering.

I will put you in the fire, I will undress you, and I will sit you on the earth.

I will bathe you with herbs, I will purge you, and you will vomit the rage and the darkness inside you.

I’ll bang your body with good herbs, and I’ll put you to lay in the grass, face up to the sky.

Then I will blow your crown to clean the old memories that make you repeat the same behavior.

I will blow your forehead to scare away the thoughts that cloud your vision.

I will blow your throat to release the knot that won’t let you talk.

I will blow your heart to scare fear, so that it goes far away where it cannot find you.

I will blow your solar plexus to extinguish the fire of the hell you carry inside, and you will know peace.

I will blow with fire your belly to burn the attachments, and the love that was not.

I will blow away the lovers that left you, the children that never came.

I will blow your heart to make you warm, to rekindle your desire to feel, create and start again.

I will blow with force your vagina or your penis, to clean the sexual door to your soul.

I will blow away the garbage that you collected trying to love what did not wanted to be loved.

I will use the broom, and the sponge, and the rag, and safely clean all the bitterness inside you.

I will blow your hands to destroy the ties that prevent you from creating.

I will blow your feet to dust and erase the footprints memories, so you can never return to that bad place.

I will turn your body, so your face will kiss the earth.

I’ll blow your spine from the root to the neck to increase your strength and help you walk upright.

And I will let you rest.

After this you will cry, and after crying you will sleep,

And you will dream beautiful and meaningful dreams,

and when you wake up I’ll be waiting for you.

I will smile at you, and you will smile back

I will offer you food that you will eat with pleasure, tasting life, and I will thank you.

Because what I’m offering today, was offered to me before when darkness lived within me.

And after I was healed, I felt the darkness leaving, and I cried.

Then we will walk together, and I will show you my garden, and my plants, and I will take you to the fire again.

And will talk together in a single voice with the blessing of the earth.

And we will shout to the forest the desires of your heart.

And the fire will listen and whisper the echo, and we will create hope together.

And the mountains will listen and whisper the echo, and we will create hope together.

And the rivers will listen and whisper the echo, and we will create hope together.

And the wind will listen and whisper the echo, and we will create hope together.

And then we will bow before the fire, and we will call upon all the visible and invisible guardians.

And you will say thank you to all of them.

And you will say thank you to yourself.

And you will say thank you to yourself.

And you will say thank you to yourself.

 

J'ai trouvé ce texte magnifique sur le site : http://you-are-another-me.tumblr.com/post/178177897283/the-promise-of-a-shaman-if-you-come-to-me-as-a

888

Le Festival Maintenant, c'est tout bientôt

Festival Maintenant

  

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que je serai présente au Festival Maintenant, qui aura lieu en Belgique du 19 au 23 Septembre 2018

Le premier Festival des Transitions, où nous partagerons nos initiatives pour accompagner la création de ce nouveau monde auquel nous aspirons. 

Pédagogie, énergie, agriculture, etc... mais aussi transition intérieure !

Nous sommes tous conviés à mettre en commun nos forces! 

Je vous proposerai un atelier le samedi 22 Septembre à 14 h 

 

Masculin – Féminin : En route vers la paix

Pacifier, harmoniser, faire équipe

 

Trouver la paix intérieure, faire cohabiter harmonieusement nos polarités masculine et féminine, n’est-ce-pas une étape nécessaire avant de prendre une place apaisée et utile dans le chantier qu’est notre nouveau monde ?

Et ce, quelle que soit notre histoire, notre sexe ou notre orientation sexuelle.  Car la paix commence à l'intérieur de nous. 

Cet atelier, basé sur des rituels symboliques puissants, vous permettra d’expérimenter des guérisons, des réconciliations profondes et des joies intenses.

Ensemble, nous pourrons décider de poser les armes et d’élaborer une nouvelle manière de vivre, apaisée et joyeuse.

 

Mettons en commun ce que nous avons de meilleur, et enrichissons-nous de nos mutuelles différences. » Paul Valéry

 

En savoir plus sur « Le paradoxe d’Eve »  au service de l'harmonisation  Masculin – Féminin ?

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/le-paradoxe-d-eve-1.html

Allez consulter le programme du Festival  : 

https://festivalmaintenant.be/

 

 

861
Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/festival-maintenant.html#SHOfSw1T65uBlLyY.99

Causerie autour de la mobilité et de l'outplacement

Transformer la crise en opportunité

 

 Le 20/09/2018 de 10:00 à 13:00

 Right Management - Paris

 

Cet événement a été reporté au Jeudi 20 Septembre. Merci de votre compréhension

Transformer la Crise en opportunité 

Je proposerai une conférence  privée au public de Right Management
Et une réflexion autour de mes ouvrages  « Le pouvoir d’être heureux » et « Libérez-vous par le pardon »

 

Et si cette épreuve était la plus belle chance de notre vie ? Nous évoquerons, entre autres :

  • Notre regard sur l’échec – la réussite
  • Notre rapport au temps, aux cycles de la vie
  • La manière dont nous nous traitons nous-mêmes, et nos rêves, et nos besoins
  • Ces deuils à faire, ces blessures à guérir, ces réconciliations avec nos capacités et notre histoire
  • Notre rapport à la réalité (elle nous veut du bien ! )
  • Les ressources sur lesquelles nous pouvons compter pour amorcer un nouveau cycle

 

Vous souhaitez organiser une conférence, un atelier, une causerie, une formation sur ce thème?

Contactez-moi au 06 08 94 81 46 ou sabasannecathe@gmail.com

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/right200918-1.jpg?fx=r_500_375

Right200918 1
Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/transformer-la-crise-en-opportunite.html#jjBtvkTLZtYWj6fh.99

Tout est dans ton coeur et dans tes mains

Les derniers mots de Steve Jobs :

"J'ai atteint le sommet du succès dans les affaires.
Aux yeux des autres, ma vie a été le symbole du succès.
Toutefois, en dehors du travail, j'ai eu peu de joie. Enfin, ma richesse n'est rien de plus qu'un fait dans lequel je me suis habitué....

En ce moment, allongé sur le lit d'hôpital et me rappelant toute ma vie, je me rends compte que tous les éloges et les richesses dont j'étais si fier, ont été transformé en quelque chose d'insignifiant devant la mort imminente.
Dans l'obscurité, quand je regarde les feux verts de l'équipement de la respiration artificielle et que j entend le bourdonnement de ses sons mécaniques, je peux sentir le souffle de la proximité de la mort qui m'attend.
C'est seulement maintenant que je comprends, une fois qu'on a accumule assez d'argent pour le reste de sa vie, que nous devons poursuivre d'autres objectifs qui ne sont pas liés à la richesse.

Ils doivent être quelque chose de plus important :
Par exemple, les histoires d'amour, l'art, les rêves de notre enfance...
Dieu nous a formé d'une manière que nous pouvons sentir l'amour dans le cœur de chacun de nous, et pas les illusions construites par la célébrité ou l'argent que j'ai gagné, je ne peux pas les emmener avec moi.
Je ne peux emporter avec moi que les souvenirs qui ont été renforcés par l'amour.

C'est la vraie richesse qui vous suivra ; qui vous accompagnera et vous donnera la force et la lumière pour aller de l'avant.
L'amour peut voyager a des milliers de kilomètres et c'est ainsi. la vie n'a pas de limites. Bouge-toi où tu voudras. Fais de ton mieux pour atteindre les objectifs que tu souhaite atteindre. Tout est dans ton cœur et dans tes mains.

Quel est le lit le plus cher du monde ? Le lit d'hôpital.
Vous, si vous avez de l'argent, vous pouvez engager quelqu'un pour conduire votre voiture, mais on ne peut pas embaucher quelqu'un pour prendre sa maladie .Les choses matérielles perdues peuvent se retrouver. Mais il y a une chose que vous ne pouvez jamais trouver quand on perd sa vie.

Quel que soit l'étape de la vie dans laquelle nous sommes en ce moment, au final, nous allons devoir affronter le jour ou le rideau tombera.
Faites un trésor de l'amour pour votre famille, de l'amour pour votre mari ou femme, de l'amour pour vos amis…

Que chacun agisse avec amour et occupez-vous de votre prochain."

 

11223913 984212214942936 4980856744241131275 n

 

L'âme agit

«  Au commencement des temps, les mots et la magie étaient la même chose. »

Sigmund Freud

Masculin - Féminin : En route vers la Paix

Festival Maintenant

  

 Du 19/09/2018 au 23/09/2018 de 09:00 à 18:00

 Ottignies-Louvain-la-Neuve - Ottignies-Louvain-la-Neuve

Tarif  Libre, en conscience

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que je serai présente au Festival Maintenant, qui aura lieu en Belgique du 19 au 23 Septembre 2018

Le premier Festival des Transitions, où nous partagerons nos initiatives pour accompagner la création de ce nouveau monde auquel nous aspirons. 

Pédagogie, énergie, agriculture, etc... mais aussi transition intérieure !

Nous sommes tous conviés à mettre en commun nos forces! 

Je vous proposerai un atelier le samedi 22 Septembre à 14 h 

 

Masculin – Féminin : En route vers la paix

Pacifier, harmoniser, faire équipe

 

Trouver la paix intérieure, faire cohabiter harmonieusement nos polarités masculine et féminine, n’est-ce-pas une étape nécessaire avant de prendre une place apaisée et utile dans le chantier qu’est notre nouveau monde ?

Et ce, quelle que soit notre histoire, notre sexe ou notre orientation sexuelle.  Car la paix commence à l'intérieur de nous. 

Cet atelier, basé sur des rituels symboliques puissants, vous permettra d’expérimenter des guérisons, des réconciliations profondes et des joies intenses.

Ensemble, nous pourrons décider de poser les armes et d’élaborer une nouvelle manière de vivre, apaisée et joyeuse.

 

Mettons en commun ce que nous avons de meilleur, et enrichissons-nous de nos mutuelles différences. » Paul Valéry

 

En savoir plus sur « Le paradoxe d’Eve »  au service de l'harmonisation  Masculin – Féminin ?

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/le-paradoxe-d-eve-1.html

Allez consulter le programme du Festival ( bientôt à jour ! ) : 

https://festivalmaintenant.be/

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/861.jpg?fx=r_450_300

861
Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/festival-maintenant.html#FwYqAiBYucxQ6p23.99

Tu es le rêve réalisé...

LE MOUTON NOIR DE LA FAMILLE

"Les soi-disant "moutons noirs" de la famille sont en fait des chercheurs de chemins de libération pour l'arbre généalogique. Les membres de l'arbre qui ne s'adaptent pas aux normes ou aux traditions du système familial, ceux qui, depuis tout petits, cherchaient constamment à révolutionner les croyances, allant à l'encontre des chemins marqués par les traditions familiales, ceux-là, critiqués, jugés et même rejetés, sont généralement des appels à libérer l'arbre d'histoires répétitives qui ont frustrés des générations entières.
Les "brebis noires", celles qui ne s'adaptent pas, celles qui crient leur rébellion , jouent un rôle de base dans chaque système familial, elles réparent, désintoxiquent et créent une nouvelle branche pleine de fleurs dans l'arbre généalogique. Grâce à ces membres, nos arbres renouvellent leurs racines. Sa rébellion est terre fertile, sa folie est eau qui nourrit, son entêtement est air nouveau, sa passion est le feu qui rallume le cœur des ancêtres. D'innombrables désirs réprimés, de rêves non réalisés, de talents frustrés de nos ancêtres se manifestent dans la rébellion de ces moutons noirs cherchant à se réaliser.
L'arbre généalogique, par inertie, veut continuer à maintenir le cours castrateur et toxique de son tronc, ce qui rend la tâche de nos brebis difficile et conflictuelle. Mais qui apporterait de nouvelles fleurs à notre arbre, sinon elles ? Qui créerait de nouvelles branches ? Sans elles, les rêves non réalisés de ceux qui soutiennent l'arbre des générations en arrière seraient enterrés sous leurs propres racines. Que personne ne te fasse douter, soigne ta "rareté" comme la fleur la plus précieuse de ton arbre. Tu es le rêve réalisé de tous tes ancêtres."

Bert Hellinger.

13442187 1785856958313769 6823481638564852591 n

Parler les secrets

A méditer... 

" En plaisantant on peut tout dire, même la vérité".

Sigmund Freud

Animal 1284278 960 720

J'ai juré de m'incliner

Je partage avec vous ce texte essentiel, trouvé sur Facebook, auquel je souscris de tout mon coeur. 

"C'est toi qui a attiré cette situation, tu le voulais".

"Si tu penses qu'il y a un problème avec les mots ou les actions de quelqu'un d'autre, c'est TOI qui est confus".

"Tu fais juste de la projection, c'est tout dans ta tête".

"Nettoie ta vibration et tu arrêteras de t'attirer de mauvaises choses".

" Tu es trop attaché au corps, va au-delà, le corps n'est pas qui tu es."

"Si tu as des doutes, des peurs, de la résistance, de la douleur, de la colère, c'est que tu dois être dans ton ego totalement aveugle"

"Le passé est une illusion. Laisse-le aller tout de suite !"

Beurk ! Je suis tellement fatigué de toutes ces conneries spirituelles du Nouvel Age !

TOUTE spiritualité qui n'honore pas pleinement notre expérience humaine désordonnée, insoluble, directe, immédiate, incarnée, me pèse. Car elle ne salue pas profondément la lutte de nos cœurs rudes et tendres.

Ainsi nous culpabilisons de nos imperfections et vivons la honte de nos limites.

Non, ce n'est pas toujours ta projection.
Oui, il arrive que d'autres personnes SOIENT réellement abusives et qu'on doive les faire cesser.
Non, tout n'est pas toujours "dans ta tête ".
Oui, ton corps compte. Tes sentiments aussi.
Non, tes doutes et tes peurs ne sont pas des «défauts», ils ne sont pas « mauvais » ou « non évolués ».
Non, tu n'attires pas l'abus par une «fréquence vibratoire» défectueuse.
Non, tu n'as mérité aucunement d'être maltraité, que ce soit au nom de la Vérité, au nom de Dieu, au nom de l'Amour, ou DE TOUT AUTRE NOM.
Oui, tes limites méritent d'être respectées, ton «oui» ET ton «non» aussi.
Non, il n'est pas correct que des enseignants spirituels agressent des gens "pour leur propre bien"; qu'ils les choquent pour les éveiller, les éclairer, les aider à lâcher leur "ego".
Les enseignants qui utilisent l'abus comme outil sont simplement des agresseurs, pas des enseignants.

Je récuse toute spiritualité qui rejette notre humanité tendre, vulnérable et fragile.

Je récuse toute spiritualité qui nous fait honte de nos pensées et sentiments si précieux, si humains.

Je récuse toute spiritualité commençant ses phrases par " si vous étiez éveillé..."

Je récuse toute spiritualité qui sépare le soi du non soi, le divin de l'humain, le sacré du profane, l'absolu du relatif, le ciel de la terre, la dualité de la non dualité, le matériel du spirituel.

Une fois, j'ai entendu un célèbre enseignant spirituel s'adresser ainsi à une femme endeuillée : " Votre chagrin est illusoire; il n'est que l'activité du soi séparé. Un jour, le moi séparé disparaîtra, et avec lui, toute souffrance ".

Et c'est alors que j'ai vu cette profonde, profonde maladie et inhumanité au cœur de la spiritualité contemporaine : l'invalidation du traumatisme, les fausses promesses, les jeux de pouvoir, le bannissement du féminin.

C'est pourquoi, j'ai juré de m'incliner devant ce putain de cœur brisé comme s'il s'agissait de Dieu lui-même.

Jusqu'à la fin des temps.

Jeff Foster

13718726 1252012254817971 1258711113379470657 n

Transformer la crise en opportunité

Transformer la crise en opportunité

 Un événement privé, mais si vous voulez vraiment y assister, faites-moi signe ! 

 

Cet événement a été reporté au Jeudi 20 Septembre. Merci de votre compréhension

Transformer la Crise en opportunité 

Je proposerai une conférence  privée au public de Right Management
Et une réflexion autour de mes ouvrages  « Le pouvoir d’être heureux » et « Libérez-vous par le pardon »

 

Et si cette épreuve était la plus belle chance de notre vie ? Nous évoquerons, entre autres :

  • Notre regard sur l’échec – la réussite
  • Notre rapport au temps, aux cycles de la vie
  • La manière dont nous nous traitons nous-mêmes, et nos rêves, et nos besoins
  • Ces deuils à faire, ces blessures à guérir, ces réconciliations avec nos capacités et notre histoire
  • Notre rapport à la réalité (elle nous veut du bien ! )
  • Les ressources sur lesquelles nous pouvons compter pour amorcer un nouveau cycle

 

Vous souhaitez organiser une conférence, un atelier, une causerie, une formation sur ce thème?

Contactez-moi au 06 08 94 81 46 ou sabasannecathe@gmail.com

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/right200918-1.jpg?fx=r_500_375

Right200918 1

 

Right Management Tour Atlantique - La Défense, 94120 Paris Paris France


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/transformer-la-crise-en-opportunite.html#JVctzPjMG6xmWDwu.99

Le Festival Maintenant, c'est tout bientôt

Festival Maintenant

  

 Du 19/09/2018 au 23/09/2018 de 09:00 à 18:00

 Ottignies-Louvain-la-Neuve - Belgique

 Tarif Libre, en conscience

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que je serai présente au Festival Maintenant, qui aura lieu en Belgique du 19 au 23 Septembre 2018

Le premier Festival des Transitions, où nous partagerons nos initiatives pour accompagner la création de ce nouveau monde auquel nous aspirons. 

Pédagogie, énergie, agriculture, etc... mais aussi transition intérieure !

Nous sommes tous conviés à mettre en commun nos forces! 

Je vous proposerai un atelier le samedi 22 Septembre à 14 h , avec la présence de Laura Zurawska  

 

Masculin – Féminin : En route vers la paix

Pacifier, harmoniser, faire équipe

 

Trouver la paix intérieure, faire cohabiter harmonieusement nos polarités masculine et féminine, n’est-ce-pas une étape nécessaire avant de prendre une place apaisée et utile dans le chantier qu’est notre nouveau monde ?

Et ce, quelle que soit notre histoire, notre sexe ou notre orientation sexuelle.  Car la paix commence à l'intérieur de nous. 

Cet atelier, basé sur des rituels symboliques puissants, vous permettra d’expérimenter des guérisons, des réconciliations profondes et des joies intenses.

Ensemble, nous pourrons décider de poser les armes et d’élaborer une nouvelle manière de vivre, apaisée et joyeuse.

 

Mettons en commun ce que nous avons de meilleur, et enrichissons-nous de nos mutuelles différences. » Paul Valéry

 

En savoir plus sur « Le paradoxe d’Eve »  au service de l'harmonisation  Masculin – Féminin ?

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/le-paradoxe-d-eve-1.html

Allez consulter le programme du Festival ( bientôt à jour ! ) : 

https://festivalmaintenant.be/

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/861.jpg?fx=r_450_300

861
Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/festival-maintenant.html#dxjpCjAHYcQlW4Od.99

Sommes-nous dignes de confiance?

La puissance de l’engagement

« La vraie aventure de vie, le défi clair et haut n'est pas de fuir l'engagement mais de l'oser. »

Christiane Singer

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos projets n’aboutissaient pas ?

Mais, au fait…êtes-vous de ceux qui élaborent des projets, des buts de vie, ou au contraire vous laissez-vous porter par le torrent, en fermant les yeux et en priant très fort que le courant ne vous amène pas à vous fracasser sur un rocher ?

Si c’est le cas, prenez quelques instants pour remercier la vie de vous voir mené ici… respirez un grand coup, et demandez-vous si vous avez envie de rester passif le reste de votre vie. Et, que la réponse soit oui ou non, vous ne risquez pas grand-chose à lire ce texte, à part, peut-être, de réaliser le nombre d’années que vous avez perdues à être spectateur de votre vie. Et donc… imaginez la suite…. Pour les philosophes existentialistes, la définition de l’engagement est la suivante : Acte par lequel l’individu assume les valeurs qu’il a choisies et donne, grâce à ce libre choix, un sens à son existence. Il donne un sens à son existence, au lieu d’attendre que les événements le fassent à sa place.

Mais en parlant d’engagement, je ne souhaite pas me borner ici à étudier l’engagement qui peut lier deux êtres l’un à l’autre, comme le mariage par exemple, ou n’importe quel contrat commercial. Même si le mariage, ou la décision d’avoir un enfant, sont sans aucun doute les engagements qui «engagent » le plus. Soi-même, et l’autre. Mais qu’en est-il de notre positionnement dans la vie en général ?

Dans notre manière d’être présent, et entier, dans nos actions, nos paroles, et nos sentiments ?

Comment pouvons-nous prétendre mener à bien un projet, si nous n’y trempons que le bout des doigts, sans réellement retrousser nos manches ?

Comment pouvons-nous être en bonne santé, si nous ne prenons pas la décision de nous habiter pleinement, et terme de sensations et d’émotions ?

Et quid de nos relations ? Comment sortir de la solitude si nous n’osons pas aller réellement dévoiler une part de notre intimité ? Imaginons une relation sexuelle du bout des orteils… cela en devient presque caricatural, n’est-ce pas ? Et notre engagement à être conscient de chaque moment ou événement de la journée ? C’est lui qui nous garantira une pleine possession de nos moyens, et la capacité à utiliser les surprises que la vie nous fait, plutôt que d’en être le jouet…

Finalement, l’engagement, ne serait-ce pas  cette capacité d’être pleinement présent, totalement engagé (corps et âme, peut-être) dans l’instant ? D’être ainsi connecté à ce que notre être recèle de meilleur, plutôt que d’être coupé de soi, et donc impuissant à agir sur le monde ?

N’oublions pas : à n’importe quel moment nous pouvons nous désengager : si le rapport avec nous-même, l’autre, ou n’importe quel projet tourne mal, nous pouvons nous en extraire. Il n’y a donc, finalement, aucun risque réel.

A l’inverse, si nous continuons à vivre notre vie en dilettante, de manière passive, il est probable que, au crépuscule de notre vie, nous regardions avec amertume toutes ces années que nous avons gâchées à ne pas vivre, à ne pas aimer, à ne pas vibrer.

Mais il sera trop tard.


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/publications/chroniques/11.html#Td8dj1mhJcOKFtEI.99

13528706 1121091181244294 794624365159356428 n 1

Se remettre en mouvement.. vers Soi

"La liberté ne peut pas être une institution. La liberté n'existe que dans le mouvement de conquête de la liberté."

Alain Robbe-Grillet

10330428 655282054508113 8391179537782021679 n

Nietzsche et Dolto

"La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont."

C5d908466dfbdc92

MIracle

"Vivre la naissance d'un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle." 

Paul Carvel 

Children 1879907 960 720

Enfin une Newsletter !

Chers toutes et tous, 

Commençons par le moins poétique: Vous recevez cette lettre car votre mail fait partie d'une liste de diffusion. Selon la loi RGPD, vous devez dorénavant me signaler si vous souhaitez continuer à la recevoir, vous désinscrire, ou demander la modification de vos coordonnées.  Donc, sans réponse de votre part, vous ne recevrez plus ce mail, sauf si  vous êtes abonné(e ) à cette Newsletter via mon site http://www.anne-catherine-sabas.com/.

Ceci étant posé, avançons ! 

Cela fait 6 mois que je ne vous ai pas écrit, schtroumpff alors!  Que le temps a passé vite! Je vais donc vous donner des nouvelles fraîches. Vous verrrez que durant cette période de silence apparent, des activités ont commencé leur gestation, et de belles naissances vont avoir lieu. 

Commençons par le domaine personnel. Sans trop entrer dans les détails, de grands changements, réels et symboliques, ont eu lieu pour moi ces derniers mois. Puis, ma mère a rejoint les étoiles fin juin, et j'ai été bien occupée à faire des allers et retours à Marseille où elle vivait. A ce propos, merci à toutes et tous pour vos messages chaleureux, profondément touchants, plein d'amour et de gentillesse. Enfin, un moment de calme arrive, et je vais enfin pouvoir me concentrer sur les projets en cours. Le premier étant, bien sûr, de me recentrer.

Commençons par une rétrospective des événements marquants de ces derniers mois :

Vous avez fait un bel accueil à cet ouvrage, et je ne peux que vous recommander de continuer.  AV a trouvé le juste ton pour nous alerter sur les dangers à vouloir supporter des situations de maltraitance, alors qu'il suffirait souvent de les quitter. Ce livre a déjà aidé des milliers de personnes, et poursuit sa route.

Couv herter

 

  • Sortie en juin de "Le retour de Merlin" aux Editions Bussière : un recueil de nouvelles extraordinaires mais vraies.

http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/sortie-du-recueil-le-retour-de-merlin.html#fJxLlvu4xYh3Mw76.99

Nous sommes dix auteurs à avoir gagné le concours des Editions Bussière,et je suis très honorée que ma nouvelle ait donné son nom au recueil. Il faut dire que mon chat Merlin a vécu des aventures incroyables, montrant à quel point la magie peut se révéler dans les situations de crise. C'est un message d'espoir. Pour l'anecdote, Merlin nous a fait la surprise de vivre une autre escapade, de 10 jours cette fois-ci, juste avantl a sortie du livre. Que d'humour !! 

Le retour de merlin

 

  • Le livre de la Journée Nature et Psyché est bientôt disponibleCet événement a été un succès, et l'occasion de vivre des moments riches et chaleureux. Animer un atelier basé sur la sensorialtié, traduit en italien, a été une expérience originale et très intense. La présentation de l'ouvrage aura lieu le 11 Août, et c'est en Italie, dans une magnifique région. Ce livre contient les transcription des conférences des 4 premières éditions des Journées de Nature & Psyché, congrès interdisciplinaire insipré des rencontres d'Eranos,  avec une attention particulière portée à l'approche psychoanimiste, et au rapport entre Nature et Psyché. Y participent des psys, des anthropologues, des économistes, des sociologues, des poètes, des philosophes, des physiciens. Il coûte 10 euros + frais de port. ....https://naturaepsiche.jimdo.com/eventi/

 

Une occasion de rappeler la mobilisation exceptionnelle de tous les bénévoles à travers le monde, contre toutes les formes d'exclusion. Ils ont du travail, et l'accomplissent avec coeur et détermination.

 

Passons maintenant aux événements à venir : 

  • Un nouveau livre en préparation : J'ai eu le bonheur de signer un contrat avec les éditions Yves Michalon, pour un ouvrage à paraître début 2019. Son thème, top secret pour l'instant, m'est cher et, comme d'habitude, sera traité de manière essentiellement pratique. Vous le savez, les théories m'intéressent essentiellement quand elles peuvent être mises au service de l'être humain dans sa vie quotidienne. Ce nouveau partenariat me réjouit, espérons qu'il dure longtemps. Merci à Christel Petitcollin, qui a envoyé Anne-Véronique Herter vers moi pour préfacer "Le cri du corps",  permettant ainsi cette belle rencontre avec l'équipe des éditions Yves Michalon. https://www.michalon.fr/

 

  • Le Festival Maintenant en Belgique en Septembre : J'y animerai un atelier de réconciliation Masculin-Féminin le samedi 22 Septembre, avec ma collègue, amie et complice Laura Zurawska. 

Une belle nouvelle que ce premier festival des initiatives de transition à Louvain-La-neuve. Energies renouvelables, pédagogie ouverte, modèles économiques émergents,  agriculture et alimentation  locales, et, bien sûr, "transition intérieure" seront au programme. Quelle joie de rencontrer tant d'humains mobilisés pour construire un monde plus respectueux de la vie! L'atelier proposera des rituels simples et puissants pour "poser les armes", apaiser et réconcilier les énergies masculines et féminies en nous et autour de nous. De belles guérisons en perspective. Nous demanderons aux participants une "participation financière consciente", afin que chacun sente ce qui est juste pour lui. Et Laura et moi serons présentes jusqu'au lendeman sur le Festival, ce qui permettra d'improviser, si besoin, des séances individuelles pour développer ce qui aura émergé durant cette expérience. 

Merci à Barbara Dauwe, de l'Arbre à Plumes, pour son invitation. La Belgique n'est jamais très loin ! https://festivalmaintenant.be/

 

  • Le livre : "Sous l'Arbre" : Barbara Dauwe, en plus d'organiser le Festival Maintenant, n'a pas oublié de s' occuper de la fabrication de cet ouvrage, écrit par moi il y a 7 ans, et qu'elle a magnifiquement illustré. Il arrive, nous y sommes presque !  https://www.larbreaplumes.com/edition

 

  • Le Cabinet Dalayrac : Retour à Fontenay-sous-bois pour vous annoncer que notre nouvelle thérapeute, Alisa Lumelskiy, développe son activité au Cabinet à partir de Septembre. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, elle est psychomotricienne. Nous sommes heureux de la compter dans notre équipe. 

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/cabinet-fontenay-sous-bois/alissa-lumelsky-psychomotricienne.html

 

Voilà pour l'essentiel des projets de cette rentrée. Quant aux surprises, chut, nous ne les connaissons pas encore! 

Merci à toutes celles et ceux qui contribuent à faire connaître mon travail. Merci aussi pour vos engouragements, vos soutiens, et vos partages spontanés. Ils me font chaud au coeur. 

Vous pouvez aussi me retrouver sur ces pages ( et pardon si je n'y suis pas très présente en ce moment): 

Ma page pro  :  https://www.facebook.com/Anne-Catherine-Sabas-372065339630258/

- La page "Nous pouvons le faire":  un florilège  d'initiatives humanistes pour un monde plus beau, plus juste, plus "nature".Vous verrez, sur cette page on sourit beaucoup. J'espère qu'elle vous  inspirera. https://www.facebook.com/Nous-pouvons-le-faire-813264858801361/ 

La page du Cabinet Dalayrac : https://www.facebook.com/cabinetdalayrac/

 

Prenez bien soin de vous, en cette période qui invite à la détente et au plaisir. Ecoutez votre coeur, écoutez votre corps, et écoutez votre âme. Ils ont tant de choses à vous révéler sur vous et le bonheur! 

Je vous embrasse.

Anne-Catherine

 

859

 

Reprendre notre vie en main

Avant de partir en vacances, je partage avec vous cette question fondamentale : 

Que voulons-nous vraiment ?

 

« Les esprits irrésolus ne suivent presque jamais ni leur vue ni leurs sentiment, tant qu’il leur reste une excuse pour ne pas se déterminer. »

Cardinal de Retz

 

A l’approche des vacances d’été, si nous faisions le point sur ces mois écoulés ? En France, mais aussi en Europe, ils ont été le théâtre de luttes sociales qui peuvent nous amener à réfléchir sur la façon dont nous dirigeons notre vie. Des millions de gens , de tous âges, statuts sociaux, couleurs politiques, se rassemblent dans la rue pour protester contre un projet de loi, mais pas seulement : ils aspirent à une redéfinition des bases mêmes de notre société, et semblent vraiment déterminés à aller jusqu’au bout de leur action.

Qu’en est-il de nos projets personnels, de nos besoins, de nos rêves intimes ? Comment les portons-nous ? Jusqu’où sommes-nous capables de nous mobiliser pour les protéger, les couver, les réaliser ?

Ressemblons-nous à ces girouettes agitées pas le vent qui changent de cap au premier souffle ? Premier obstacle, première contradiction, première manipulation…

Nous laissons-nous porter par les événements, de manière passive, en tentant d’oublier, à force de déni et de refoulement, que notre vie est sacrifiée ? Ou, pire, sommes-nous de ceux qui se plaignent inlassablement des déboires qu’ils n’ont pas réellement cherché à éviter ?

Choisissons-nous de nous révolter éternellement contre une situation, en voulant à tout prix faire entendre notre voix, tout en nous complaisant dans une revendication qui nous maintient dans une position rebelle nous permettant de nous sentir exister ?

Voulons-nous continuer à rêver, à fantasmer, à regretter, à culpabiliser en nous sentant victime de la vie ou, encore pire, à envier et déverser notre colère sur ceux qui ont le courage de prendre leur vie en main ?

Ces questions se posent chaque fois que nous nous sentons frustrés par rapport à une situation.

 

Il nous faut du courage pour aller jusqu’au bout de nos rêves, de nos convictions, et prendre réellement soin de nos aspirations.

Parfois, il nous faudra nous opposer. Il nous faudra rompre des liens qui nous trahissent ou nous meurtrissent. Il nous faudra trouver, encore et encore, la force de croire alors que la réalité et les autres nous découragent.

Quel choix faisons-nous ?

Et quel choix feront ces centaines de milliers de gens mobilisés pour une société meilleure ?

Vont-ils trahir leurs idéaux? 

Courber la tête devant ceux qui leur disent qu’il faut se soumettre, encore, et accepter une vie sans âme, une vie sans cœur, une vie sans humanité ?

 

Je n’ai jamais plié mes rêves. Jamais abdiqué devant les nécessités du cœur et de l’âme. Et même si je dois quitter le confort du connu, la mornitude ambiante des résignés plaintifs, je ne me taierai  pas. J’essaierai d’insuffler, là où je peux, l’espoir et la croyance que oui, nous pouvons changer quelque chose. Je ne pourrai forcer personne. Je ne détiens les clefs du cœur de personne.

Mais j’observe les lois naturelles, et je sais que chaque fois qu’un individu décide-résolument-de mettre ses actions en conformité avec ses aspirations, la magie se manifeste. D’autres gens déterminés le rejoignent dans sa quête et ajoutent leur force et leur lumière à la sienne.

 

Avec ou sans nous, la magie est là. Et sera là encore. Nous la verrons… ou pas.


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/publications/chroniques/24-que-voulons-nous-vraiment.html#Oo71yuoCUBC6XIUj.99

1907959 608509252574438 3195204527149774750 n

 

 

Un homme humble

Petite pause vespérale, pour partager avec vous cette courte vidéo de Monsieur Mandela :

https://www.facebook.com/femmedinfluencefr/videos/1905078126408915/UzpfSTY1NDc0MjY1MTMyMjA4MDoxNTg1NjY1MzE4MjI5ODA0/

Il nous rappelle que notre temps est compté, et que nous pouvons choisir de concentrer nos forces vers la création d'un monde plus juste, plutôt que de perdre notre temps  à ressasser nos malheurs. 

Quel exemple il fut! Mais, il nous le répète, rien n'aurait été possible tout seul. 

 

3490048617

Prochain livre

J'ai le plaisir de vous annoncer que je viens de signer un contrat d'édition avec les Editions Michalon, sur un thème qui m'est cher.

Top secret pour l'instant. 

Bien occupée, mais toujours là :) 

Merci à Anne-Laure Le Lidec, ( des Editions Bussière, qui ont accueilli huit de mes ouvrages ) pour ses encouragements chaleureux et sincères, et merci à Anne-Véronique Herter ( le Cri du Corps, Editions Michalon ) , grâce à qui la rencontre a été possible. 

Une nouvelle aventure, avec une équipe chaleureuse, humaine et engagée. 

A suivre.... 

Plume by mel0die de plume

Evenement reporté

Transformer la crise en opportunité

 

 Le 20/09/2018 de 10:00 à 13:00

 Right Management - Paris

 

Cet événement a été reporté au Jeudi 20 Septembre. Merci de votre compréhension

Transformer la Crise en opportunité 

Je proposerai une conférence  privée au public de Right Management
Et une réflexion autour de mes ouvrages  « Le pouvoir d’être heureux » et « Libérez-vous par le pardon »

 

Et si cette épreuve était la plus belle chance de notre vie ? Nous évoquerons, entre autres :

  • Notre regard sur l’échec – la réussite
  • Notre rapport au temps, aux cycles de la vie
  • La manière dont nous nous traitons nous-mêmes, et nos rêves, et nos besoins
  • Ces deuils à faire, ces blessures à guérir, ces réconciliations avec nos capacités et notre histoire
  • Notre rapport à la réalité (elle nous veut du bien ! )
  • Les ressources sur lesquelles nous pouvons compter pour amorcer un nouveau cycle

11750733 465183476995165 870611100986188515 n

 

Vous souhaitez organiser une conférence, un atelier, une causerie, une formation sur ce thème?

Contactez-moi au 06 08 94 81 46 ou sabasannecathe@gmail.com


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/transformer-la-crise-en-opportunite.html#OJLMZzbXZPdftxqx.99

Je ne vous oublie pas

Cela fait trois mois que je n'ai pas trouvé le temps d'envoyer ma Newsletter habituelle.

Entre le décès de ma mère, diverses aventures familiales, l'écriture d'un livre, et un état de fatigue prononcé, je ne vois plus passer le temps. 

Et, entre deux vagues, je me ressource dans la nature.

Encore une fois merci pour les soutiens divers et variés. Vos mots, vos messages, vos pensées, vos invitations. Et votre gentillesse. 

Je ne suis pas que forte, vous le savez. 

Je vous aime. 

13450783 1723052727982556 5039924881045785614 n

Dis ta vérité

Je partage avec vous ce magnifique et SI VRAI texte de Jeff Foster : 

 

DIS TA FOUTUE VÉRITÉ.
J'ai vu des miracles se produire, quand les gens disent la vérité. Pas la "belle" vérité. Pas la vérité qui cherche à plaire ou à réconforter. Mais la vérité sauvage. La vérité féroce. La vérité qui dérange. La vérité tantrique. La foutue vérité. La vérité que tu as peur de dire.
L'horrible vérité sur toi que tu caches pour "protéger" les autres. Pour éviter d'être «trop». Pour éviter d'avoir honte et de te sentir rejeté. Pour éviter d'être vu. La vérité de tes sentiments les plus profonds. La rage que tu as ressassée, dissimulée, maîtrisée. Les terreurs dont tu ne veux pas parler. Les pulsions sexuelles que tu as essayé d'engourdir. Les désirs primaires que tu ne peux supporter de formuler.
Les défenses se décomposent enfin, et ce matériel «dangereux» émerge du plus profond de l'inconscient. Tu ne peux plus le retenir. L'image du «bon garçon» ou de la «gentille fille» s'évapore. Celle du «parfait», de «celui qui a tout compris», de l'évolué : ce sont des images qui brûlent.
Tu trembles, tu transpires, tu es au bord des vomissements. Tu penses que tu pourrais en mourir, mais finalement tu la dis cette putain de vérité, cette vérité dont tu as profondément honte. Pas une vérité abstraite. Pas une vérité "spirituelle", soigneusement formulée et conçue pour prévenir l'offense. Pas une vérité habilement emballée. Mais une vérité humaine désordonnée, enflammée, bâclée. Une vérité sanglante, passionnée, provocatrice, sensuelle. Une vérité mortelle, indomptée et sans fard. Et fragile, collante, suante, vulnérable. La vérité de ce que tu ressens. La vérité qui permet à l'autre de te voir à l'état brut. La vérité qui fait haleter, qui fait battre ton cœur. C'est la vérité qui te libérera.
J'ai vu des dépressions chroniques et des angoisses permanentes s'effacer du jour au lendemain. J'ai vu s'évaporer des traumatismes profondément enracinés. J'ai vu de la fibromyalgie, des migraines à vie, de la fatigue chronique, des maux de dos insupportables, des tensions corporelles, des troubles de l'estomac, disparaître, ne jamais revenir. Bien sûr, les «effets secondaires» de la vérité ne sont pas toujours aussi dramatiques. Et nous n'entrons pas dans notre vérité avec un résultat en tête. Mais pense aux énormes quantités d'énergie nécessaires pour réprimer notre sauvagerie animale, engourdir notre nature farouche, réprimer notre rage, nos larmes et notre terreur, soutenir une fausse image, et faire semblant d'être «bien».
Pense à toute la tension dans le corps, et aux dommages causés à notre système immunitaire, quand nous vivons dans la peur de " nous montrer". Prends le risque de dire ta vérité. La vérité dont tu as peur. La vérité dont tu crois que le monde dépend. Trouve une personne sûre - un ami, un thérapeute, un conseiller, toi -même - et laisse-les entrer. Laisse-les te tenir alors que tu te brises. Laisse-les t'aimer alors que tu pleures, rages, trembles de peur, que tu es en plein gâchis.
Dis ta putain de vérité à quelqu'un - cela pourrait simplement te sauver la vie, te guérir du plus profond de toi et te connecter à l'humanité d'une manière que tu n'avais jamais imaginée."

 

Pack of wolves

Passage

Chers toutes et tous, 

Merci, merci du fond du coeur pour vos témoignages d'affection de ces derniers jours.

Nous allons de passage en passage, d'amour en amour, de soupir en soupir, et de larmes en joie,

Aujourd'hui, j'ai retrouvé une amie que je n'avais pas vu depuis plus de 30 ans, 

C'est un cadeau que me fait ma mère en partant.

La cérémonie aura lieu demain matin, et je suis bien entourée.

Nous serons de retour à Fontenay sous Bois mardi midi. 

La vie continue. 13413712 10209882817853492 4739399009203435210 n

 

Festival des Transitions en Septembre en Belgique

Festival Maintenant

 Du 19/09/2018 au 23/09/2018 de 09:00 à 18:00

 Ottignies-Louvain-la-Neuve - Ottignies-Louvain-la-Neuve

 Tarif libre, en conscience

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que je serai présente au Festival Maintenant, qui aura lieu en Belgique du 19 au 23 Septembre 2018

Le premier Festival des Transitions, où nous partagerons nos initiatives pour accompagner la création de ce nouveau monde auquel nous aspirons. 

Pédagogie, énergie, agriculture, etc... mais aussi transition intérieure !

Nous sommes tous conviés à mettre en commun nos forces! 

Je vous proposerai un atelier le samedi 22 Septembre à 14 h 

 

Masculin – Féminin : En route vers la paix

Pacifier, harmoniser, faire équipe

 

Trouver la paix intérieure, faire cohabiter harmonieusement nos polarités masculine et féminine, n’est-ce-pas une étape nécessaire avant de prendre une place apaisée et utile dans le chantier qu’est notre nouveau monde ?

Et ce, quelle que soit notre histoire, notre sexe ou notre orientation sexuelle.  Car la paix commence à l'intérieur de nous. 

Cet atelier, basé sur des rituels symboliques puissants, vous permettra d’expérimenter des guérisons, des réconciliations profondes et des joies intenses.

Ensemble, nous pourrons décider de poser les armes et d’élaborer une nouvelle manière de vivre, apaisée et joyeuse.

 

Mettons en commun ce que nous avons de meilleur, et enrichissons-nous de nos mutuelles différences. » Paul Valéry

 

En savoir plus sur « Le paradoxe d’Eve »  au service de l'harmonisation  Masculin – Féminin ?

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/le-paradoxe-d-eve-1.html

Allez consulter le programme du Festival ( bientôt à jour ! ) : 

https://festivalmaintenant.be/

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/861.jpg?fx=r_450_300

861
Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/festival-maintenant.html#oWPttChLgbhmOqrk.99

Le " burnoute" en quelques mots

Une courte vidéo, qui, malgré son côté humoristique, nous rappelle une dure réalité : le burn out, c'est grave ! 

Restons à l'écoute de nos besoins, et respectons nos limites. 

https://www.facebook.com/psychiatrezinzin/videos/2226123347414470/UzpfSTE1NjY3MTg1NTY5NTE5NDg6MTkxNzIxNzE4ODU2ODc0OA/

Body 1869901 960 720

 

 

Crise? Ou chance? Qui sait?

Podcast de l'emission Radio Ici et Maintenant du 13 juillet 2016 - thème : transformer la crise en opportunité
https://www.youtube.com/watch?v=BCDPIyv2Z4MGérer

YOUTUBE.COM

C'est bientôt !

Right

Le cri du corps est entendu

Mieux que toutes les théories socio-psycho-médicales, un témoignage, un vrai.

Anne-Véronique raconte l'enfer, mais nous convie aussi à emprunter le chemin vers la liberté, qui est là.. juste là ! 

Un livre à offrir, à lire, à ne jamais égarer.

Car le burnout est si vite arrivé....

 

Criducorpsamazon

 

Le Refuge mérite bien son nom

Merci à toute l'équipe du REFUGE Hauts de France pour son accueil chaleureux lors de la formation que j'ai animée ce week-end à Lille. 

Je tiens à mentionner le travail exceptionnel que font ces bénévoles, avec coeur et  implication.

C'est aussi l'occasion de rappeler à toutes et tous les rejets dont sont victimes certains jeunes en raison de leur orienttion sexuelle.

Continuons, là où nous pouvons, à nous positionner pour un monde plus tolérant, plus intelligent, plus fraternel, plus humain. 

Chaque jour. 

 

https://www.facebook.com/LeRefugeHDF/

Refuge juin2018

Transmission

Bobin

la vie est sacrée

."Je ne crois pas grand chose.

Je ne crois même en vérité qu'une seule chose.

Mais cette certitude a coulé partout, a tout imbibé.

Pas un fil de l'existence n'est resté sec.

Elle tient en deux mots: La vie est Sacrée."


Christiane Singer

Etoile by tsilihineht

"Aimer, c'est agir " Victor Hugo

Je suis peu présente sur ce blog depuis quelques temps, vous avez dû le remarquer. 

J'aime communiquer, c'est vrai, mais j'aime encore mieux agir. 

Car notre monde a besoin qu'on se mobilise pour défendre et soulager les plus fragiles. Et faire reculer, par la parole et l'action, la violence qui ravage notre Terre et ses habitants. 

Les femmes, les enfants, les hommes victimes de discriminations, ou de la fureur aveugle de quelques imbéciles...

Donc,,, quelques projets en gestation... qui vont émerger au fils des semaines. 

A très bientôt. 

Ne laissez pas mourir vos rêves d'un monde plus doux et plus apaisé. 

"La violence est une absence d'amour." Bernard Giraudeau

535111 995012343869804 4691645361950130934 n

Conférence privée

Transformer la crise en opportunité

 Le 07/07/2018 de 10:00 à 13:00

 Right Management - Paris

Je proposerai une conférence  privée au public de Right Management
Et une réflexion autour de mes ouvrages  « Le pouvoir d’être heureux » et « Libérez-vous par le pardon »

Et si cette épreuve était la plus belle chance de notre vie ? Nous évoquerons, entre autres :

  • Notre regard sur l’échec – la réussite
  • Notre rapport au temps, aux cycles de la vie
  • La manière dont nous nous traitons nous-mêmes, et nos rêves, et nos besoins
  • Ces deuils à faire, ces blessures à guérir, ces réconciliations avec nos capacités et notre histoire
  • Notre rapport à la réalité (elle nous veut du bien ! )
  • Les ressources sur lesquelles nous pouvons compter pour amorcer un nouveau cycle

 

Croyances limitatives compressor

 

Right Management Tour Atlantique - La Défense, 94120 Paris Paris France

Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/transformer-la-crise-en-opportunite.html#iubIgBaf88mj5lHS.99

Le pouvoir - et le choix - d'être heureux (se)

Le pouvoir d'être heureux

Editions Bussière, r2016

Le plus beau cadeau que nous pouvons faire à l'humanité est d'être heureux (se ) .

Qu'attendons-nous? 

Il suffit souvent d'un simple changement de regard sur notre réalité.

 

12064439 1013784238661496 509450233 n

 

PREFACE D'ANDREAS MAMET :

"Anne-Catherine Sabas, auteure prolifique, montre une nouvelle fois dans son dernier ouvrage son aptitude à exprimer avec une précision tangible les nombreuses dimensions subtiles de l’existence humaine.

Ses propos créent une cartographie très claire, accompagnée de méthodes pratiques, dont nous pouvons nous servir pour nous guider dans le labyrinthe de notre esprit.

Je me demande où Anne-Catherine a pu trouver pareille sagesse. A-t-elle passé vingt années dans un monastère bouddhiste pour développer pareille sagesse, pareil discernement ?

Ses propos sont libérateurs et apaisants. Les questions qu’elle pose m’aident à trouver des réponses dans ma vie.

En la lisant, j’ai envie d’observer les pensées et les comportements qui sabotent ma quête du bonheur. Soudain, il devient aisé de savoir quelle direction suivre dans ma vie. 

Cet ouvrage offre un précieux présent au lecteur : la clarté."

Andreas Mamet

Auteur de Graines d’éveil : Pour Occidentaux désorientés

Animateur de l’émission “Suivez votre joie !” sur Radio Ici et Maintenant

 

Nous sommes interdépendants

Dans l'ouvrage " Petit manuel de survie quand un de vos proches va voir un psy" ( Editions Bussière ), je relate des expériences cliniques:

Que se passe-t-il quand un individu entreprend un " travail" sur lui? Lorsqu'il guérit de ses souffrances et retrouve son équilibre? Comment cela impacte-t-il ses proches?

Nous sommes tous reliés et l'évolution de l'un entraîne forcément des remaniements des relations, et des changements de nos manières de communiquer.

Mais cela peut êtrer profitable à tous! 

Ce livre nous rappelle qu'on peut évoluer ensemble, et que changement n'est pas obligatoirement synonyme de divorce ou de séparation, au contraire!  

 

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne perdre l’équilibre"

Albert Einstein

Une thérapie n’est pas un long fleuve tranquille. Ni pour le patient, ni pour son entourage. Les quelques témoignages qui étayeront ce livre vous montreront, si besoin est, les raisons qui m’ont poussée à entreprendre son écriture.

Car, lorsque l’heure du changement, de la libération, a sonné, parfois de manière brusque, impérative, l’être secoue ses chaînes, parfois violemment. Certaines de ces chaînes sont imaginaires, ou fantasmées, d’autres réelles.

Qui qu’il en soit, j’ai souhaité, dans les pages qui vont suivre, m’intéresser à ce couple si mystérieux, si funambule : le patient, et l’Autre. Son Autre.

Celui, parent, enfant, conjoint, amant, ami, collègue, dont le psy entendra parler, de manière subjective, bien entendu. Déformé par la vision du patient.

Oui, vous, cet « Autre », qui n’avez peut-être jamais mis les pieds dans le cabinet d’un thérapeute, et n’imaginez d’ailleurs même pas ce qu’on peut y faire, nous vous connaissons un peu. Et, parfois, nous savons à quel point cela peut être dérangeant pour vous. Nous n’oublions pas, pourtant, que vous avez, aussi, votre réalité, vos sentiments, et que si vous nous racontiez à l’oreille quelques évènements, vus à travers vos yeux, l’image que nous avons de cet être, en face de nous, en serait quelque peu modifiée. Mais vous n’êtes pas là. C’est notre patient qui y est. Votre « Autre » à vous…


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/petit-manuel-de-survie.html#PKYu7FTCIpp5r2iD.99

Ob 45b2ecfc4b367e114229b57b081bab85 couv

Un artiste à découvrir

Un grand merci à Olivier James, qui expose ses toiles  à Fontenay sous bois, et qui vient de m'offrir - oui, m'offrir !! - deux toiles magnifiques !

Malheureusement mon site ne veut pas charger les photos...

Courez voir son blog ! 

http://leblogdolivierjames.blogspot.fr/

 

Image porte 1

 

 

 

Pas de newsletter ...

Chers toutes et tous, 

Comme vous avez pu le constater, je n'ai pas écrit de Newsletter le mois dernier. Et je crois que ce mois-ci vous n'allez pas en recevoir non plus, car le temps me manque vraiment! 

Quelques projets importants pour moi sont en gestation et ça m'occupe beaucoup. Et malgré ma réputation de femme hyper-dynamique, mes journées n'ont que 24 heures, et à force de côtoyer des gens qui vivent l'épreuve terrible du burn-out, j'ai décidé de prendre vraiment, dès que je peux, le temps de souffler un peu! Ca y est, j'ai enfin quitté l'adolescence :) 

Sur ce blog, régulièrement, sont annoncés les événements importants concernant mes activités ( livres,confrérences, ateliers, formations, etc... )

Merci pour votre confiance, pour votre fidélité, pour vos messages chaleureux. 

Chaque jour, nous semons des graines de conscience, d'humanisme, et le printemps est déjà bien avancé, n'en doutons pas!

Prenez bien soin de vous, de vos rêves, et de ce que votre âme vous souffle à l'oreile. 

Je vous embrasse.  

Et je salue avec un respect particulier le loup des Appenins qui est  venu croiser notre route lors de mon séjour en Italie pour le colloque Nature et Psyché. 

Anne-Catherine

Wolf 1336229 960 720

Le retour de Merlin - L'humour de la vie !

Les facéties de la vie :

Merlin est rentré, et le livre " le retour de Merlin" est sorti :) 

http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/sortie-du-recueil-le-retour-de-merlin.html


Le retour de merlin

 

Faire la paix avec son histoire

Faire la paix avec notre histoire, c'est aussi accepter de regarder les erreurs et les trahisons de nos ancêtres et tous ces souvenirs qui nous font honte. 

Regarder la vérité, la dire, l'intégrer à notre histoire, est un processus parfois douloureux mais salvateur. 

Ne soyons pas complices des manipulations et des secrets de nos ancêtres. Ils ont agi comme ils pouvaient, mais rien ne nous oblige à garder nos oeillères.

La liberté et l'épanouissement nous attendent. 

 

Une émission  àréécouter :

3/05/2016 :Radio Terra Zen : Faire la paix avec son histoire

http://www.radioterrazen.net/index.php?page=podcast&id=55


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/media/radio.html#gHVckMOOF0jfz1ZG.99

13466422 1370384846308668 4738208033471517190 n

C'est encore mieux avec 10 ans de psy !

Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy

Un livre à lire, à relire, à offrir, et à goûter comme on savoure la vie..

 

Préface d'Alain  Héril


"Anne-Catherine Sabas, la réconciliatrice
Anne-Catherine Sabas est une femme obstinée. De livre en livre elle creuse inlassablement le même sillon : celui de la réconciliation.
C’est son axe de pensée majeur. Pour elle, quelque chose de nous a été défait voire détruit et nous portons en nous cette faille comme le souvenir blessé d’un Eden à retrouver et à reconquérir. Il s’agit donc d’une quête qu’il nous faut entreprendre. Quête pour retrouver nos racines et nos valeurs fondamentales. Quête également pour faire se réconcilier en nous des parties opposées qui ne demandent qu’à être (enfin !) réunies : masculin et féminin, amour et sexualité, corps et esprit…
Et voici que, dans ce livre, elle aborde la réconciliation avec la Vie ! A priori on pourrait se dire que c’est d’une ambition folle que de proposer au lecteur un tel enjeu en si peu de lignes ! Et, pourtant le pari est réussi car Anne-Catherine Sabas a avec elle un atout de taille : la poésie. Car il s’agit pour moi d’une entreprise poétique qui n’a de cesse de nous ramener à l’essence même de ce que nous sommes, des chercheurs. 
Nous cherchons du sens et de l’essentialité et Anne-Catherine nous aide à ne pas perdre de vue ce terreau puissant pour accéder à ce qui peut donner à la Vie sa pleine mesure, son axiome le plus sûr : la joie enfin acquise d’être au monde dans une incarnation assumée et solaire.
Bien entendu elle a un plan, un parcours, un projet à nous proposer. Mais au-delà des aspects conceptuels, il faut lire ce livre aussi entre les lignes. Je dirais même qu’il faut le lire de manière énergétique. Comment ? En se laissant imprégner de ce qui sous-tend chaque phrase, chaque mot. Et cette force qui porte les mots c’est l’amour tout simplement.
Anne-Catherine Sabas ne fait que traduire son amour de l’amour, sa passion obstinée (j’y reviens !) pour un monde où nos relations ne seraient sous-tendues que par cette énergie puissante et régénératrice de l’amour.
En ces temps troubles et incertains que nous traversons cela peut paraître naïf que de croire en cela. Mais la question n’est pas d’adhérer ou pas à une quelconque assertion, la question est de savoir si l’on est prêt à tenter cette expérience d’un rapport à soi qui commencerait par l’amour et finirait par lui.
C’est donc le livre d’une femme amoureuse de la Vie et qui dit haut et fort cette passion, et qui nous l’a fait partager comme en cadeau, comme en don.
Si nous regardons les titres de chapitre de ce livre, on ne peut que constater la grandeur du propos : réintégrer son corps, guérir, recevoir le monde, faire l’amour avec le monde, rencontrer l’autre…
C’est un livre d’une grande spiritualité et d’un compagnonnage habile et puissant : Rûmi, Christiane Singer, André Breton, Christian Bobin, Albert Einstein, Roland Barthes et bien d’autres sont cités.

Ils sont comme des points d’appui autour desquels les phrases d’Anne-Catherine virevoltent et prennent sens.
Tout cela concourt à nous emmener dans un voyage dont la profondeur et la sincérité forment un rendez-vous auquel nous sommes heureux d’être convié(e)s.
Et l’on pourrait penser en fermant ce livre qu’il s’agit d’un écrit ultime, qu’Anne-Catherine Sabas n’aura plus rien à dire au-delà de la fougue et de la tendresse de ce « petit manuel ». C’est bien mal la connaître. Elle a encore beaucoup de choses à dire, à nous dire, beaucoup d’histoires à partager. Car son entreprise de réconciliation ne fait que commencer. Elle est en marche comme le pèlerin qui a prit son bâton et qui ne s’arrêtera que mission accomplie et destination atteinte.
Pour ma part je suis prêt à l’accompagner sur ce chemin car il est primordial à la construction de notre humanité. Puisse chaque lectrice et chaque lecteur avoir le désir d’en faire de même.
Croyez-moi, cela en vaut largement la peine ! é 


Alain Héril
Psychanalyste et sexothérapeute

 

Editions Bussiére - 2014

http://www.editions-bussiere.com/


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/petit.html#Sq1Q1uSGj96JzR7H.99

1558486 690835130956410 1657550021 n

Nature et Psyché : les photos !

Voici les photos de notre colloque Nature et Psyché à Parme :

Les conférences, l'atelier, les pizzas, l'âne, le ping-pong.... 

 

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156611310074260&set=oa.394451467738137&type=3&theater&ifg=1

Rêves et visions - à Parme ( Italie )

Merci à Antoine Fratini pour cette Journée très intéressante. Merci aux participants pour leur sérieux, leur accueil, et leur implication.

L'Italie m'est chère, et cette journée restera un excellent souvenir.

Voici un moment de l'Atelier mené sur l'interprétation des rêves :

http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/journee-de-nature-et-psyche.html

 

Reves net p

La Vie. La seule.

« Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ?
Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure,
jouit, souffre et meurt. Une seule.
Et c’est déjà bien assez merveilleux.»
Albert Einstein

 

13062330 788372444626711 346681919620740232 n

 

 

Une psychomotricienne au cabinet Dalayrac

Bienvenue à Alissa LUMELSKY qui vient enrichir notre équipe du cabinet Dalayrac

Elle est psychomotricienne et reçoit sur rendez-vous

tel : 06 09 04 61 25

Sunset leap by dcw1979 d39rl45

Réparer les victimes

Comment nous libérer? 

Dans mon ouvrage " Libérez-vous par le pardon", j'ai rappelé qu'il ne peut y avoir de réparation sans volonté de justice. Et il ne peut y avoir de justice sans prévoir une réparation.

Mais que faisons-nous de nos souffrances passées? Vont-elle disparaître? Le temps suffit-il à réparer les injures, les maltraitances, les escroqueries dont on a été victime? 

Que faisons-nous du syndrome de stress post-traumatique?

Et que fait-il de nous ?

Des réponses dans ce livre : http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/liberez-vous-par-le-pardon.html

Et le reste du chemin, en vous accompagnant pas à pas, pour relever la tête et revivre, enfin. 

Sur rv au 06 08 94 81 46  

Images 2

 

Travailler heureux (se) est possible

Travailler heureux ( se) ?

 

Ob 60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e couvtravail

Cet ouvrage est paru il y a déjà 6 ans, et il est de plus en plus utile. 

Vous pourrez le commander là  : http://www.editions-bussiere.com/

 

Voici sa magnifique préface, signée Alain Héril 

Il ne peut y avoir de groupe libre si les personnes qui le composent ne sont pas libres

Didier Anzieu

"La plupart de nos contemporains passe plus de temps au travail qu’auprès des êtres chers. Le travail devenant ainsi un lieu d’enjeux, de conflits, de projections où, souvent ce qui ne va pas dans son quotidien affectif cherche à se résoudre dans une proximité professionnelle.

Il est évident que même si on fait l’effort de ne pas répondre aux sollicitations du monde professionnel, celui-ci reste un endroit où les émotions négatives peuvent être vivaces et portées parfois à leur plus haut degré d’incandescence. Douleurs physiques, états dépressifs, conflits violents, harcèlement, peurs...la liste est longue pour évoquer ce que le travail (mot apparu en 1130 et provenant du latin tripaliare qui signifie torturer, tourmenter !) peut engendrer comme tourments, maladies et somatisations diverses.

Et pourtant, travailler est devenu identitaire depuis très longtemps dans notre culture. Si on ne travaille pas ou plus, on est déconsidéré et la place dans le corpus social ne se trouve plus ou très difficilement. « Je suis » revenant à pouvoir dire, « je travaille ». Mais le lieu de l’activité professionnelle est aussi un lieu de relations humaines. Et force est de constater que, bien souvent ce sont les fondements les plus obscurs de l’être humain qui sont appelés à s’exprimer. L’entraide, la solidarité, l’empathie...sont des qualités qu’il vaut mieux laisser de côté pour rester sur le versant de la performance, du combat, de la concurrence.

Et beaucoup de se retrouver ballotés et blessés au plus profond d’eux-mêmes dans un monde sans pitié, sans loi, sans foi...

Anne-Catherine Sabas fait ici le bilan de ces mécanismes propres à certaines institutions, organisations ou administrations où la souffrance est de plus en plus palpable et où l’humain a du mal à rester au centre du débat. Ce bilan s’inscrit dans la continuité des travaux de Christophe Dejours et Marie-France Hirigoyen qui, en leur temps ont souligné le lien délétère qui pouvait exister entre monde du travail et souffrance psychologique.

Mais ce livre ne s’arrête pas à un constat de faillite du monde professionnel. Il propose aussi des pistes pour se sortir de l’ornière organisationnelle et trouver un peu de sens au milieu d’un monde devenu fou. Le retour à la Loi, l’importance du monde extérieur, la reconstruction personnelle, le changement de regard...tous ces axes sont explorés afin de pouvoir dire que rien n’est perdu d’avance et qu’un individu n’est pas simplement un numéro, un pion, un objet. Il peut avoir une capacité à l’action, à la décision. Il a des ressources en lui-même qui sont ses meilleurs atouts, ses meilleures armes.

La force de cet ouvrage est à cet endroit là. Il invite à ne pas baisser les bras, à saisir toutes les occasions pour briser les soumissions et trouver une solidarité qui puisse aider à dépasser la pulsion de mort inhérente à certains comportements groupaux.

Ce livre est un appel à la liberté et à l’action. En ce sens, et en ces temps difficiles, il est précieux."

Alain Héril

Psychanalyste, Sexothérapeute

Formateur

 

Vous pourrez le commander là  : http://www.editions-bussiere.com/

 

Et si vous voulez en savoir plus sur le sujet: 

 ( Par sabasannecathe Le 28/04/2018 ) 

 

Connaissez-vous les symptômes du burn-out ?

Le burn-out, ou syndrome d'épuisement, est malheureusement à la mode. Surmenage, épuisement professionnel, fatigue, stress, dépression... des vocables divers qui dépeignent une même réalité : le stress au travail, ou ailleurs, et ses conséquences désastreuses sur notre santé physique, psychique, relationnelle et sociale.

Le burn-out professionnel :

Travailler trop, sans considération, en étant soumis à des pressions toujours plus importantes, peut mener à accumuler les symptômes du burn-out. Dans une société en crise, où la rentabilité et la compétition nous poussent à l'épuisement, le surmenage est fréquent. Antoine, le héros de Un canard dans mon cabinet, en fait l'expérience, et nous livre aussi les clefs pour en guérir. Symptômes physiques, angoisses, crises de panique à l'idée d'aller travailler, les symptômes du burn-out sont nombreux. Ils doivent nous alerter. Sachez que vous n'êtes pas seuls, des professionnels peuvent vous aider à y voir clair durant cette période difficile.

La souffrance au travail :

Mais sans forcément être réduits à cette extrémité, nous pouvons-nous interroger : notre travail nous convient-il? Sommes-nous traités correctement ? Savons-nous dire non, nous arrêter à temps? L'ouvrage Triomphez de la souffrance au travail vous aidera à y voir clair, et à mettre en place des comportements salvateurs. Car, même si vous êtes harcelés, humiliés, ou simplement soumis à des rythmes inhumains, vous pouvez retrouver votre dignité, et vous protéger. Avant que les symptômes du burn-out vous clouent au lit, lisez Triomphez des manipulateurs, et réapprenez comment prendre soin de vous, même dans l'adversité.

L'épuisement, et ses traitements :

Les symptômes du burn-out peuvent être une porte vers la délivrance: s'extraire d'un cercle vicieux et réapprendre à vivre autrement est à la portée de tous, à condition de s'arrêter quelques instants et de se poser les vraies questions. Quelques pistes pour transformer la crise en opportunité vous aideront à dépasser fatigue, épuisement, accablement, pour remettre en mouvement votre capacité à être heureux (se) . ¨Parce que, quelles que soient les circonstances, vous avez le pouvoir d'être heureux. Et si vous décidiez de l'utiliser pour transformer votre vie ?

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/album/anne-catherine-sabas-triomphez-de-la-souffrance-au-travail.jpg

Tunnel 698518 640

 

 

 

Préface du " Le cri du corps"

Le cri du corps - A.-V. Herter

Si vous achetez ce livre, prévoyez votre soirée. Vous ne pourrez pas vous en détacher avant la dernière page. 

Merci à Anne-Véronique pour ce témoignage courageux et inspirant.

Et longue et belle vie à cet ouvrage, qui sortira le 3 Mai :

 

Couv herter

 

Ma préface :

 

Il faut du courage pour accepter de pleurer. Pour oser dire la souffrance dont on a été victime. Pour choisir d’extirper un à un ses démons, apaiser ses traumatismes, et dénoncer sans haine mais avec lucidité un système dans lequel on s’est laissé ( e )  broyer. Du courage, de l’intelligence, de l’humilité pour décortiquer, les uns après les autres, les différentes étapes qui, de l’adaptabilité et de la compétence, vous mènent à l’oubli de soi, à l’emprise, puis à la position de victime de maltraitance au quotidien.

Le livre que vous tenez entre les mains est le témoin de ce courage, de cette volonté de transmuter les blessures en perles, les mauvais souvenirs en ressources, et l’innommable en outil pour se trouver soi-même. Sortir de l’humiliation pour devenir, pas à pas, acteur de sa vie.

Il nous parle de « souffrance au travail ». Encore, et toujours, la souffrance au travail. Insidieuse, inévitable, institutionnalisée. Parce que depuis les premiers témoignages de ce fléau du troisième millénaire, les chiffres ont explosé. A l’heure où je rédige ces lignes, plus d’un tiers de mes patients sont concernés par ce drame. Je suis devenue, malgré moi, spécialiste de la « souffrance au travail ». Ce vocable regroupe une infinité de réalités : d’abord tout le cortège de symptômes physiques, émotionnels, nerveux, psychiques, moraux, existentiels, puis, après les cauchemars qui poussent certains au suicide, les questions fondamentales qui qui amènent un individu à remettre sa vie à plat, et se délivrer peu à peu de tous les masques que son expérience professionnelle l’avait contraint d’endosser.

Les ouvrages sur ce thème se multiplient, et les consultations de « souffrance au travail » « risques psycho-sociaux se multiplient aussi.

Mais ne vous y trompez pas : la « souffrance au travail » ne survient pas forcément lorsqu’on est aux prises avec un dangereux manipulateur. Le plus grand ennemi de notre santé est souvent nous-même : notre bonne volonté, notre enthousiasme, notre compétence, qui nous pousse à travailler comme on se drogue, pour finir épuisé (e ).

Mais cet ouvrage est particulier. Vous le lirez comme un roman. Il vous entraînera, comme il l’a fait avec moi, dans le monde intime de l’héroïne, jusqu’au dénouement final. A mesure que vous avancerez, vous serez parfois tenté d’oublier que ce livre est un témoignage. Vous essaierez probablement de vous convaincre que tout ça n’est pas réel. Et vous réussirez peut-être, ponctuellement,  à faire taire cette petite voix qui vous dit que les question qu’ « AV » se pose ressemblent de très près ( de TROP près) à celles qui vous empêchent parfois de dormir. Je pense que ce serait une erreur : la meilleure chose qui puisse vous arriver, à mon avis, est que vous vous laissiez toucher vraiment par ce récit, qui mêle adroitement témoignage, réflexion profonde, découvertes psychologiques, et propositions concrètes de solutions simples et éprouvées ;

Il faut du courage pour décrire la perte d’estime de soi, le gouffre dans lequel la maltraitance psychologique nous plonge, et les efforts démesurés pour tenir, tenir et tenir encore alors que notre corps nous hurle qu’il faut arrêter.

 

Anne-Véronique a eu ce courage-là : partager avec nous ce témoignage, ô combien intime, de ce que veut dire vraiment, de l’intérieur, « la souffrance au travail ». Car ce fléau n’est pas seulement une réalité sociologique, économique, sociale. C’est un mal tentaculaire, dont les ramifications s’appellent peur, burn-out, harcèlement, honte, sentiment d’échec, peur de mal faire, attaques de panique, et tant d’autres  causes et conséquences qui ne sont que les symptômes visibles d’une société qui est tombée sur la tête.

 

En fait, ce livre me paraît une aubaine : il nous livre des clefs essentielles sur les remèdes dont notre société a besoin pour s’extraire de la course infernale, du désir de toute-puissance, de sa manie de la compétition, de la sur-consommation ,de la réussite à tout prix : Il nous faut revenir à l’essentiel, faire attention à son corps, à ses relations, à ses rythmes.

Revenir à l’essentiel.

 

« À la vie à la mort. Tout est fort. Je n’ai jamais aussi vite aimé qu’ici. Je peux raconter ces amours, peut-être ne sont-ils pas accessibles quand on n’a pas vécu dans un endroit comme ça. »

 

Et si la souffrance au travail, lorsqu’elle est vécue à son paroxysme,  nous servait à ça : à accepter la dé-pression ? A réapprendre à aimer vraiment l’humain ? A  ne plus le considérer comme un instrument de profit, un outil de promotion sociale, ou un exutoire à ses frustrations, ses colères et ses haines ?

 

Je connais Anne-Véronique Herter. Et je suis convaincue d’une chose : cette femme est douée pour le bonheur. Elle a su comprendre que notre force est justement notre capacité à accepter nos limites, nos fragilités, notre vulnérabilité.

«  Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. Mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire. » Carl Gustav JUNG 

Or, il arrive souvent que les épreuves jouent ce rôle dans notre vie : nous entraîner à affronter nos fragilités. Unifier ainsi nos opposés. Servir d’initiation, au sens mystique du terme, pour nous débarrasser de tous les conditionnements qui nous restreignaient.

Je te souhaite, à toi lecteur, lectrice, d’oser retrouver, avec « AV », le sens de ta vie ; D’oser embrasser l’enfant qui, au fond de ton cœur, avait été relégué dans un placard par ce monde d’adultes qui se prennent trop au sérieux.

Le bonheur est quelque chose de très sérieux.

Moi qui accompagne depuis vingt ans des hommes et des femmes dans cette quête, je suis émue de constater qu’Anne-Véronique Herter déploie ses ailes et respire enfin. 

Voici le cadeau qu’elle vous offre dans ces pages : une porte vers la liberté.

 

Anne-Catherine Sabas

Psychanalyste, formatrice

Auteure de «  Triomphez de la souffrance au travail », «  Triomphez des manipulateurs » et «  Le pouvoir d’être heureux ».


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/mes-prefaces/le-cri-du-corps.html#8HizkLLz8ScVtYW1.99

L'équilibre du système

Familiale ou non, la thérapie est toujours une systémie !

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/album/anne-catherine-sabas-petit-manuel-de-survie-quand-un-de-vos-proches-va-voir-un-psy.jpg

anne catherine sabas - petit manuel de survie quand un de vos proches va voir un psy

L'interdépendance familiale :

Une patiente me raconta un jour que son mari, en dépression, ressentait sa psychothérapie comme un médicament dont il bénéficiait aussi. Voici la magie de la systémie ! Mieux que des électrochocs, qu'une catharsis, qu'une pharmacothérapie, ou qu'un traitement contre le stress ou les phobies, sans bouger de chez lui, il suivait, aux rythme des avancées comportementales de sa femme, une thérapie familiale systémique sans débourser un centime. J'ai donc décidé d'écrire Petit Manuel de Survie quand un de vos proches va voir un psy en leur honneur.

La systémie familiale :

Un individu est toujours en relation avec son entourage et en premier lieu sa famille. Une psychothérapie, qu'elle fasse partie des TCC ( thérapies cognitivo-comportementales), ou des démarches plus longues ( psychanalyse, art-thérapie, relaxation, etc... ) , va tôt ou tard interroger la place du patient au sein d'un système familial. C'est la systémie. Comment s'est il construit? Quels ont été ses modèles de relation? De quelle manière a-t-il été prédisposé à tel ou tel comportement, telle pathologie, telle émotion? Et, dans son rapport avec le thérapeute - une autre systémie -, le psychologue ou le psychanalyste, comment peut-on lui permettre d'expérimenter un nouveau type de rapports humains? Dans l'ouvrage "C'est quoi un psy" j'observe que c'est dans le fameux transfert que peuvent être dénoués certains souvenirs ou habitudes comportementales pathologiques. La systémie, lorsqu'elle est analysée, devient donc une porte vers la transformation.

Les thérapies systémiques :

Certaines thérapies visent à observer et transformer les relations existant au sein d'un groupe ( systémie familiale, professionnelle, etc ). Je reçois ainsi régulièrement des membres d'une même famille, des couples, mais aussi , éventuellement, des individus qui tentent d'améliorer leurs relations amicales ou professionnelles lors de mes séances individuelles. Ce dispositif particulier nécessite la présence des membre impliqués, avec un ou plusieurs thérapeutes. C'est la thérapie du système, ou systémie.

Le système est toujours en thérapie avec le patient :

Quelle chance! En changeant, nous pouvons modifier nos rapports avec notre environnement! En modifiant notre état psychologique, et donc notre mental, nos comportements et nos émotions, notre travail thérapeutique personnel va influencer notre manière d'être et donc la systémie, par le biais de la communication et des relations que nous tissons avec nos proches! D'où l'importance d'être conscient de notre responsabilité individuelle pour changer le monde: une thérapie individuelle entraîne toujours des conséquences systémiques.

"Tu veux un monde meilleur, plus fraternel, plus juste? Eh bien, commence à le faire: qui t'en empêche? Fais-le en petit et autour de toi, fais-le avec ceux qui veulent. Fais-le en petit, et il grandira." Carl G. JUNG

Voir la fiche du livre "Petit Manuel de Survie quand un de vos proches va voir un psy"

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/album/anne-catherine-sabas-petit-manuel-de-survie-quand-un-de-vos-proches-va-voir-un-psy.jpg

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/album/anne-catherine-sabas-petit-manuel-de-survie-quand-un-de-vos-proches-va-voir-un-psy.jpg

anne catherine sabas - petit manuel de survie quand un de vos proches va voir un psy


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/publications/articles/guerir-les-systemes.html#LuVFChpt0SdDudXc.99

Les symptômes du burn-out

Connaissez-vous les symptômes du burn-out ?

Cet article a été publié sur ce blog le 16/08/2017

 

couverture du livre d'anne-catherine sabas - triomphez de la souffrance au travail - symptomes du burnout

Le burn-out, ou syndrome d'épuisement, est malheureusement à la mode. Surmenage, épuisement professionnel, fatigue, stress, dépression... des vocables divers qui dépeignent une même réalité : le stress au travail, ou ailleurs, et ses conséquences désastreuses sur notre santé physique, psychique, relationnelle et sociale.

Le burn-out professionnel :

Travailler trop, sans considération, en étant soumis à des pressions toujours plus importantes, peut mener à accumuler les symptômes du burn-out. Dans une société en crise, où la rentabilité et la compétition nous poussent à l'épuisement, le surmenage est fréquent. Antoine, le héros de Un canard dans mon cabinet, en fait l'expérience, et nous livre aussi les clefs pour en guérir. Symptômes physiques, angoisses, crises de panique à l'idée d'aller travailler, les symptômes du burn-out sont nombreux. Ils doivent nous alerter. Sachez que vous n'êtes pas seuls, des professionnels peuvent vous aider à y voir clair durant cette période difficile.

La souffrance au travail :

Mais sans forcément être réduits à cette extrémité, nous pouvons-nous interroger : notre travail nous convient-il? Sommes-nous traités correctement ? Savons-nous dire non, nous arrêter à temps? L'ouvrage Triomphez de la souffrance au travail vous aidera à y voir clair, et à mettre en place des comportements salvateurs. Car, même si vous êtes harcelés, humiliés, ou simplement soumis à des rythmes inhumains, vous pouvez retrouver votre dignité, et vous protéger. Avant que les symptômes du burn-out vous clouent au lit, lisez Triomphez des manipulateurs, et réapprenez comment prendre soin de vous, même dans l'adversité.

L'épuisement, et ses traitements :

Les symptômes du burn-out peuvent être une porte vers la délivrance: s'extraire d'un cercle vicieux et réapprendre à vivre autrement est à la portée de tous, à condition de s'arrêter quelques instants et de se poser les vraies questions. Quelques pistes pour transformer la crise en opportunité vous aideront à dépasser fatigue, épuisement, accablement, pour remettre en mouvement votre capacité à être heureux (se) . ¨Parce que, quelles que soient les circonstances, vous avez le pouvoir d'être heureux. Et si vous décidiez de l'utiliser pour transformer votre vie ?

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/album/anne-catherine-sabas-triomphez-de-la-souffrance-au-travail.jpg

Tunnel 698518 640


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/blog/connaissez-vous-les-symptomes-du-burn-out.html#YPCQxWYIUmqXUixW.99

Le cri du corps sur Sept à Huit

Anne-Véronique Herter est l'invitée de Sept à Huit dimanche 29 Avril sur TF1.

Elle vous parlera du cri du corps, et de la manière dont on peut se reconstruire après la longue descente aux enfers du burnout. Un témoignage bouleversant mais dont l'optimisme est contagieux. Des pistes de guérison sérieuses et éprouvées. 

Une émission à regarder ! 

Couv herter

Préserver la Nature

Via Antoine Fratini, une bonne nouvelle: 

La Journée Nature & Psyché est inscrite dans le calendrier du site national de Stop à la Consommation du Territoire... http://www.salviamoilpaesaggio.it/blog/calendario/

Vous pouvez encore vous inscrire à cette journée où nous partagerons diférentes expériences psycho-animistes !

http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/journee-de-nature-et-psyche.html

 

N et p

La liberté et la paix, amies intimes

Libérez vous par le pardon

014

 

 

 

« Libérez-vous par le pardon » - Editions Bussière 2012

PREFACE D’ALAIN HERIL

Anne-Catherine Sabas, une parole humaniste en acte

Retrouver la parole humaniste d’Anne-Catherine Sabas c’est comme renouer avec l’apaisement. Son écriture transpire le respect de l’autre, l’empathie, la joie profonde d’exercer le métier de psychothérapeute qui est le sien.

J’ai eu la chance de préfacer quatre livres d’Anne-Catherine et à chaque fois je retrouve le même sang qui circule dans les veines de son texte. Un sang d’amour à la fois puissant et blessé.

Je connais l’auteure, c’est l’une de mes amies et je voudrais ici témoigner de combien son écriture est proche de ce qu’elle est. Anne-Catherine Sabas ne triche pas, elle est entière et ses textes aussi.

En me penchant sur la rédaction de cette préface je me suis demandé comment je pouvais présenter « Libérez-vous par le pardon » sans paraphraser la force de ce livre et son urgence. Et puis mes mots sont apparus bien pauvres face au « message » qui est le sien. Et je m’aperçois qu’il est plus judicieux ici de parler de l’auteure et de ce que son livre dit d’elle.

Nous sommes à une époque où nous avons, hélas pris l’habitude de différencier les paroles et les actes et d’accepter la différence entre ce qui est dit et son incarnation vivante en acte.

Anne-Catherine Sabas incarne ce qu’elle affirme jusqu’aux doutes, jusqu’aux angoisses qui cisèlent et parsèment ses écrits. Il en est ici comme dans ses autres livres.

Lorsqu’elle dit nous c’est un engagement personnel. Quand elle dit je c’est une invitation à nous inscrire dans son énergie.

Ici elle nous invite à nous pencher sur la notion de pardon. Ce n’est qu’un prétexte pour parler d’amour, de résilience, pour reposer encore et encore la question sans réponse d’une absence de don, de considération dans nos actes et nos paroles humaines.

Elle oscille entre le religieux, le spirituel, le psychanalytique et le philosophique. Elle engage toutes les possibilités de compréhension à notre disposition pour trouver un sens à ce qui parfois n’en a que très peu.

Je dois avouer que je n’ai pas le même optimisme qu’elle. Oui, bien sûr elle pose des questions et n’est pas une personne angélique et éthérée. Elle reste les pieds sur terre. Mais elle croit en la possibilité d’un monde meilleur. Elle finit d’ailleurs son livre là-dessus.

Anne-Catherine Sabas tend son énergie et sa pensée vers une tentative de résolution et de dépassement des contraires (l’homme contre la femme/ le juif contre l’arabe/le beau contre le laid…) afin de trouver une juste sérénité. On pourrait la croire naïve de ne pas prendre en considération la rudesse du monde. On pourrait imaginer qu’elle est à côté des réalités lorsqu’elle s’interroge et dit : « Et, sur notre jolie planète, des millions d'êtres s'entretuent, physiquement ou, encore plus insidieusement, psychologiquement.

Jusqu'où? Jusqu'à quand ? ».

En fait elle est personne pure et profondément croyante. Non pas d’une croyance religieuse évacuant les autres dogmes, mais d’une croyance profonde et ancrée en la possibilité de l’homme à se débarrasser de la haine ancestrale vissée en lui.

C’est pour cela qu’elle est une superbe thérapeute.

C’est pour cela qu’elle est un ange.

Lisez ce livre et vous verrez les ailes de l’auteure se déployer à chaque ligne.

Alain Héril

Psychanalyste et sexothérapeute

 

 

Pour commander le livre :

Cliquez ici !

Voir l'article Comment se libérer par le pardon


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/liberez-vous-par-le-pardon.html#jm7ztwvLTfPgrFuX.99

Savoir-être

"Celui qui veut connaître l'âme humaine, n'apprendra à peu près rien de la psychologie expérimentale. Il faut lui conseiller d'accrocher au clou la science exacte, de se dépouiller de son habit de savant, de dire adieu à son bureau d'étude et de marcher à travers le monde avec un coeur humain, dans la terreur des prisons, des asiles d'aliénés, des hôpitaux, de voir les bouges des faubourgs, les bordels, les tripots, les salons de la société élégante, la bourse, les meetings socialistes, les églises, le revival et les extases des sectes, d'éprouver sur son propre corps amour et haine, les passions sous toutes ses formes; alors, il reviendra chargé d'un savoir plus riche que celui que lui auraient donné des manuels épais d'un pied et il pourra être, pour ses malades, un médecin, un véritable connaisseur de l'âme humaine."

Jung , « l’âme et la vie »

C est quoi 1 psy

Faisons équipe !

Quand nous faisons équipe avec notre inconscient... 

"Nous habitons un monde interprété par d'autres où il nous faut prendre place." Boris Cyrulnik

 

Particuliers, professionnels, groupes, responsables d'équipes, mais aussi couples, familles, institutions, nous sommes tous concernés. 

Je vous accompagne dans votre réflexion, votre Individuation, la quête de votre vérité:

Tous les thèmes de formation peuvent être déclinés sous forme d'accompagnement individuel, d'ateliers collectifs, ou de conférences:

 

Quelques exemples de thèmes : 

  • Risques psychosociaux, burnout, conflits, restructurations, licenciements, crises existentielles, souffrance au travail, besoin de se reconvertir, décision de prendre une place utile dans le monde.... Dans une société en pleine mutation, où un tissu économique sain et les valeurs humaines sont à redéployer, l'être cherche sa place.

Ob 60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e couvtravail 1

 

  • Supervision et analyse de pratique individuelle des thérapeutes, dirigeants, acteurs du monde social ou médical, et enseignants. Je mets à leur disposition un espace sécurisant pour comprendre et analyser le transfert, le positionnement et la gestion de la souffrance de l'équipe, du public ou du patient.

C est quoi 1 psy

 

  • Conflits, violence, impasses relationnelles, communication coupée, guerre déclarée, ruptures sources de souffrance....Le conflit avec l'autre vient toujours réactiver des peurs archaïques, et nous laisse impuissant(e)  et désemparé (e). Une résolution est pourtant possible. 

Ob f298e0b0a0271aa23bf14ea058dfc096 couv

 

  • Emprise, manipulation, harcèlement, relations toxiques, etc... et si vous aviez besoin d'aide pour retrouver votre espace de liberté? 

Ob b1e474c6196d6f9ad26634ec62c3bbac couvmanip

 

  • Syndrome de stress post-traumatique, deuil difficile, réconciliation avec la réalité? Un soutien est peut-être nécessaire pour réapprendre à croire en la vie? 

12508744 1061284473911472 3236335872168498563 n

 

Depuis 20 ans, j'accompagne des individus et des groupes dans leur réalisaiton personnelle et l'apaisement de leur passé et de leur présent, ainsi que vers l'accession à une place la plus juste au sein des systèmes dont ils font partie, dans leur spèhre privée ou professionnelle. Le travail systémique montre sa capacité à nous offrir des clefs de résolution de la plupart de nos conflits.

Nos enfants et nous pouvons créer un monde diférent

Générations X, Y.... et souffrance au travail ?

Entretien n°2 avec Anne-Catherine Sabas

 

Le travail génère-t-il les mêmes symptômes de souffrance chez les fameuses nouvelles générations X, Y... ?

Anne Catherine Sabas partage avec nous ses réflexions, issues de son expérience de l'accompagnement de patients et familles concernés par ce problème. 

Et, toujours, la question se pose : quel monde créons-nous, dès maintenant?

  Work hard


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/videos/generations-x-y-et-souffrance-au-travail-entretien-n-2-avec-anne-catherine-sabas.html#fRD5pXAPdwt45hYp.99

Construisons un beau silence, et...

ET DONNONS-NOUS Y RENDEZ-VOUS !

 

«Le plus grand obstacle à la vie est l’attente, qui espère demain et néglige aujourd’hui.»

Sénèque

Vous est-il déjà arrivé de piaffer d’impatience, lorsque votre interlocuteur peine à trouver ses mots ou installe entre vous un silence qui vous semble pesant ?

Ou bien quand vous attendez une réponse, un coup de téléphone, une lettre, qui ne viennent pas ? Ou encore si vous vous trouvez désoeuvré, seul, sans aucun projet ou action urgente à mener ?

Le silence, l’absence, le calme, l’inaction, la passivité sont des spectres qui effraient la plupart des humains, un jour ou l’autre.

Mais pourquoi ?

Tout d’abord, en ce qui concerne le silence et l’absence, parce qu’ils nous donnent l’impression que le lien avec l’autre (ou le monde) est rompu. Ce qui est faux, heureusement ! En effet, ceux qui nous aiment continuent à nous aimer même s’ils n’en sont pas conscients à chaque instant, et ne nous le témoignent pas forcément tous les jours. Une relation perdure, même lorsque le silence s’installe dans une conversation, ou l’espace entre deux personnes.

Pour l’inaction et le calme, le processus est le même : même si nous ne faisons rien, nous sommes toujours vivants. Et le terre tourne toujours. Il est intéressant de remarquer que la plupart des hyperactifs sont en fait de grands anxieux qui tentent par tous les moyens de remplir un vide inconfortable. Mais à nous tous seuls nous ne pourrons jamais remplir tous les espaces vides de l’univers, me direz-vous ! Mais alors, de quels espaces s’agit-il ? Des espaces intérieurs, tout simplement. De cet endroit, à l’intérieur de nous, où nous avons la possibilité unique de nous rencontrer. Là, dans le présent. Ce lieu merveilleux où nous sommes réellement. Où nous ressentons une chose ou une autre… pas forcément confortable, mais qui pourra le devenir si nous acceptons de la reconnaitre telle qu’elle est : une simple expérience fugitive, éphémère, vivante. Comme nous.

Les occasions de rentrer en contact avec nous-mêmes sont multiples. Pas besoin d’heures entières à méditer, à s’extraire du monde. En nous existe un lieu secret, accessible à nous seuls, protégé, intime. Celui du présent silencieux, où nous faisons taire les mouvements extérieurs pour entrer en contact avec la symphonie de notre vie intérieure.Le sensations.

Alors, ainsi, les silences seraient une porte vers une vie bien plus riche que ce que nous avions imaginé ? Oui. Et il ne tient qu’à nous de la passer pour nous retrouver dans un jardin où les trésors ne manquent pas.

N’ayons pas peur de nous-même. Ne craignons pas le vide. Par notre seule attention, pas notre seule présence, nous le comblerons aisément. Puis, une fois que nous nous serons familiarisés avec, nous pourrons le remplir de nos intentions les plus constructives.

Et, miraculeusement, lorsque nous aurons refait connaissance avec nous-même, l’autre ne nous fera jamais plus peur.

Si nous osions écouter la symphonie qui se joue à l’intérieur de nous ? C’est celle de la vie. Elle nous attend.

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/1522818-10151963407323423-526894669-o.jpg?fx=r_686_600

1522818 10151963407323423 526894669 o


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/publications/chroniques/19.html#L4ZDVelZdoOXmJ6D.99

Libérons notre parole !

13151542 10209480466278243 7258791164632195104 n

 

 

Le syndrome vicariant

Avons-nous remarqué à quel point la souffrance peut être contagieuse? 

Celle de nos patients, de nos publics, de nos bénéficiaires, de nos clients, de nos élèves.. mais ausi celles de nos équipes, de nos proches, de nos aimés... 

Il s'agit du syndrome vicariant. 

Pour y échapper, respectons quelques précautions. Et en particulier mettons en place un dispositif où se ressourcer, et prendre du recul sur notre pratique professionnelle  : analyse de pratique , supervision, groupe de parole. L'espace peut être créé sur mesure, selon vos besoins, comme en témoigne cet article : https://www.analysedespratiques.com/relation-daide-souffrance-travail-souffrance-contagieuse-syndrome-vicariant/

 

Oreille 1

 

 

 

 

 

La souffrance au travail.. et après?

RPS, QVT, DRH, ITT...La souffrance au travail , et après? 

Ob 60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e couvtravailhttp://www.editions-bussiere.com/  

Voici la préface d'Alain Héril ( psychanalsyte et formateur ) , à mon ouvrage paru en 2012 aux Editions Bussière :

Il ne peut y avoir de groupe libre si les personnes qui le composent ne sont pas libres

Didier Anzieu

"La plupart de nos contemporains passe plus de temps au travail qu’auprès des êtres chers. Le travail devenant ainsi un lieu d’enjeux, de conflits, de projections où, souvent ce qui ne va pas dans son quotidien affectif cherche à se résoudre dans une proximité professionnelle.

Il est évident que même si on fait l’effort de ne pas répondre aux sollicitations du monde professionnel, celui-ci reste un endroit où les émotions négatives peuvent être vivaces et portées parfois à leur plus haut degré d’incandescence. Douleurs physiques, états dépressifs, conflits violents, harcèlement, peurs...la liste est longue pour évoquer ce que le travail (mot apparu en 1130 et provenant du latin tripaliare qui signifie torturer, tourmenter !) peut engendrer comme tourments, maladies et somatisations diverses.

Et pourtant, travailler est devenu identitaire depuis très longtemps dans notre culture. Si on ne travaille pas ou plus, on est déconsidéré et la place dans le corpus social ne se trouve plus ou très difficilement. « Je suis » revenant à pouvoir dire, « je travaille ». Mais le lieu de l’activité professionnelle est aussi un lieu de relations humaines. Et force est de constater que, bien souvent ce sont les fondements les plus obscurs de l’être humain qui sont appelés à s’exprimer. L’entraide, la solidarité, l’empathie...sont des qualités qu’il vaut mieux laisser de côté pour rester sur le versant de la performance, du combat, de la concurrence.

Et beaucoup de se retrouver ballotés et blessés au plus profond d’eux-mêmes dans un monde sans pitié, sans loi, sans foi...

Anne-Catherine Sabas fait ici le bilan de ces mécanismes propres à certaines institutions, organisations ou administrations où la souffrance est de plus en plus palpable et où l’humain a du mal à rester au centre du débat. Ce bilan s’inscrit dans la continuité des travaux de Christophe Dejours et Marie-France Hirigoyen qui, en leur temps ont souligné le lien délétère qui pouvait exister entre monde du travail et souffrance psychologique.

Mais ce livre ne s’arrête pas à un constat de faillite du monde professionnel. Il propose aussi des pistes pour se sortir de l’ornière organisationnelle et trouver un peu de sens au milieu d’un monde devenu fou. Le retour à la Loi, l’importance du monde extérieur, la reconstruction personnelle, le changement de regard...tous ces axes sont explorés afin de pouvoir dire que rien n’est perdu d’avance et qu’un individu n’est pas simplement un numéro, un pion, un objet. Il peut avoir une capacité à l’action, à la décision. Il a des ressources en lui-même qui sont ses meilleurs atouts, ses meilleures armes.

La force de cet ouvrage est à cet endroit là. Il invite à ne pas baisser les bras, à saisir toutes les occasions pour briser les soumissions et trouver une solidarité qui puisse aider à dépasser la pulsion de mort inhérente à certains comportements groupaux.

Ce livre est un appel à la liberté et à l’action. En ce sens, et en ces temps difficiles, il est précieux."

Alain Héril

Psychanalyste, Sexothérapeute

Formateur

 

extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail "

 

" Sous quelle gouvernement que ce soit , la nature a posé des limites au malheur des hommes .Au delà de ces limites ,c'est ou la mort , ou la fuite , ou la révolte . "

Denis Diderot 

 

Le choix à effectuer ne sera pas toujours simple .

Il dépendra de plusieurs paramètres : vos idéaux , les soutiens familiaux , affectifs , et financiers dont vous disposez , votre état physique , psychique , et nerveux , mais aussi la taille de l 'adversaire que vous aurez à affronter .

 

il vous arrivera parfois de changer d'objectif en cours de route , comme Valérie .

 

Lorsqu'elle vient me consulter , Valérie est en arrêt de travail pour dépression .Dépression post-traumatique , plus exactement , suite à des  conditions de travail épouvantables .

Son  médecin la soutiens et n'est pas favorable à une reprise prochaine de ses fonctions . La collègue avec qui Valérie a eu des déboires doit quitter l'entreprise dans quelques mois , pour partir à la retraite .

Le médecin de Valérie lui propose donc , et son état le justifie , de prolonger l’arrêt de travail jusqu’à"à cette date , afin que la reprise se fasse dans de bonnes conditions .La chef de Valérie la soutiens aussi .Elle pourrait donc facilement suivre ces conseils .

 

Seulement , le travail effectué en psychothérapie lui a fait prendre conscience de schémas répétitifs qui ne l'avaient pas seulement desservie dans ses relations professionnelles.En effet , la  mère de Valérie était une manipulatrice , et Valérie , régulièrement dans sa vie , s'est trouvée aux prises avec ce genre de personnage , en particulier dans sa vie amoureuse .

Elle comprend donc une chose : si elle trouve pas le moyen , maintenant qu'elle va mieux de se positionner différemment , et de sortir de l'emprise que sa collègue exerce sur elle , il y  a de fortes chances qu'elle doive , une fois de plus ,affronter ce genre d’épreuve dans d'autres circonstances .Et , cela étonnera pas ,elle n'en a pas envie .Catégoriquement .

 

Dans son cas , le choix est relativement aisé : il lui reste quelques semaines pour relever le défi , puisque la collègue en question va bientôt partir.C'est une occasion que Valérie ne souhaite louper sous aucun prétexte .

L'avenir confirmera l'intelligence de ce choix , Valérie a changé ,sait aujourd'hui se faire respecter , et plus personne ,dans son entourage professionnel ou autre , ne s’aviserait de lui manquer de respect un peu trop longtemps .

 

Mais toutes les histoires ne ressemblent pas à celle de Valérie .Parfois , l'agresseur ,ou la personne avec qui vous ne pouvez vraiment pas réussir à vous entendre n'a aucune intention de partir .En d'autres termes ,c'est elle ou vous .Il va alors être question de sauver votre peau .

 


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/triomphez-de-la-souffrance-au-travail.html#edgsyTLBgAImHQSv.99

L'âme du consommateur, un article d'Antoine Fratini

Je partage avec vous cet article de mon ami et colègue Antoine Fratini.

Il me semble indispensable, et urgent, de le lire. En excusant, évidemment, Google traduction pour ses approximations et ses libertés. 

Cet article est tiré du blog psycho-animisme. Vous pourrez le retrouver dans son intégralité, et dans sa version originale, l'italien,  ici:: https://psicoanimismo.wordpress.com/2018/04/11/lanima-del-consumatore/

" L'ÂME DU CONSOMMATEUR

Oh oui, cela peut sembler étrange ou contradictoire, mais aussi le consommateur a une âme! Le problème, s'il en est, consiste à le reconnaître et à l'appliquer. Prendre conscience du «pouvoir», dans le sens que les peuples tribaux attribuent à ce mot, représenté par le statut du consommateur, n'est ni une opération facile ni une opération indolore. Comme toute puissance, même celle liée aux choix de consommation prend ses responsabilités et se révèle, au moins au début, plutôt embarrassante à assumer. Comme toute prise de conscience authentique, cela n'est pas sans engagement, mais est le résultat d'un travail long et difficile sur eux-mêmes. Un travail de désaliénation de la nature et de l'âme, deux entités que notre culture nous a habitués à séparer mais qui en réalité forment un ensemble inséparable.

Comme je l'ai soutenu l'année dernière au Festival dell'Etica de Parme, non sans susciter l'inévitable résistance du public, le statut de sujet a subi un processus de dégradation à travers les siècles en Occident. Il est passé du sujet de l'humanisme à un sujet ouvrier, puis de ceux-ci à un sujet de langage pour finalement arriver chez le consommateur, ce qui a indéniablement quelque chose d'horrible, voire de déprimant. L'homme moderne n'est plus une mesure de toutes choses, le travail n'est plus un moyen d'encourager l'individuation, mais seulement un moyen de subsistance, et l'éloquence n'est que le reflet de sa fausseté structurelle. Aujourd'hui, le citoyen compte et est courtisé uniquement pour son pouvoir d'achat. Derrière les moyens faussement polis et séduisants utilisés par les médias et tous les appareils de la société de consommation, il y a la tentative constante et inexorable d'exploiter ce pouvoir pour en tirer profit. "La consommation, donc je suis" est l'équation invisible donnée à comprendre derrière les différents "conseils pour les achats" et les slogans publicitaires et c'est précisément cette équation qui rend l'émancipation du consumérisme si difficile.

Cependant, cette même loi peut aussi représenter une fortune, pourvu que nous nous réappropriions le pouvoir qui s'y rattache. En effet, si les consommateurs trouvent la force, le courage et la clarté pour répondre «non» à toutes ces invitations à se racheter à travers la religion économique dont ils sont constamment objets, ils utilisent en même temps leur pouvoir d'achat de manière éthique et consciente, nous verrions bientôt une amélioration sensible de la société entière sans la nécessité de mettre leurs espoirs dans n'importe quel parti politique ou mouvement. L'un des obstacles à cette opération les plus difficiles peuvent être récapitulées sur la question défaitistes, tant mal que deresponsabilizzante: « si je suis le seul que puis-je faire / nous? », Pour ce qui suit inévitablement la réponse: « rien ». De là à s'asseoir avec des mensonges,

Lors du débat lors du festival d'éthique susmentionné, une personne est intervenue en disant que le marketing avait déjà prévu toute forme de réaction du consommateur. En effet, comme le soulignent certaines études, le consommateur et en général les marchés maintiennent heureusement une part d '«irrationalité» qu'aucun marketeur ne pouvait anticiper. Pour illustrer la thèse soutenue ici, nous allons prendre quelques exemples plutôt paradigmatiques. Si la majorité des consommateurs se mettessero progressivement à acheter uniquement des produits « bio », comme il est connu sur la base des règles éthiques plus strictes que les autres produits, toutes les entreprises répondraient à cette entréeconvertir à l'agriculture biologique, ou même inventer d'autres labels éthiquement plus significatifs, avec tous les effets positifs que cela impliquerait tant du point de vue de l'environnement que de la santé.

Un autre exemple est la lutte contre la mondialisation, dont les effets délétères en termes de gaspillage d'énergie et de pollution sont aussi forts qu'ils sont évidents pour tous. Les grands traités intercontinentaux de libre-échange entre les pays comme le TTIP et le TAFTA semblent imparables, malgré l'inquiétude des associations de consommateurs et les manifestations ponctuelles des citoyens. Pourtant, comme l'a dit le grand philosophe comique Coluche dans une de ses blagues, «si certains produits n'étaient plus achetés, plus aucun produit ne viendrait!». Dans ce cas, il suffirait d'acheter des produits à zéro kilomètre, local ou au plus national pour mettre fin à cette folie.

Aujourd'hui, il existe des bases pour réaliser cette révolution authentique, car grâce aux nouvelles technologies de l'information, il est possible de trouver des informations jamais atteintes auparavant. Les connaissances et de l'information grâce à Internet ne sont plus le privilège de quelques-uns, mais ils sont et restent en tout temps à la portée de tous ceux qui ne l'intention de régler pour les versions habituelles « officielle » de la réalité, les discours habituels délivrés au nom de Dieu économie.

Alors, sujet de consommation ou sujet de consommation? Consommateur avec âme ou privé de l'âme? Le choix est à vous ...

Antoine Fratini