Après le temps....

Extrait de "TESTAMENT" 

Collection Sajat - 2001

Indifférence

Et les prisons d'orages, et les coeurs déchirés,

Dis-moi, mon âme tendre, as-tu pu oublier

les rivages d'enfer et la gorge serrée

de ces heures d'angoisse? Je n'ai pas plié

sous le poids des tristesses et des amertumes.

J'ai ragné dans mes pages le chant du passé,

redessiné l'espoir, embelli par ma plume.

Et j'ai fermé les yeux sur un deuil dépassé.

Je te parle, mon âme, des soirées de glace

où les silences bruts, éclatés sur ma peau

ont ouvert dans mon coeur une entaille, une trace....

Le mal n'y passe plus: le plus beau des repos

s'est invité en moi. Depuis, par sa présence,

il m'a guérie. Son nom, c'est juste Indifférence