amour

Extrait du livre « Libérez-vous par le pardon » - éditions Bussière

Car le vrai pardon, nous le verrons, n'est pas qu'un choix mental, ou même moral, qui peut se faire du bout des lèvres. Non. Dans la mesure où c'est l’être entier qui est parfois touché par une blessure (physiquement, émotionnellement, affectivement, entre autres), c'est à son être entier qu'il va falloir accorder suffisamment d'attention pour que la cicatrisation puisse se faire.

Et ainsi sortir du cercle vicieux instinctif ( donc animal ) de la "réaction" à l'agression.

Car tant que nous sommes allergiques à quelque chose nous ne pourrons y répondre de la bonne façon. Tous ceux qui se souviendront, avec moi, d'un conflit récent avec une personne chère, remarqueront aussi immanquablement les réactions de leur organisme à l'approche de cette personne, juste après le conflit.

Pour guérir nos relations, nous devons donc nous guérir nous-même, en profondeur.

Nous verrons, dans les pages qui suivent, que seule cette guérison nous permettra la libération. De plus, nous deviendrons alors capables de transformer l'injure en "leçon" , l’épreuve en opportunité d'apprentissage, et nous pourrons ensuite, avec le recul, être conscients du chemin parcouru grâce à cette épreuve. Transformer le conflit en opportunité.

Le Dalaï Lama nous le dit :

" L'avenir de l'humanité est entre nos mains".

15665712 240686909702892 8534789187490972577 n

Extrait du livre « Alchimie » - éditions Thierry Sajat

 

La fleur de l'âme

 

Pour voir pousser la fleur de l'âme,

il faut de l'air, il faut de l'eau.

On doit parfois verser des larmes

et dissoudre le dur, le faux,

 

afin de préparer la terre

à l'éclosion de la Beauté.

On doit nourrir chaque clarté

et planter de fermes prières

 

avec le cœur, la vérité.

Comme un enfant gonflé de rires,

la Rose alors peut s’épanouir

et traverser l’éternité...

Rose 574020 960 720

 

Des cheveux couleur d'or......

Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...
Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince : - S'il te plaît... apprivoise-moi ! dit-il.

15621643 1336188079754442 5000606436924799497 n

Extrait du livre "Petit manuel de vie – pour éviter 10 ans de psy"- éditions Bussière

" La vie est un mouvement ; plus il y a de vie, plus il y a de flexibilité ; plus vous êtes fluide plus vous êtes vivant."

Albert Einstein

J'ai choisi de m'aimer, confesse Loïc, légèrement gêné, comme si cet aveu risquait de le faire apparaître à mes yeux comme un monstre égoïste.

Dès lors, ma vie s'est transformée. Et j'ai appris à accueillir ce qui émanait de moi, et à me faire une alliée de ma vie intérieure. Il me semble d'ailleurs que mes rapports avec mes proches sont beaucoup plus harmonieux depuis que je prends en compte mes besoins propres, et les exprime naturellement.

S'aimer n'est pas simple. Sentir ce qui nous habite non plus. Nos sociétés occidentales, dans leur délire de toute-puissance et de maîtrise, tendent de nous maintenir loin des valeurs féminines et sensibles, pour nous cheviller à la performance, la rapidité, et la conquête … de tout, sauf de nous-mêmes.

 

14650089 1751645188419484 3600556300886730264 n

Extrait du livre « Le pouvoir d’être heureux « - éditions Bussière

Si aujourd'hui …

… je vois s'éteindre une relation , une activité, ou une habitude, je me sens vide et perdu(e).
Mon paysage extérieur, en se modifiant, bouleverse mon équilibre et j'ai l'impression douloureuse d'avoir été amputé(e) d'une partie importante de moi. Mes certitudes, l'image que j'avais de moi ne sont plus les mêmes. Je ne me reconnais plus, et je me sens inadapté(e) à ma nouvelle vie.

Je décide …

… de ne pas m'arrêter en chemin, même si la route prend un tournant dérangeant ou imprévu. Mes repères ont été chamboulés ou complètement détruits, mais une route est toujours devant moi. En acceptant de perdre ce qui appartient au passé, je m'allège et me rends disponible pour contempler un nouveau paysage, et accueillir de belles surprises.

 

Mon médi-mantra :

Ma vie se renouvelle à chaque instant.

 

Flowers 164754 960 720

Douceur

Juste la douceur. 

Pour nous, pour vous, pour elles et eux. 

Comme un satin chaud sur le coeur. 

Une caresse soufflée par l'âme. 

Maintenant. 

 

Daisies by alicjarodzik d69ly2b 1

La vraie question ...

" La vraie question n'est pas de savoir si la vie existe après la mort.

La vraie question est de savoir si vous êtes en vie avant la mort. "

Osho

14100430 1322624717778022 5694712639845526388 n

Extrait du livre " S'il te plaît, Anubis "- éditions librairie -galerie Racine

Au murmure des cascades...

Et puis, j'ai arrêté.

J'ai refermé l'accès à toutes les fêlures, et rebouché les miennes au parfum de l'été,

au murmure des cascades,

aux silhouettes des pins qui valsent dans le temps...

Et j'ai dit : va en paix.

 

729c97eb0578171c83028d7ad0904ac5

Pour vous ...

Chers toutes et tous, je pars en Belgique parler du pardon à soi-même. Et pour vous accompagner ce week-end, voici un magnifique poème qui nous rappelle que nous n'avons pas grand chose à faire pour goûter l'amour, à part oser recevoir ce qui nous est offert.

 

Amour

" Amour m’a dit d’entrer, mon âme a reculé,

Pleine de poussière et péché.

Mais amour aux yeux vifs en me voyant faiblir

De plus en plus, le seuil passé,

Se rapprocha de moi et doucement s’enquit

Si quelque chose me manquait.

Un hôte, répondis-je, digne d’être ici.

Or, dit Amour, ce sera toi.

Moi, le sans-coeur, le très ingrat ?

Oh mon aimé, Je ne puis pas te regarder.

Amour en souriant prit ma main et me dit :

Qui donc fit les yeux sinon moi ?

Oui, mais j’ai souillé les miens,Seigneur, Que ma honte 

S’en aille où elle a mérité.

Ne sais-tu pas, dit Amour, qui a porté la faute ?

Lors, mon aimé, je veux servir.

Assieds-toi, dit Amour, goûte ma nourriture.

Ainsi j’ai pris place et mangé."

George Herbert

 

1084

"Je continuerai..."

Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.


Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.


Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.


Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.


Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.


Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.


Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.


Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.


Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.


Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.


J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter...


Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

 


Abbé Pierre

 

Maxresdefault 1

Libérez-vous par le pardon - La préface d'Alain Héril

Libérez vous par le pardon

 

 

014

 

 

 

« Libérez-vous par le pardon » - Editions Bussière 2012

PREFACE D’ALAIN HERIL

Anne-Catherine Sabas, une parole humaniste en acte

Retrouver la parole humaniste d’Anne-Catherine Sabas c’est comme renouer avec l’apaisement. Son écriture transpire le respect de l’autre, l’empathie, la joie profonde d’exercer le métier de psychothérapeute qui est le sien.

J’ai eu la chance de préfacer quatre livres d’Anne-Catherine et à chaque fois je retrouve le même sang qui circule dans les veines de son texte. Un sang d’amour à la fois puissant et blessé.

Je connais l’auteure, c’est l’une de mes amies et je voudrais ici témoigner de combien son écriture est proche de ce qu’elle est. Anne-Catherine Sabas ne triche pas, elle est entière et ses textes aussi.

En me penchant sur la rédaction de cette préface je me suis demandé comment je pouvais présenter « Libérez-vous par le pardon » sans paraphraser la force de ce livre et son urgence. Et puis mes mots sont apparus bien pauvres face au « message » qui est le sien. Et je m’aperçois qu’il est plus judicieux ici de parler de l’auteure et de ce que son livre dit d’elle.

Nous sommes à une époque où nous avons, hélas pris l’habitude de différencier les paroles et les actes et d’accepter la différence entre ce qui est dit et son incarnation vivante en acte.

Anne-Catherine Sabas incarne ce qu’elle affirme jusqu’aux doutes, jusqu’aux angoisses qui cisèlent et parsèment ses écrits. Il en est ici comme dans ses autres livres.

Lorsqu’elle dit nous c’est un engagement personnel. Quand elle dit je c’est une invitation à nous inscrire dans son énergie.

Ici elle nous invite à nous pencher sur la notion de pardon. Ce n’est qu’un prétexte pour parler d’amour, de résilience, pour reposer encore et encore la question sans réponse d’une absence de don, de considération dans nos actes et nos paroles humaines.

Elle oscille entre le religieux, le spirituel, le psychanalytique et le philosophique. Elle engage toutes les possibilités de compréhension à notre disposition pour trouver un sens à ce qui parfois n’en a que très peu.

Je dois avouer que je n’ai pas le même optimisme qu’elle. Oui, bien sûr elle pose des questions et n’est pas une personne angélique et éthérée. Elle reste les pieds sur terre. Mais elle croit en la possibilité d’un monde meilleur. Elle finit d’ailleurs son livre là-dessus.

Anne-Catherine Sabas tend son énergie et sa pensée vers une tentative de résolution et de dépassement des contraires (l’homme contre la femme/ le juif contre l’arabe/le beau contre le laid…) afin de trouver une juste sérénité. On pourrait la croire naïve de ne pas prendre en considération la rudesse du monde. On pourrait imaginer qu’elle est à côté des réalités lorsqu’elle s’interroge et dit : « Et, sur notre jolie planète, des millions d'êtres s'entretuent, physiquement ou, encore plus insidieusement, psychologiquement.

Jusqu'où? Jusqu'à quand ? ».

En fait elle est personne pure et profondément croyante. Non pas d’une croyance religieuse évacuant les autres dogmes, mais d’une croyance profonde et ancrée en la possibilité de l’homme à se débarrasser de la haine ancestrale vissée en lui.

C’est pour cela qu’elle est une superbe thérapeute.

C’est pour cela qu’elle est un ange.

Lisez ce livre et vous verrez les ailes de l’auteure se déployer à chaque ligne.

Alain Héril

Psychanalyste et sexothérapeute

 

Extrait du livre " Quelques mots pour vous dire ... " - collection Sajat

A Mina,

Petit lapin bleu , agile comme une colombe,

Ton âme parle et me retient ,

Dans le monde des vivants ,ici-bas ,

Ou près de toi j'ai choisi de naître , il y a trente ans ...

Ton âme est belle , si bleue , agile ,

Qu'aucun démon hideux ne saurait la troubler ,

Tu tourbillonnes enfin dans la lumière divine ,

Dans le bleu de tes yeux elle s'est manifestée

Va , mon enfant , ma mère , mon éternel salut ,

Va , toi aux doigts de fée et aux paroles d'or

Je ne dirai jamais je ne te verrai plus

Jusqu'au fond de ma vie tu parleras encore

Si tu reviens un jour près de moi te montrer

Je veux être ta mère et tout l'amour de Dieu

Qu'il me soit accordé pour t'aimer de mon mieux

Je te dois de connaitre son immensité

Va , ma belle , mon amour , dans tes yeux océan

J'ai contemplé les anges , et la réalité

De ces années ensemble , et toute leur clarté

Sont une certitude au milieu de néant

Je t'aimerai encore au-delà de la mort

Pour moi tu ne meurs pas , et mon amour sans fin

Te portera là-haut , ou enfin sans effort

Tu trouvera la paix , et la douceur , enfin

Je t'aime

Je t'aime comme cette enfant dont tu as séché les larmes

Comme cette femme fragile que tu as relevée

Comme ce roc en lequel tu as su me changer

Je t'aime . Je te dois tant de vie ...

Si tu reviens un jour , tu es mon invitée ...

 

Cosmos flower 433424 960 720

Extrait du livre " S'il te plaît, Anubis " - Librairie-galerie Racine

Au murmure des cascades...

Et puis, j'ai arrêté.

J'ai refermé l'accès à toutes les fêlures,

et rebouché les miennes au parfum de l'été,

au murmure des cascades,

aux silhouettes des pins qui valsent dans le temps...

 

Et j'ai dit : va en paix.

 

14517395 10209173576010584 7492898713083450940 n 1

Extrait du livre " C'est quoi un psy ? "- éditions Dervy

...doit-on lui suggérer, en 2016, d’arrêter la guerre et de chercher la paix? Nous pensions qu'il oserait le faire, spontanément. Regardons les animaux, capables de tendresse, de soutien, d'entraide. Nous avons copié leurs qualités pour construire des avions, des armes, des machines à tuer, à étendre notre illusoire pouvoir sur la Création, mais leur capacité d'attachement, leur esprit de clan, leur solidarité, qu'en avons-nous fait? Réveillons-nous, être humains! Tentons jour après jour, de mériter notre appellation. Soyons dignes des capacités que la nature a modelées en nous, avant que les guerres, les maladies et le désespoir n'aient éteint notre race. C'est cela, la " vraie vie ".

Aucun diplôme ni aucune inscription à un quelconque registre national ne sont requis pour décider de la pratiquer. .

 

13528706 1121091181244294 794624365159356428 n 1

Conférence "Faire la paix avec le temps et ses cycles" à Bondues

Dans le cadre de la semaine des Seniors à Bondues , je donnerai une conférence sur le thème :

"Faire la paix avec le temps et ses cycles"

"Notre bonheur et notre bien-être s'avèrent être les points d'intersection entre nos désirs et la réalité.

Nous voulons accomplir mais , parfois, ne pouvons pas..

Nous devrions faire mais n'en avons pas envie...

Il nous faudrait réussir à... mais notre corps s'y refuse...

Comment, alors ,pouvons-nous concilier nos rêves et la réalité? Nos envies et les rythmes de notre corps? Et si nous décidions, enfin, d'aller nous rencontrer ,tels que nous sommes, afin de vraiment faire équipe avec notre réalité?

Je vous proposerai quelques petites expériences ludiques sur ce thème, destinées à pacifier notre rapport avec nous-même, le temps , et la réalité. "

Thumbnail acsabbas

 

Le podcast de l’émission " Faire la paix avec nos douleurs " du 4 octobre 2016

Le podcast de l'émission sur Radio Terra Zen du 4 octobre 2016

"Faire la paix nos douleurs "

http://www.radioterrazen.net/index.php?page=podcast&id=66

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussère

En fait , si l'Autre change , vous pouvez décider de changer aussi . De ne pas être totalement passif .Et , surtout , de vous intéresser sincèrement à ce que vit l'Autre . Car , après tout , pourquoi l'aimez-vous , cet Autre ? Parce qu'il faisait partie de votre paysage , de votre routine ? Seulement ça ? Intéressez-vous à ses découvertes , ses avancées . Nul doute que ce nouveau miroir peut s’avérer décisif pour votre propre cheminement . Vous découvrirez alors ce qu'est l'amour : cette capacité à découvrir l'inconnu , à accepter l’incompréhensible , ce lâcher-prise suprême .

 

Couple 1616493 960 720

 

Earth. We are one

14484788 1521623487853967 7214981817586877353 n

https://www.facebook.com/earthweareone/

Apaiser nos douleurs

Merci à toutes celles et ceux qui étaient avec nous sur Radio Terra Zen hier soir.

En attendant le podcast, voici, déjà, la retranscription des grandes lignes de mon émission. 

Vous pouvez partager ce texte en indiquant le nom de l'auteur. Merci 

 

" Un être humain est libre aussitôt qu'il accepte les frontières de son corps et de son esprit".  

Michel Conte

N'EST-CE PAS NORMAL D'EVITER DE SOUFFRIR? 

Faire la paix avec nos douleurs? Quelle drôle d'idée ! 

Nous tentons tous d’éviter de sentir nos souffrances, nos douleurs, car elles sont désagréables. Parfois même elles nous semblent insupportables, et nous faisons tout pour les éviter. Ce qui a permis à la médecine des progrès considérables: tout est fait pour éviter d'avoir mal, des antalgiques aux soins palliatifs, en passant par une panoplie de remèdes dont les effets secondaires sont parfois désastreux. 

Au niveau psychique, même procédé : on prend des antidépresseurs, des anxyolitiques, des neuroleptiques, des somnifères, des régulateurs de l’humeur. La France en est le premier consommateur. Notre cerveau est lui-même programmé pour nous éviter la souffrance, et dispose de mécanismes très bien rôdés : entre autres, le refoulement, le déni, le clivage, pour ne citer que les plus connus. Le sens commun appelle ça  «  la politiques de l’autruche ». Ne pas voir, ne pas sentir, pour ne pas souffrir. 

Nous n’aimons pas souffrir. Et comme nos organes des sens nous le rappellent, la vie nous expose continuellement à la souffrance. De plus, nous avons tendance à nous souvenir plus facilement d’un moment désagréable que d’un moment agréable. Mais, entre l’attitude qui consisterait à fuir nos douleurs de peur qu’elles ne nous tuent, et les ressasser sans cesse au risque de les renforcer, il y a une attitude intermédiaire, sage et utile pour notre santé physique, psychique, et celle de notre vie en général.

« Le pessimiste se plaint du vent. L’optimiste espère qu’il change. Le réaliste ajuste ses voiles ». William Arthur Ward

FAIRE LA PAIX AVEC NOS DOULEURS , N'EST-CE PAS RISQUER DE LES RENFORCER ? 

NOS PENSEES SONT CREATRICES

La science le reconnaît:  nos pensées jouent un rôle primordial dans notre santé et notre équilibre en général.  Si nous ressassons ce qui ne va pas, nous ne faisons que le renforcer. C’est vrai. «  Le pessimiste se plaint du vent », et ainsi finit par ne plus pouvoir en détourner son attention. Quand on souffre, tout va mal. Notre pensée est obsédée, et on cherche en vain des remèdes. Notre douleur initiale se double alors d’un épuisement psychique.

Mais comment réussir à ne pas créer notre propre malheur lorsque notre paysage intérieur est déjà abîmé par une douleur ?

Il nous faut envisager de «  faire la paix avec nos douleurs », autrement que dans une perspective masochiste. Il n’est pas question de nous entraîner à aimer nos douleurs, à les rechercher, à les développer, ou à les renforcer en fixant notre attention sur elles en permanence.

«  Le travail de la pensée ressemble au forage d’un puits. L’eau est trouble d’abord, puis elle se clarifie. » Proverbe chinois

Ce qui signifie que cet état passager de trouble est indissociable de l’action de forer. En gros, nous ne pouvons aller creuser, chercher, guérir, sans passer par un moment de contact avec le trouble, avec les affects ou souvenirs désagréables. Retrouver les souvenirs, le moment où le traumatisme a eu lieu ou, au niveau physique, localiser précisément dans notre corps là où ça fait mal.

Y A-T-IL QUELQUE CHOSE D'INTERESSANT DERRIERE LA DOULEUR? 

ACCEPTER L’EAU TROUBLE

Pour reprendre notre citation du début : si nous comparons la douleur, la souffrance, à ce vent dont on peut se plaindre, nous dirons que la première façon de faire la paix avec nos douleurs est d’abord d’accepter de les regarder.

C’est ce qui se passe quand on va consulter. Qu'il s'agisse du médecin du corps ou de l’âme, aucun diagnostic ne pourra être posé si on ne commence pas par faire un état des lieux. Et c’est souvent ce que nous rechignons à faire. Comme si le fait de nommer une maladie ou une douleur risquait de la renforcer ou de la fixer pour l’éternité. Non. Une douleur est comme une porte. Un passage tout d’abord obstrué, que nous avons ignoré, et qui, si nous l’ouvrons, pourra nous conduire vers une autre dimension, un autre rythme, une autre vie. Quand nous voulons changer de pièce, nous ne restons pas sur la pas de la porte, non ? La porte est un moyen pour aller « autre part ». Et c’est à ça que la douleur nous convie : aller autre part, et surtout autrement.

Accepter l’eau trouble , c’est donc accepter de réaliser que l’état d’équilibre de notre corps, de notre vie, est rompu, et que nous pouvons néanmoins élaborer une nouvelle façon d’être au monde.

Parce que, finalement, la vie et la mort sont plus fortes que nous, non ? La vie ne se pliera pas à nos volontés, et tôt ou tard c’est l’inverse qui se produira. Quelle aventure !! Nous ne pouvons changer totalement les réalités physiologiques, psychologiques, émotionnelles , inhérentes à notre condition. Par exemple, si nous perdons un être cher, nous sommes tristes  C’est normal. Si nous mangeons trop de chocolat, nous avons mal au ventre. Normal aussi. Mais si nous acceptons ces lois naturelles, nous pourrons apprendre à les accompagner au mieux. Faire la paix, ce n’est pas vouloir détruire  un adversaire, ou "gagner à tout prix". C’est apprendre enfin à respecter la réalité, et ses lois. 

Et cette réalité , c’est que la vie nous confronte à des souffrances. Rappelons au passage que c’est cette constatation qui amena le Prince Shakyamouni à quitter un destin apparemment tout tracé pour partir à la quête du moyen de soulager la souffrance. Et il devint le Bouddha.

« Nous sommes profondément blessés quand on ne nous respecte pas. Pourtant, au fond de son cœur, aucun homme ne se respecte beaucoup lui-même ». Mark Twain

FAUT-IL S'ECOUTER POUR ALLER MIEUX? OU AU CONTRAIRE FAIRE COMME SI TOUT ALLAIT BIEN ?

ECOUTER NOS DOULEURS :

Elles sont un signal à prendre en compte :

  • Douleurs physiques
  • Douleurs psychiques

Nous sommes habitués à faire la guerre avec elles: les nier, les combattre, les refuser, les rejeter...

Ce qui nous empêche de les guérir, et de prendre en compte leur message! 

Alors, je vous propose d'aller enfin poser un regard bienveillant sur nos maux physiques comme psychiques. Nos petits bobos comme nos grands traumatismes.

Quelques exemples :

Les signaux physiques : Maux divers qui nous invitent, à ralentir, à modifier nos conditions de travail, de literie… Nous mettre à pratiquer une activité régulière, ou au contraire diminuer nos efforts physiques lorsque notre corps a besoin de recharger ses batteries. La douleur physique est donc le signal qui va nous permettre un retour à la santé. Retrouver une hygiène de vie, ne pas manger trop de chocolat, pour reprendre l'exemple cité précédemment...

Les maux émotionnels : Nous permettent de prendre conscience d’une situation. La tristesse dans une situation de deuil, la colère lorsque nous sommes maltraités, etc…La douleur émotionnelle est donc celle qui nous permettra de changer notre positionnement intérieur par rapport à une situation,               après avoir accepté le processus de digestion de notre expérience. 

Nos maux psychiques : rumination, pensées obsédantes, jugements sur nous-mêmes, etc… nous indiquent quelle sphère de notre vie nous devons guérir. Comment élaborer une nouvelle image de nous, une nouvelle façon d’être au monde…Ils sont donc le point de départ à une réflexion consciente qui nous permettra de trouver des solutions concrètes à des problèmes précis. Ecouter nos douleurs, et faire la paix avec elle, c'est donc retrouver le pouvoir de changer, de modifier ce quui ne nous convient plus. 

GUERIR 

Hippocrate, le grand médecin grec considéré comme le « père de la Médecine », nous dit :

«  La crise de guérison, c’est une période de régression, ce qui veut dire en réalité un processus de retour à la santé, vers la condition originelle de l’être ».

Alors, pour avancer dans ce retour vers nous, nous avons toujours les mêmes alliés : la bienveillance, la compassion, l’amour , le non-jugement. L’accueil  inconditionnel de ces mémoires désagréables que nous rencontrons en nous, pour pouvoir les laisser se dissoudre sous la chaleur de notre conscience bienveillante.

Je vous invite à aller regarder les vidéos des conférences ou émissions que j’ai faites sur le thème du pardon à soi et de la réconciliation. Vous y trouverez des outils concrets.

Et puis, nos stages dans lesquels vous pourrez expérimenter ces moments de retour vers soi, dans la paix et la douceur, sous le regard bienveillant d’autrui.

N'oublions pas, nous sommes notre meilleur ami(e). Soyons aussi un bon parent pour nous-même. Epargnons-nous, chouchoutons-nous. 

 

Pour vous accompagner sur ce chemin, voici mon dernier ouvrage : 

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/livres-psy-pratiques/le-pouvoir-d-etre-heureux.html

 

Faire la paix avec la mort

Merci de partager l'information 

Faire la paix avec la mort...

Ce sera le thème de ma prochaine émission en direct

sur Radio Terra Zen le 1er Novembre 2016
de 21 h30 à 22 h30 

Comment appréhender cette notion si abstraite, tant qu'on n'est pas mort soi-même...
Faire la paix avec nos morts, notre mort, mais aussi toutes ces morts symboliques que la vie nous invite à expérimenter tout au long de notre parcours.

Un parcours animé qui, de renaissance en renaissance, nous amène toujours au plus proche de l'essentiel.

Envoyez-nous vos questions sur emissionrtz-psychologie@outlook.fr

Extrait du livre « Libérez-vous par le pardon « - éditions Bussière

Après la « digestion » des événements passés , vient le temps de nous nourrir à nouveau. Chaque instant, chaque événement réel peut ainsi devenir une nourriture de choix si nous savons l'assimiler comme il se doit. Un outil d'apprentissage mais aussi, et avant tout, un chemin vers nous-même . Car c'est en acceptant de ressentir ce que la vie fait naître en nous, sans nous y identifier, que nous découvrons peu à peu qui nous sommes .

La réalité est donc le lieu sacré de la rencontre avec nous-même et, peut-être, avec l'Autre .

14291849 1154937921233363 7241887962051175225 n

Extrait du livre « Libérez-vous par le pardon « - éditions Bussière

Dans ce nouveau monde , il n'existe plus ni "bons" , ni "méchants" , mais des êtres humains dont les intérêts s'opposent parfois , et qui tentent d’être responsables de leurs émotions et de leurs actes . Et nous , les premiers , sommes devenus plus conscients de nos besoins. En apprenant à les connaître, puis à les respecter, nous les assumons de mieux en mieux et, conséquence directe, leur réalisation devient de plus en plus aisée. En rassemblant en nous ce qui était divisé, nous gagnons en énergie, en clarté de vision, et en efficacité. La paix est bien moins fatigante que l’état de conflit .

 

3249294436577792 compressor

Extrait du livre " L’Âme des heures " - collections Sajat

Merlin

C'est devant son tombeau que dansent les sirènes

Dans les creux des forêts se promène sa voix

Tissée de fils de harpe et des ombres des bois

Entre un cerf et un loup on dépose sa peine

il est l'enfer et Dieu , la sagesse et les mages

L'enfant des univers enfin réconciliés

Il montre le futur , il change son image

Au milieu de son peuple il devient chevalier .

Je marchais au hasard des échos de mon drame

Sur les pas de Merlin , le druide tant aimé

Je vins aux pieds de lui creuser , trouver la flamme

Et le souffle des dieux qui peut tout ranimer

Et là ,à Broceliande , sur le lac de brume

Vos pas humains, soudain , ont matérialisé

La sympathie du ciel . Et l’amitié rallume

La quête du bonheur , le Graal réalisé .

Rnirgnfr5h9otole051fqniwgrm

 

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Les symptômes du traumatisme , pensées obsédantes , rumination ,perte d’énergie , problèmes de sommeil , stress , etc ... nous empêchent parfois de nous réinvestir dans le futur .Pourtant , il existe un " après la douleur , après la guérison " . Ne perdons pas de vue que ,même si nous ne voyons pas encore la lumière , elle se montrera forcément , tôt ou tard .

 

Tunnel 336693 960 720

Extrait de "Libérez-vous par le pardon"- Editions Bussière

"La non-violence ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal.

C'est , au contraire, contre le mal, une lutte plus réelle et plus active que la loi du talion."

Gandhi

Ne l'oublions pas; toutes nos blessures refoulées vont agir à notre insu, en nous rendant dépressif, anxieux, agressif, selon le cas et nos prédispositions.

Elles dénaturent donc nos réactions en nous amenant, malgré nous, à perpétrer cette même violence que nous condamnons, et souvent en la retournant contre nous-même.

Si nous voulons changer le monde, commençons donc par nous-même.

Affrontons le mal en nous, et puis, une fois guéri de nos blessures, osons affronter le mal extérieur, mais par des moyens pacifiques. 

Bfe1d39f0113bb52c1689fb6fc89a1d2 large

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

Vous est-il arrivé , au détour d'une conversation apparemment anodine , d'avoir l'impression que votre interlocuteur , sans même en avoir conscience , etait en train de vous délivrer un message personnel ou de vous fournir la réponse à une question qui vous préoccupait ?

Si ce n'est pas encore le cas , je vous invite dorénavant à ouvrir grandes vos oreilles car notre vie est jonchée de panneaux indicateurs , parfois évidents , d'autres fois plus subtils , qui prennent la forme de paroles ou de messages " personnels " .

Hedgehog 548335 960 720

Podcast de l'émission Radio Ici et Maintenant du 13 juillet 2016

Transformer la crise en opportunité 

Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

L'objectif de tout travail thérapeutique , ou de toute introspection est de mettre en lumière nos propres comportements afin de vérifier s'ils servent ou desservent nos intérêts .Et notre responsabilité n'est pas forcement celle d'une attitude agressive :notre trop grande passivité ou soumission peut avoir donné à l'autre l'impression que nous pouvons tout accepter , et qu'il a donc tous les droits .

 

13537632 1047825748644097 3862945831303078490 n

Le retour de loup

Le retour de Loup.

Loup nous revient depuis quelques jours. Il a couru si vite et si loin que certains ont perdu sa trace et se trouvent perdus dans leurs choix, à travers les nombreuses voies qui s'ouvrent à eux. Trop de possibilités freinent parfois l'élan de départ de peur de ne pas avoir pris la bonne route. Alors, aussi puissant qu'est pu être votre nettoyage, votre cheminement de Lumière depuis ces dernières semaines, il n'est pas une punition de prendre son temps pour retrouver les petits cailloux semés par Maître Loup, fougueux Animal qui revient toujours recueillir ceux qui ne court pas aussi vite que lui. Ne croyez pas que vous êtes oubliés ou mis de côté, moins importants ou moins qualifiés que les autres. Vous n'êtes pas moins aimés par votre Créateur. Loup est aussi un passeur d'âmes. Il doit s'occuper de conduire en même temps des êtres incarnés et montrer le chemin pour les êtres éthériques. Il fait donc de nombreux allers retours sans jamais se fatiguer. Il est vrai que durant ces périodes d'éloignement, il peut nous paraître long le temps qui s'écoule sans que rien ne s'enclenche rapidement comme nous le souhaiterions, mais croyez bien que Loup entend vos suppliques et garde en mémoire vos paroles. Il vous reviendra peu après pour répondre à vos demandes, selon les lois de l'ordre divin.

Loup revient, et avec lui les beaux jours de la renaissance du printemps. Patience. Il vous guide.

Tendrement,


Plume 

Wolf 1336229 960 720

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

Ne nous laissons pas intimider par nos émotions et tâchons de ne pas restreindre notre champ d’expériences en décrétant telle aventure positive et telle autre négative . Comme nous l'enseignait Jiddu Krishnamurti ,il faut rester ouvert à l'inconnu pour que la vie puisse réellement nous rencontrer dans tout ce qu'elle a de plus merveilleux .

13692614 1098524840220613 5072368452144547837 n

Extrait du livre " C'est quoi un psy ? " - éditions Dervy

... partager un instant de vraie vie avec un être en chair et en os , en sentiments et en pensées , comme nous ( ! ) , nous amènera forcement à poser notre casquette de thérapeute à certains moments . A accepter une relation au-delà de la stratégie . L’écouteur d’âme n'est ni froid ni distant , s'il veut contribuer à rendre son interlocuteur le droit d’éprouver , de se réjouir , de s'amuser .

1 anne berthelin psychotherapeute et gestalt praticienne et valerie dubois vermeille psychologue clinicienne recoivent leur patientele a la maison medicale de saint bonnet de joux

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail "- éditions Bussière

Lorsque vous aurez appris à vous respecter , et que votre corps sera redevenu ce qu'il aurait toujours du être , à savoir votre meilleur allié , vous passerez une alliance avec lui et lui promettrez de ne plus jamais le trahir .

Cela commencera par un engagement à vous protéger des habitudes nuisibles , des situations dangereuses , et de tous les individus qui peuvent s’avérer toxiques ou néfastes pour vous .

Le rapport que vous aurez avec autrui , dans le monde du travail ou ailleurs , se modifiera naturellement , sans effort , et vous verrez alors autrui se comporter différemment à votre égard . En clair, on vous respectera à la mesure avec laquelle vous vous respectez .

Yoga by sanguinemtl

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ! "

En effet , se réconcilier avec le monde en passant par une rencontre sensorielle avec la nature est , in fine , une possibilité de faire silence pour aller écouter sa propre âme . La nature ne nous juge pas . elle nous offre un spectacle suffisamment animé pour combler nos vides intérieurs et apaiser nos angoisses , mais aussi un espace suffisant pour que nous puissions entendre les émotions qui nous étreignent .

La foret 1

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

Pour se dépasser soi-même , point n'est besoin de rabaisser , humilier , ni prendre le pouvoir sur l'autre .

Dans son livre " Les quatre accords toltèques" Don Miguel Ruiz nous exhorte " que votre parole soit impeccable " .Il s'agit donc d'utiliser notre parole de manière constructive , et de ne pas s'abaisser à prononcer , entre autres, des mots destructeurs à l'encontre de l'autre .

Contraception le droit d en parler 360385 w1000

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Etre libre par rapport à soi , comment est-ce possible , alors que nous sommes dépendants de notre biologie , notre éducation, nos influences culturelles , religieuses , les événements importants de notre vie qui ont laissé des traces ... et aussi les programmations inconscientes héritées de nos aïeuls dont nous ignorons tout ?

Notre voie est d'approcher la libération . De nous connaître suffisamment pour apprendre jour après jour à identifier les liens qui nous empêchent d'avancer et de nous épanouir , et pour renouer avec les souhaits de notre être profond .

A mesure que nous avancerons sur ce merveilleux chemin , nous découvrirons que cet autre qui nous pose tant de problème n’est souvent que le reflet d'une partie de nous et que si nous guérissons suffisamment de nos blessures pour pouvoir être au monde d'une manière plus simple , plus douce , nul doute que nos rapports humains s'en trouveront allégés et vivifiés .

" Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie "

Carl Gustav Jung

 

13445329 1128630500527508 4548923110445325317 n

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussiére

Vouloir trouver un équilibre , c'est donc accepter la danse de la vie .

Comprendre qu'on ne peut contrôler l'Autre , son évolution , ses choix , et tenter l'aventure de passer du pouvoir à l'amour . Ce choix pas toujours confortable risque de vous faire toucher du doigt votre sentiment d'impuissance , et toutes vos peurs enfantines .

De manière générale , l'enjeu est simple : accepter de perdre notre emprise ( ou notre semblant d'emprise ) sur autrui , et cela passe par la reconnaissance de notre propre puissance , et les retrouvailles avec notre autonomie . Dans mon ouvrage paru en 2012 aux Editions Bussière " Triomphez des manipulateurs " , j'ai longuement étudié les thèmes de l'emprise , du pouvoir , et de l'autonomie .Je vous y renvoie ,cher lecteur ,chère lectrice .

En ce qui concerne le thème des relations " en mouvement " , ces relations normalement " névrotiques " que nous vivons , vous et moi , tous les jours avec nos aimés , il s'agit , encore , d'aller nous réconcilier avec notre impuissance relative face à la vie . Non , l'Autre n'est pas toujours prévisible . Il est sujet , et non objet .Il partage face à l'avenir cette même angoisse , ces mêmes incertitudes .

Se rencontrer , c'est donc accepter de lâcher prise , ensemble, sur nos attentes , pour entreprendre le chemin qui nous mènera à la rencontre avec un être véritable , et pas seulement le fantasme que nous avons de lui .

" Toute vie véritable est rencontre "

Martin Buber

Rencontre de soi , rencontre de l'Autre , mais sur tout rencontre de cette part d'inconnu , de mystère , qui nous fascine, nous frustre , et attise le désir entre nous .

Mais que nous rencontrons-nous , lorsque celui ou celle que nous pensions connaitre par cœur se dérobe à nos définitions , et semble nous échapper comme un mercure volatile ?

Le vide , essentiellement . Nous rencontrons , en premier lieu , l'inconnu , l'incertitude , l'espace infini , et les angoisses .Après, et seulement après , une fois passée cette première épreuve déstabilisants , nous pourrons , éventuellement , goûter à une rencontre avec ... la nouveauté ... Le réel . La vie .

11038087 10152616122531851 1860448090726659249 n 1

Prends ton sourire ....

Prends ton sourire,
Et donne-le à celui qui n'en a jamais reçu.

Prends un rayon de soleil
Et fais-lui pénétrer les ténèbres.

Découvre une source
Et purifie celui qui est dans la boue.

Prends une larme
Et dépose-la sur le visage de celui
Qui ne sait pas pleurer.

Prends le courage 
Et mets-le au coeur de celui qui ne peut plus lutter.

Découvre un sens à la vie
Et partage-le avec celui qui ne sait plus où il va.

Prends dans tes mains l'espérance
Et vis dans la lumière de ses rayons.

Prends la bonté
Et donne-là à celui qui ne sait pas donner.

Découvre l'amour
Et fais le connaître à tous.

GANDHI.

13442344 1030857680354972 6321156702668138316 n

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

"Un beau jour ou peut-être une nuit , près d'un lac , je m’étais endormie ".. En fait , je n’étais pas près d'un lac . J’étais debout , chez moi , tournée vers la fenêtre qui donne sur le jardin de mes voisins , les yeux rivés sur leur magnifique pommier . " Quand soudain semblant crever le ciel , et venant de nulle part , surgit ... " un merle noir ! Il se pose sur le pommier , me regarda fixement et commença à siffloter . J'en fus tellement abasourdie que j’arrêtai là ma chanson pour l’écouter .

Merlenoir dsc10613

Le bonheur ..........

Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun .

Boris Vian

 

 

Jeu de Couleurs de Bettina

encre  sur papier 17 sur 27

passe partout 30 sur 40

avec certificat d'authenticité 

prix :  50 euros

une partie sera versé à l'association Djampa

livraison gratuite pour la France 

Img 3003

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Se rencontrer , c'est donc accepter de lâcher prise , ensemble , sur nos attentes , pour entreprendre le chemin qui nous mènera à la rencontre avec un être véritable , et pas seulement le fantasme que nous avons de lui .

Sunset leap by dcw1979 d39rl45

Prochaine émission sur Radio Ici et Maintenant

Je vous retrouverai avec plaisir

Mercredi 13 Juillet en direct de 17 h 30 à 19 h

sur Radio ici et Maintenant thème : Transformer la crise en opportunité

Dans cette émission spéciale été, nous accueillerons en direct les questions des auditeurs:

témoignages, besoin d'y voir clair, ou questions diverses, le standard sera à vous !

Extrait du livre " Le pouvoir d’être heureux " - éditions Bussière

Si aujourd'hui ...

... j'éprouve des regrets en pensant à toutes ces choses que je n'ai pas réalisées , je reste prisonnier(e) du passé et toute perspective d'avenir m'est alors refusée .

Il est vrai que le temps passe , et que toutes les occasions non saisies ne se reproduiront jamais à l’identique .Pourtant , à chaque instant , de nombreuses possibilités de réalisation s'offrent à moi , pour peu que je veuille bien les considérer avec attention .

 

Je décide ...

... de ne plus m'encombrer de souffrances inutiles , et de devenir enfin acteur(trice) de mon destin . A cet instant précis , la vie m'offre l'opportunité d'énoncer un souhait , de prendre un de mes rêves au sérieux , et de décider de tout mettre en oeuvre pour le réaliser .

 

Mon médi-mantra :

Maintenant , j'oeuvre à réaliser un de mes rêves .

13240521 994885607285969 7809083675614912038 n

Bâtir des ponts !

Voici l’histoire d’un père et son fils qui s’aimaient beaucoup et qui vivaient en parfaite harmonie sur leur terre à bois, jusqu’au jour où…
Un conflit éclata entre les deux. 
Le père et le fils vivaient du fruit de leurs labeurs. Ils travaillaient et récoltaient ensemble. Ils avaient tout en commun.
Tout commença par un malheureux malentendu entre eux. Mais peu à peu, le fossé se creusa jusqu’au jour où il y eut une vive discussion entre les deux. Puis un silence douloureux s’installa et dura plusieurs mois.
Un jour quelqu’un frappa à la porte du fils. C’était un homme à tout faire qui cherchait du travail: - «Avez-vous quelques réparations à faire?».
- « Oui, lui répondit-il, j’ai du travail pour toi. Tu vois, de l’autre côté du ruisseau vit mon père. Il y a quelques mois il m’a offensé gravement et nos rapports se sont brisés. Je vais lui montrer que je peux aussi me passer de lui. 
Tu vois ces pierres à côté de ma maison? Je voudrais que tu construises un mur de deux mètres de haut, car je ne veux plus le voir!».
- L’homme répondit: «Je crois comprendre la situation...».
Le fils aida son visiteur à réunir tout le matériel nécessaire. Puis, il partit en voyage le laissant seul pendant toute une semaine.
Quelques jours plus tard, lorsqu’il revint de voyage, l’homme à tout faire avait déjà terminé son travail. Mais quelle surprise! Le fils fut totalement bouleversé.
Au lieu d’un mur de deux mètres de haut, il avait plutôt construit un magnifique pont.
Au même instant, le père sortit de sa maison et courut vers son fils en s’exclamant: 
- «Tu es vraiment formidable! Construire un pont après ce que je t’ai fait! Je suis fier de toi et te demande pardon.».
Pendant que le père et son fils fêtaient leur réconciliation, l’homme à tout faire ramassa ses outils pour partir.
- «Non attends! Lui dirent-ils. Il y a ici du travail pour toi!».
Mais il répondit:
- «Je voudrais bien rester, mais j’ai encore d’autres ponts à construire.».
Soyons des bâtisseurs de ponts entre les humains afin de faciliter leur réconciliation.
Ne construisons jamais des murs de séparation. Soyons des hommes et des femmes qui unissent et réconcilient.
Que la vie vous récompense pour : TOUS LES PONTS QUE VOUS BÂTIREZ!

Le pardon s’apprend à l’école de la vie
La PAIX dans le monde ne commence-t-elle pas en soi avant de rayonner autour de soi (conflits personnels, familiaux, de travail…)? Ainsi, on comprend mieux pourquoi, pour des raisons d’intolérance ou d’idées préconçues (de race ou couleur de peau, de langue, de religion, d’orientation, d’idéologie… ), qu’ on est prêt à se déchirer, s’affronter et même se faire la guerre.
Profitez d’un moment de quiétude ou de trêve pour donner une chance aux personnes qui vous sont chères afin de régler vos différents, vos querelles. N’attendez point que les autres fassent les premiers pas.
Quelqu’un quelque part a besoin de vous!
La rancune mine votre santé et votre équilibre intérieur. Lâchez prise et libérez votre cœur, votre être d’un poids inutile en :

BÂTISSANT DES PONTS AUTOUR DE VOUS.

13435469 1059804267444352 7530934973189557887 n

 

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

La femme adulte a ainsi , comme l'homme adulte , la capacité exceptionnelle de contribuer à encourager ses enfants à devenir eux-mêmes . A prendre leur place , unique et irremplaçable , dans ce merveilleux puzzle qu'est la grande famille humaine .
Family 1266188 960 720

Extrait du livre " Le pouvoir d’être heureux" - éditions Bussière

Si aujourd'hui ...

... Mon corps me semble une prison dont je ne parviens pas à m'extraire , il est peut-être temps de reconsidérer le rapport que j'entretiens avec lui . Que me disent ces poids , ces blocages, ces tensions ? Quelles émotions , quelles déceptions sont cachées derrière ? Puis-je accepter, quelques instants , d'aller ressentir pleinement ces douleurs , et de les traverser ?

 

Je décide ...

... de ne plus me fuir .Mon corps est une partie de moi , au même titre que mes émotions et mes désirs . Je me reconnecte à lui et j'accepte les émotions qui y sont imprimées , qu'elles soient très anciennes ou présentes . Sans les fuir , sans les juger , ni même tenter de les analyser . Je laisse l’énergie stagnante s’écouler , et ainsi je soulage mes cellules de leurs fardeaux .

 

Mon médi - mantra :

JE LAISSE L'ENERGIE COULER EN MOI LIBREMENT

13450783 1723052727982556 5039924881045785614 n

Extrait du livre ' Poèmes d'amour et caetera " - collection Sajat

Un ami

Si je savais écrire les couleurs d'un ami

J'embellirais les mots de rythmes arc-en-ciel

Plus beaux que des soleils , plus profonds que la nuit

Plus parfumés que l'air , plus sucrés que le miel

Je créerais de mes mains des palais argentés

Où la vie se propage et ne s’éteint jamais

Les anges , les étoiles et les Dieux enchantés

Régneraient sur ce monde faits de rêves mais

J'en suis incapable malgré les plaintes d'un cœur lourd,

La révolte , l'absence et la haine effrontées

J'ai su les dessiner mais pour ce genre d'amour

Je ne sais que confier mon âme et ses tendresses

Avoir un ami est la plus belle richesse .

Arc en ciel by x yuliaa d35akkv 1

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Le lâcher prise

Vouloir trouver un équilibre , c'est donc accepter la danse de la vie .

Comprendre qu'on ne peut contrôler l'Autre , son évolution , ses choix , et tenter l'aventure de passer du pouvoir à l'amour . Ce choix pas toujours confortable risque de vous faire toucher du doigt votre sentiment d'impuissance , et toutes vos peurs enfantines .

De manière générale , l'enjeu est simple : accepter de perdre notre emprise ( ou notre semblant d'emprise ) sur autrui , et cela passe par la reconnaissance de notre propre puissance , et les retrouvailles avec notre autonomie . Dans mon ouvrage paru en 2012 aux Editions Bussière " Triomphez des manipulateurs " , j'ai longuement étudié les thèmes de l'emprise , du pouvoir , et de l'autonomie .Je vous y renvoie ,cher lecteur ,chère lectrice .

En ce qui concerne le thème des relations " en mouvement " , ces relations normalement " névrotiques " que nous vivons , vous et moi , tous les jours avec nos aimés , il s'agit , encore , d'aller nous réconcilier avec notre impuissance relative face à la vie . Non , l'Autre n'est pas toujours prévisible . Il est sujet , et non objet .Il partage face à l'avenir cette même angoisse , ces mêmes incertitudes .

Se rencontrer , c'est donc accepter de lâcher prise , ensemble, sur nos attentes , pour entreprendre le chemin qui nous mènera à la rencontre avec un être véritable , et pas seulement le fantasme que nous avons de lui .

" Toute vie véritable est rencontre "

Martin Buber

 

Water 141006 640

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore .

Alors , répétons-le : la prise de conscience des excès de nos pères ( ou des voisins ) est très positive si elle s'accompagne d'un réel désir de ne pas reproduire lesdites erreurs et les mises en acte correspondantes .

Cependant , de la même façon que les commémorations des blessures passées ne servent parfois qu'à rouvrir indéfiniment des plaies et à attiser l'instinct de vengeance de certains , je pense qu'il faut , le moment venu , passer à autre chose .

Cfda084509a59318d7d775c0e7d646b8 d65g48q

Paroles de Cristal Himalaya

Notre Monde déborde ! Il déborde de haines, de violences, de colères et de cruautés ! Nous ne pouvons pas nous cacher ! Nous sommes, nous l'humanité, tous responsables de ces maux. Même si nous ne voulons pas voir, ni regarder, notre passé, notre présent, nous demandent d'agir ! Notre passé, notre présent, nous demandent d'agir, pour demain, pour nos enfants, maintenant ! Aujourd'hui, toutes et tous, décidons de faire la paix, de vivre en paix, de recréer la paix. Changeons les choses pour changer le monde : Agissons ! Partageons !

Cristal

 

N'imaginons plus ! Décidons de passer à l'action ! Décidons, chacune et chacun, de réaliser notre révolution de paix.

Cristal

Je continuerai à .........

" Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. "

Abbé Pierre

The heart of a flower by styxcornix 1

 

L'arc-en-ciel qui voulait entrer dans le cœur des gens.

Il était une fois un arc-en-ciel qui voulait entrer dans le coeur des gens.

 

 Il trouvait que le coeur des gens était terne et triste et il avait envie de mettre plein de couleurs dedans ; mais chaque fois qu'il voulait s'approcher, il trouvait porte close. Tous les coeurs qu'il rencontrait étaient fermés à double tour. Et plus les coeurs étaient fermés, plus il insistait. Et plus il insistait, plus les coeurs se fermaient. Il déploya ainsi longtemps son énergie à vouloir forcer le coeur des gens, au point de se retrouver épuisé, au point de ternir ses propres couleurs. Il se demandait si les gens ne voulaient surtout rien recevoir de peur de devoir donner. Peut-être ne sont-ils pas prêts à recevoir ; peut-être ne sont-ils pas prêts à donner, se disait-il.

 

 Quand il s'en retourna au pays des arcs-en-ciel, découragé et triste, ses pensées encore tournées vers tous ces gens fermés à l'amour des couleurs et aux couleurs de l'amour, il croisa ce qui lui sembla être les restes d'un arc-en-ciel ; ce dernier, en effet, était tout délavé, tout pâle, bref, il avait une bien mauvaise mine. Celui-ci lui raconta alors que l'envie lui était venue, à lui aussi, d'aller dans le coeur des gens, et qu'il en était revenu dans cet état-là, vidé de ses couleurs, vidé de ses forces. C'était comme s'il avait traversé le plus effroyable des orages.

 

 Il raconta que les coeurs qu'il avait visités avaient bien accueilli son idée de partage des couleurs, mais qu'en fait, l'idée de partage ne leur suffisait pas, ils voulaient tout prendre, ils en voulaient encore des couleurs, et ils en voulaient d'autres, ils voulaient toutes les couleurs, même celles qui étaient vitales pour l'arc-en-ciel. Et à donner sans compter, l'arc-en-ciel avait fini par mettre sa propre vie en danger et il avait dû fuir ces coeurs-là pour aller se refaire une santé dans le pays des arcs-en-ciel.

 

 Et les deux arcs-en-ciel se racontèrent ainsi leur excursion dans le monde du coeur des gens et l'expérience que, chacun à sa manière, ils avaient vécue. Et ils se racontèrent leur vie, surpris de ne s'être pas rencontrés plus tôt dans le pays des arcs-en-ciel. Il faut dire que le pays des arcs-en-ciel est très grand.

 

 Et après avoir longuement partagé leur ressenti au contact de certains coeurs humains, les deux arcs-en-ciel arrivèrent à la conclusion que c'était orgueilleux de leur part que de vouloir mettre leurs couleurs dans le coeur des gens, qu'il était plus humble, quoique difficile, de laisser chaque coeur humain créer, à son rythme, ses propres couleurs.

 

C'est ainsi que les deux arcs-en-ciel renoncèrent à leur désir de mettre des couleurs dans le coeur des gens et ne s'occupèrent plus, dans le pays merveilleux des arcs-en-ciel, et non sans une pensée et une prière pour leurs frères humains, que de maintenir leurs propres couleurs dans leur plus bel éclat.

 

Patricia Belardinelli

64a9cf5bae09b248128357dc41e0c86c d410d0f

 

 

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Pourtant , souvenons-nous , dans l'absolu , chaque relation est un risque en soi !

Et n'y a-t-il pas plus grand risque que celui de mourir ? Mourir à soi-même , à ses préjugés , ses croyances? C'est -à-dire transformer sa vision de soi , de l'Autre, et du monde ?

Et construire , c'est accepter de ne pas remettre en question tous nos projets chaque fois qu'une zone d'ombre apparaît dans la communication entre deux partenaires . C'est supporter , ou accepter d'apprendre à le faire , cette dose d'inconnu , d'insécurisant, d'imparfait .

C'est devenir adulte , et gérer ses propres angoisses , sans que l'Autre soit notre objet ,ni notre reflet ou notre clone .Reconnaître l’altérité , son rythme propre , et oser faire confiance à la vie qui , parfois , transforme notre " autre " à notre insu .

Imagine by xchristalle d4u4irk

 

Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

Nos préjugés

Le cheminement qui nous conduit de l'offense , à sa compréhension, puis sa guérison , en vue ,peut -être , du pardon , peut s’avérer devenir une inestimable leçon de tolérance et d'ouverture d'esprit .

Voir la situation sous un autre angle nous défocalise de nos souffrances et ouvre la porte à la compassion .

Les expériences de la vie mettent à mal nos préjugés et c'est tant mieux . Car la distance est courte de "préjugé " à "Jugement Dernier " .

En effet,les hypothèses , les croyances auxquelles nous nous raccrochons colorent notre réalité , et toutes nos expériences .Nous aurons donc plus facilement tendance à excuser celui ou celle pour qui nous avons un préjugé favorable .

A l'inverse , tant que notre colère et notre souffrance ne seront pas apaisées , nous jugerons l'offenseur à cette mesure . Puis , le jour où nous sentirons notre blessure guérie , nous serons capables de faire preuve de plus de bienveillance . Ceci devrait suffire à démontrer le caractère subjectif et changeant de nos jugements .

"Ce n'est jamais le même homme qu'on arrête , et puis qu' on juge et puis qu'on tue ou qu'on libère "

Gilbert Cesbrun

De plus ,selon le juge et les avocats qui officient , ce même homme se verra condamné à une peine plus ou moins lourde , ou pas de peine du tout .

Les jugements humains ne sont pas plus immuables que ceux de la justice humaine : ils dépendent de notre état du moment et d'une multitude de petits événements précédents " la sentence " .

Alors , si nous avons déjà un préjuge concernant notre agresseur , il est probable que nous ne soyons pas neutres à son égard.

Dans son "travail " ( The Work ), Bryon Kate nous donne des clés simples pour nous débarrasser de nos oeilieres . L'une d'elle est de remplacer dans nos phrases, l'autre par " je " et , de voir ce que ça réveille en nous.par exemple , si je pense que l'autre est insensible , je vais transformer cette proposition par "je suis insensible " .

En y réfléchissant bien , cela va peut être me renvoyer à un reproche d'un vieux camarade , ou d'un parent ... ou m'amener à réaliser que dans certains circonstances , en effet , je me montre moi-même insensible . Sans juger , je vais donc pouvoir tenter de comprendre pourquoi . Si je me montre insensible à telle ou telle occasion , c'est probablement parce que j'ai peur d'être trop touché(e) et d'en souffrir.

Enfin , et c'est la base de ce travail , si une caractéristique décelée chez l'autre ( "être insensible " par exemple ) me touche outre mesure , c'est qu'elle me parle , à un niveau plus ou moins inconscient . qu'elle me parle de moi ...

Sauge

Extrait du livre "Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

Si nous nous remettons à sentir , à éprouver , à nous ouvrir à nos instincts d'entraide et de protection , nos santés seront améliorées , de même que nos relations familiales, amoureuses et amicales , mais aussi tous les liens que nous tissons , chaque jour , avec nos congénères . Nous avons copié les performances physiques des animaux pour conquérir l'espace et les mers , mais il nous faut maintenant nous inspirer de la façon dont ils sont organisés , solidaires et prévenants envers leurs semblables et leurs familles.

Pack of wolves

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ; " -éditions Bussière

Changer de regard sur l'autre , c'est , en premier lieu , d'abord prendre conscience du regard que nous portons sur nous-même , et qui est toujours l’héritage d'un autre regard , plus ancien : celui qu'une mère ,un père ,une culture ,ou une société a porté sur nous . S'extraire de ce cercle vicieux , c'est donc accepter d'observer sans complaisance , mais avec bienveillance , le regard que nous avons sur nous-mêmes , et ainsi devenir capable , peu à peu d'affronter la présence d'autrui , et le risque de son jugement éventuel. mais aussi de sa bienveillance, de son amour !

Rencontrer l'autre réellement , c'est-à-dire accepter l’Altérité, est à ce prix : lui laisser la possibilité de nous découvrir , sans fard .

Girls 839809 960 720

La petite fille ...

Une petite fille tenait deux pommes avec dans ses deux mains.
Sa mère entra et lui demanda d'une voix douce et d'un beau sourire : ''Chérie, pourrais-tu donner une de tes deux pommes à maman?''
La jeune fille leva les yeux vers sa mère pendant quelques secondes, puis elle mordit soudainement dans une pomme puis rapidement dans l'autre. La maman senti son sourire se refroidir sur son propre visage. Elle essaya tant bien que mal de ne pas montrer sa déception quand sa petite fille lui remit une de ses pommes mordues. La Petite regarda sa mère avec un sourire angélique et lui dit :''Celle-la est la plus douce.''
Peu importe qui vous êtes, que vous soyez expérimenté, compétent ou savant. Retarder toujours votre jugement. Donner aux autres le privilège de s'expliquer. Même si l'action semble erroné le motif peut être bon.

Tyron De Saint Cyr 

Fresh in my hand by ssilence

Extrait du livre " Le pouvoir d’être heureux " - éditions Bussière

Si aujourd'hui...

... un malaise me gagne à l’évocation de diverses circonstances difficiles de ma vie , je prends le temps d’évaluer ce qui se passe . Que m'arrive-t-il ? Quelle situation est la cause de cet embarras ? Suis-je pris(e) au piège de rôles dont je ne parviens pas à m'extraire ? Suis-je la proie d’impératifs inconciliables qui mettent ma cohérence interne à mal ?

Je ne parviens pas à discerner quelle attitude adopter , et j'ai l'impression d’être ballotté(e) par des vents contraires , sans pouvoir trouver une direction fixe .

Je décide...

... de faire taire mes pensées , aussi intelligentes soient-elles en apparence . J'abandonne les hypothèses , les spéculations, les conclusions. Exit aussi " il faut " , "je dois " , ou "je devrais " .

Je me mets à l’écoute de ma respiration .Je la centre au niveau du cœur , et je maintiens ,par mon intention , cet état de présence à mes sensations , jusqu'à ce que la paix revienne .

Mon Médi-Mantra :

JE RETROUVE LA PAIX DU CŒUR

18013503 symbole de paix coeur avec motif floral banque d images

La paix entre les hommes...

Nous devons nous souvenir que personne n'est libre seul, vous voyez. Et oui, car dans notre vie, il faut compter sur les autres comme ils doivent aussi pouvoir compter sur nous. Cela ne vous parle pas ? Et pourtant, existe-t-il plus grand miracle que celui qui nous fait voir par les yeux d'autrui l'espace d'un instant ? En cela, accepter l'autre signifie qu'on le prend tel qu'il ou elle est sans vouloir le ou la changer, en cessant de souhaiter qu'il ou elle se comporte comme nous, en décidant que l'autre est aussi une partie de nous-mêmes, non encore reconnue, qui vient nous compléter et que nous complétons. Là réside l'altruisme vrai, le sens profond de l'acceptation et, celui de la compassion qui abolit les différences pour créer des ponts, des ponts entre les hommes qui nous permettrons de reconstruire la paix entre les hommes...

Cristal Himalaya 

870x489 fotolia 45399072 subscription monthly m