relation

Extrait du livre « Le pouvoir d’être heureux « - éditions Bussière

Si aujourd'hui …

… je vois s'éteindre une relation , une activité, ou une habitude, je me sens vide et perdu(e).
Mon paysage extérieur, en se modifiant, bouleverse mon équilibre et j'ai l'impression douloureuse d'avoir été amputé(e) d'une partie importante de moi. Mes certitudes, l'image que j'avais de moi ne sont plus les mêmes. Je ne me reconnais plus, et je me sens inadapté(e) à ma nouvelle vie.

Je décide …

… de ne pas m'arrêter en chemin, même si la route prend un tournant dérangeant ou imprévu. Mes repères ont été chamboulés ou complètement détruits, mais une route est toujours devant moi. En acceptant de perdre ce qui appartient au passé, je m'allège et me rends disponible pour contempler un nouveau paysage, et accueillir de belles surprises.

 

Mon médi-mantra :

Ma vie se renouvelle à chaque instant.

 

Flowers 164754 960 720

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Le lâcher prise

Vouloir trouver un équilibre , c'est donc accepter la danse de la vie .

Comprendre qu'on ne peut contrôler l'Autre , son évolution , ses choix , et tenter l'aventure de passer du pouvoir à l'amour . Ce choix pas toujours confortable risque de vous faire toucher du doigt votre sentiment d'impuissance , et toutes vos peurs enfantines .

De manière générale , l'enjeu est simple : accepter de perdre notre emprise ( ou notre semblant d'emprise ) sur autrui , et cela passe par la reconnaissance de notre propre puissance , et les retrouvailles avec notre autonomie . Dans mon ouvrage paru en 2012 aux Editions Bussière " Triomphez des manipulateurs " , j'ai longuement étudié les thèmes de l'emprise , du pouvoir , et de l'autonomie .Je vous y renvoie ,cher lecteur ,chère lectrice .

En ce qui concerne le thème des relations " en mouvement " , ces relations normalement " névrotiques " que nous vivons , vous et moi , tous les jours avec nos aimés , il s'agit , encore , d'aller nous réconcilier avec notre impuissance relative face à la vie . Non , l'Autre n'est pas toujours prévisible . Il est sujet , et non objet .Il partage face à l'avenir cette même angoisse , ces mêmes incertitudes .

Se rencontrer , c'est donc accepter de lâcher prise , ensemble, sur nos attentes , pour entreprendre le chemin qui nous mènera à la rencontre avec un être véritable , et pas seulement le fantasme que nous avons de lui .

" Toute vie véritable est rencontre "

Martin Buber

 

Water 141006 640

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Pourtant , souvenons-nous , dans l'absolu , chaque relation est un risque en soi !

Et n'y a-t-il pas plus grand risque que celui de mourir ? Mourir à soi-même , à ses préjugés , ses croyances? C'est -à-dire transformer sa vision de soi , de l'Autre, et du monde ?

Et construire , c'est accepter de ne pas remettre en question tous nos projets chaque fois qu'une zone d'ombre apparaît dans la communication entre deux partenaires . C'est supporter , ou accepter d'apprendre à le faire , cette dose d'inconnu , d'insécurisant, d'imparfait .

C'est devenir adulte , et gérer ses propres angoisses , sans que l'Autre soit notre objet ,ni notre reflet ou notre clone .Reconnaître l’altérité , son rythme propre , et oser faire confiance à la vie qui , parfois , transforme notre " autre " à notre insu .

Imagine by xchristalle d4u4irk