santé

Extrait du livre " Petit manuel de survie quand un de vos proches va voir un psy " - éditions Bussière

...et de ce changement de regard sur nous-même pourra naître une nouvelle façon d'appréhender autrui. Nous découvrirons pas à pas que la plupart des êtres humains sont mus par les mêmes impératifs: survie, nourriture ( réelle, affective ou symbolique ), préservation,etc... En d'autres termes, chacun cherche son bonheur et tente de conserver ses acquis. Revenir à cette évidence fondamentale nous permettra de décrypter les comportements de notre entourage d'une manière plus indulgente.

Ainsi, les liens que nous tisserons avec autrui, devenu moins menaçant, seront emprunts de plus de douceur, de respect et de compréhension .

" La tolérance est une vertu qui rend la paix possible"

Kofi Annan

Tolerance november2015 843x474 285998729

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail" - éditions Bussière

...ce monde intérieur, idéalisé, où l'on tente jour après jour de trouver le réconfort pour ne pas s'apercevoir que dans la réalité, tout ne fonctionne pas si bien qu'on voudrait le croire. Et puis, un jour, patatras!

La chute, la révélation, la prise de conscience, et le salarié s’aperçoit que ce lieu où il a offert tant de ses efforts, de son travail, de sa persévérance, de sa résignation, de son abdication parfois, n'est pas le havre de paix où il sera reconnu, apprécié, soutenu, aimé, encouragé. Il est seul, et c'est la guerre.

Mais comment faire la guerre, quand on n'a pas appris à le faire?

Tous les hommes et toutes les femmes que j'ai accompagnés dans cet effort surhumain pour se sortir d'une situation de maltraitance ou de harcèlement m'ont fait part de la même constatation: dans toute épreuve, un des deuils, sinon LE deuil le plus douloureux, est celui de ses illusions.

Body 1869901 960 720

 

 

Extrait du livre "Petit manuel de survie – quand un de vos proches va voir un psy !" - éditions Bussière

La démarche thérapeutique advient la plupart du temps lorsque la souffrance est telle qu'elle devient ingérable. Après le premier effet "calmant" que pourra avoir la présence d'un psychothérapeute engagé à vous soutenir dans votre recherche intérieure, se dévoilera peu à peu la perspective d'une réunification, d'un apaisement durable, et d'une reconstruction sur des bases plus saines. Cependant, pour notre personnalité, ou plutôt nos "sous-personnalités", l'unification ne va pas de soi.

Tout au long de notre existence, soumis à des pressions et diktats contradictoires ( parentaux, culturels, religieux,etc... ) nous avons été obligés de laisser en chemin des pans entiers de nos rêves, de nos talents, de nos capacités.

Le travail thérapeutique s'avéra donc être l'occasion d'aller déterrer ces trésors enfouis, et d'offrir à nos dons une deuxième chance de s’épanouir et porter leurs fruits.

Bridge 1540510 960 720

Conférence "Faire la paix avec le temps et ses cycles" à Bondues

Dans le cadre de la semaine des Seniors à Bondues , je donnerai une conférence sur le thème :

"Faire la paix avec le temps et ses cycles"

"Notre bonheur et notre bien-être s'avèrent être les points d'intersection entre nos désirs et la réalité.

Nous voulons accomplir mais , parfois, ne pouvons pas..

Nous devrions faire mais n'en avons pas envie...

Il nous faudrait réussir à... mais notre corps s'y refuse...

Comment, alors ,pouvons-nous concilier nos rêves et la réalité? Nos envies et les rythmes de notre corps? Et si nous décidions, enfin, d'aller nous rencontrer ,tels que nous sommes, afin de vraiment faire équipe avec notre réalité?

Je vous proposerai quelques petites expériences ludiques sur ce thème, destinées à pacifier notre rapport avec nous-même, le temps , et la réalité. "

Thumbnail acsabbas

 

Le podcast de l’émission " Faire la paix avec nos douleurs " du 4 octobre 2016

Le podcast de l'émission sur Radio Terra Zen du 4 octobre 2016

"Faire la paix nos douleurs "

http://www.radioterrazen.net/index.php?page=podcast&id=66

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussère

En fait , si l'Autre change , vous pouvez décider de changer aussi . De ne pas être totalement passif .Et , surtout , de vous intéresser sincèrement à ce que vit l'Autre . Car , après tout , pourquoi l'aimez-vous , cet Autre ? Parce qu'il faisait partie de votre paysage , de votre routine ? Seulement ça ? Intéressez-vous à ses découvertes , ses avancées . Nul doute que ce nouveau miroir peut s’avérer décisif pour votre propre cheminement . Vous découvrirez alors ce qu'est l'amour : cette capacité à découvrir l'inconnu , à accepter l’incompréhensible , ce lâcher-prise suprême .

 

Couple 1616493 960 720

 

Earth. We are one

14484788 1521623487853967 7214981817586877353 n

https://www.facebook.com/earthweareone/

Apaiser nos douleurs

Merci à toutes celles et ceux qui étaient avec nous sur Radio Terra Zen hier soir.

En attendant le podcast, voici, déjà, la retranscription des grandes lignes de mon émission. 

Vous pouvez partager ce texte en indiquant le nom de l'auteur. Merci 

 

" Un être humain est libre aussitôt qu'il accepte les frontières de son corps et de son esprit".  

Michel Conte

N'EST-CE PAS NORMAL D'EVITER DE SOUFFRIR? 

Faire la paix avec nos douleurs? Quelle drôle d'idée ! 

Nous tentons tous d’éviter de sentir nos souffrances, nos douleurs, car elles sont désagréables. Parfois même elles nous semblent insupportables, et nous faisons tout pour les éviter. Ce qui a permis à la médecine des progrès considérables: tout est fait pour éviter d'avoir mal, des antalgiques aux soins palliatifs, en passant par une panoplie de remèdes dont les effets secondaires sont parfois désastreux. 

Au niveau psychique, même procédé : on prend des antidépresseurs, des anxyolitiques, des neuroleptiques, des somnifères, des régulateurs de l’humeur. La France en est le premier consommateur. Notre cerveau est lui-même programmé pour nous éviter la souffrance, et dispose de mécanismes très bien rôdés : entre autres, le refoulement, le déni, le clivage, pour ne citer que les plus connus. Le sens commun appelle ça  «  la politiques de l’autruche ». Ne pas voir, ne pas sentir, pour ne pas souffrir. 

Nous n’aimons pas souffrir. Et comme nos organes des sens nous le rappellent, la vie nous expose continuellement à la souffrance. De plus, nous avons tendance à nous souvenir plus facilement d’un moment désagréable que d’un moment agréable. Mais, entre l’attitude qui consisterait à fuir nos douleurs de peur qu’elles ne nous tuent, et les ressasser sans cesse au risque de les renforcer, il y a une attitude intermédiaire, sage et utile pour notre santé physique, psychique, et celle de notre vie en général.

« Le pessimiste se plaint du vent. L’optimiste espère qu’il change. Le réaliste ajuste ses voiles ». William Arthur Ward

FAIRE LA PAIX AVEC NOS DOULEURS , N'EST-CE PAS RISQUER DE LES RENFORCER ? 

NOS PENSEES SONT CREATRICES

La science le reconnaît:  nos pensées jouent un rôle primordial dans notre santé et notre équilibre en général.  Si nous ressassons ce qui ne va pas, nous ne faisons que le renforcer. C’est vrai. «  Le pessimiste se plaint du vent », et ainsi finit par ne plus pouvoir en détourner son attention. Quand on souffre, tout va mal. Notre pensée est obsédée, et on cherche en vain des remèdes. Notre douleur initiale se double alors d’un épuisement psychique.

Mais comment réussir à ne pas créer notre propre malheur lorsque notre paysage intérieur est déjà abîmé par une douleur ?

Il nous faut envisager de «  faire la paix avec nos douleurs », autrement que dans une perspective masochiste. Il n’est pas question de nous entraîner à aimer nos douleurs, à les rechercher, à les développer, ou à les renforcer en fixant notre attention sur elles en permanence.

«  Le travail de la pensée ressemble au forage d’un puits. L’eau est trouble d’abord, puis elle se clarifie. » Proverbe chinois

Ce qui signifie que cet état passager de trouble est indissociable de l’action de forer. En gros, nous ne pouvons aller creuser, chercher, guérir, sans passer par un moment de contact avec le trouble, avec les affects ou souvenirs désagréables. Retrouver les souvenirs, le moment où le traumatisme a eu lieu ou, au niveau physique, localiser précisément dans notre corps là où ça fait mal.

Y A-T-IL QUELQUE CHOSE D'INTERESSANT DERRIERE LA DOULEUR? 

ACCEPTER L’EAU TROUBLE

Pour reprendre notre citation du début : si nous comparons la douleur, la souffrance, à ce vent dont on peut se plaindre, nous dirons que la première façon de faire la paix avec nos douleurs est d’abord d’accepter de les regarder.

C’est ce qui se passe quand on va consulter. Qu'il s'agisse du médecin du corps ou de l’âme, aucun diagnostic ne pourra être posé si on ne commence pas par faire un état des lieux. Et c’est souvent ce que nous rechignons à faire. Comme si le fait de nommer une maladie ou une douleur risquait de la renforcer ou de la fixer pour l’éternité. Non. Une douleur est comme une porte. Un passage tout d’abord obstrué, que nous avons ignoré, et qui, si nous l’ouvrons, pourra nous conduire vers une autre dimension, un autre rythme, une autre vie. Quand nous voulons changer de pièce, nous ne restons pas sur la pas de la porte, non ? La porte est un moyen pour aller « autre part ». Et c’est à ça que la douleur nous convie : aller autre part, et surtout autrement.

Accepter l’eau trouble , c’est donc accepter de réaliser que l’état d’équilibre de notre corps, de notre vie, est rompu, et que nous pouvons néanmoins élaborer une nouvelle façon d’être au monde.

Parce que, finalement, la vie et la mort sont plus fortes que nous, non ? La vie ne se pliera pas à nos volontés, et tôt ou tard c’est l’inverse qui se produira. Quelle aventure !! Nous ne pouvons changer totalement les réalités physiologiques, psychologiques, émotionnelles , inhérentes à notre condition. Par exemple, si nous perdons un être cher, nous sommes tristes  C’est normal. Si nous mangeons trop de chocolat, nous avons mal au ventre. Normal aussi. Mais si nous acceptons ces lois naturelles, nous pourrons apprendre à les accompagner au mieux. Faire la paix, ce n’est pas vouloir détruire  un adversaire, ou "gagner à tout prix". C’est apprendre enfin à respecter la réalité, et ses lois. 

Et cette réalité , c’est que la vie nous confronte à des souffrances. Rappelons au passage que c’est cette constatation qui amena le Prince Shakyamouni à quitter un destin apparemment tout tracé pour partir à la quête du moyen de soulager la souffrance. Et il devint le Bouddha.

« Nous sommes profondément blessés quand on ne nous respecte pas. Pourtant, au fond de son cœur, aucun homme ne se respecte beaucoup lui-même ». Mark Twain

FAUT-IL S'ECOUTER POUR ALLER MIEUX? OU AU CONTRAIRE FAIRE COMME SI TOUT ALLAIT BIEN ?

ECOUTER NOS DOULEURS :

Elles sont un signal à prendre en compte :

  • Douleurs physiques
  • Douleurs psychiques

Nous sommes habitués à faire la guerre avec elles: les nier, les combattre, les refuser, les rejeter...

Ce qui nous empêche de les guérir, et de prendre en compte leur message! 

Alors, je vous propose d'aller enfin poser un regard bienveillant sur nos maux physiques comme psychiques. Nos petits bobos comme nos grands traumatismes.

Quelques exemples :

Les signaux physiques : Maux divers qui nous invitent, à ralentir, à modifier nos conditions de travail, de literie… Nous mettre à pratiquer une activité régulière, ou au contraire diminuer nos efforts physiques lorsque notre corps a besoin de recharger ses batteries. La douleur physique est donc le signal qui va nous permettre un retour à la santé. Retrouver une hygiène de vie, ne pas manger trop de chocolat, pour reprendre l'exemple cité précédemment...

Les maux émotionnels : Nous permettent de prendre conscience d’une situation. La tristesse dans une situation de deuil, la colère lorsque nous sommes maltraités, etc…La douleur émotionnelle est donc celle qui nous permettra de changer notre positionnement intérieur par rapport à une situation,               après avoir accepté le processus de digestion de notre expérience. 

Nos maux psychiques : rumination, pensées obsédantes, jugements sur nous-mêmes, etc… nous indiquent quelle sphère de notre vie nous devons guérir. Comment élaborer une nouvelle image de nous, une nouvelle façon d’être au monde…Ils sont donc le point de départ à une réflexion consciente qui nous permettra de trouver des solutions concrètes à des problèmes précis. Ecouter nos douleurs, et faire la paix avec elle, c'est donc retrouver le pouvoir de changer, de modifier ce quui ne nous convient plus. 

GUERIR 

Hippocrate, le grand médecin grec considéré comme le « père de la Médecine », nous dit :

«  La crise de guérison, c’est une période de régression, ce qui veut dire en réalité un processus de retour à la santé, vers la condition originelle de l’être ».

Alors, pour avancer dans ce retour vers nous, nous avons toujours les mêmes alliés : la bienveillance, la compassion, l’amour , le non-jugement. L’accueil  inconditionnel de ces mémoires désagréables que nous rencontrons en nous, pour pouvoir les laisser se dissoudre sous la chaleur de notre conscience bienveillante.

Je vous invite à aller regarder les vidéos des conférences ou émissions que j’ai faites sur le thème du pardon à soi et de la réconciliation. Vous y trouverez des outils concrets.

Et puis, nos stages dans lesquels vous pourrez expérimenter ces moments de retour vers soi, dans la paix et la douceur, sous le regard bienveillant d’autrui.

N'oublions pas, nous sommes notre meilleur ami(e). Soyons aussi un bon parent pour nous-même. Epargnons-nous, chouchoutons-nous. 

 

Pour vous accompagner sur ce chemin, voici mon dernier ouvrage : 

http://www.anne-catherine-sabas.com/pages/livres/livres-psy-pratiques/le-pouvoir-d-etre-heureux.html

 

Faire la paix avec la mort

Merci de partager l'information 

Faire la paix avec la mort...

Ce sera le thème de ma prochaine émission en direct

sur Radio Terra Zen le 1er Novembre 2016
de 21 h30 à 22 h30 

Comment appréhender cette notion si abstraite, tant qu'on n'est pas mort soi-même...
Faire la paix avec nos morts, notre mort, mais aussi toutes ces morts symboliques que la vie nous invite à expérimenter tout au long de notre parcours.

Un parcours animé qui, de renaissance en renaissance, nous amène toujours au plus proche de l'essentiel.

Envoyez-nous vos questions sur emissionrtz-psychologie@outlook.fr

Extrait du livre « Libérez-vous par le pardon « - éditions Bussière

Dans ce nouveau monde , il n'existe plus ni "bons" , ni "méchants" , mais des êtres humains dont les intérêts s'opposent parfois , et qui tentent d’être responsables de leurs émotions et de leurs actes . Et nous , les premiers , sommes devenus plus conscients de nos besoins. En apprenant à les connaître, puis à les respecter, nous les assumons de mieux en mieux et, conséquence directe, leur réalisation devient de plus en plus aisée. En rassemblant en nous ce qui était divisé, nous gagnons en énergie, en clarté de vision, et en efficacité. La paix est bien moins fatigante que l’état de conflit .

 

3249294436577792 compressor

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Les symptômes du traumatisme , pensées obsédantes , rumination ,perte d’énergie , problèmes de sommeil , stress , etc ... nous empêchent parfois de nous réinvestir dans le futur .Pourtant , il existe un " après la douleur , après la guérison " . Ne perdons pas de vue que ,même si nous ne voyons pas encore la lumière , elle se montrera forcément , tôt ou tard .

 

Tunnel 336693 960 720

Podcast de l'émission Radio Ici et Maintenant du 13 juillet 2016

Transformer la crise en opportunité 

Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

L'objectif de tout travail thérapeutique , ou de toute introspection est de mettre en lumière nos propres comportements afin de vérifier s'ils servent ou desservent nos intérêts .Et notre responsabilité n'est pas forcement celle d'une attitude agressive :notre trop grande passivité ou soumission peut avoir donné à l'autre l'impression que nous pouvons tout accepter , et qu'il a donc tous les droits .

 

13537632 1047825748644097 3862945831303078490 n

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

Ne nous laissons pas intimider par nos émotions et tâchons de ne pas restreindre notre champ d’expériences en décrétant telle aventure positive et telle autre négative . Comme nous l'enseignait Jiddu Krishnamurti ,il faut rester ouvert à l'inconnu pour que la vie puisse réellement nous rencontrer dans tout ce qu'elle a de plus merveilleux .

13692614 1098524840220613 5072368452144547837 n

Extrait du livre " C'est quoi un psy ? " - éditions Dervy

... partager un instant de vraie vie avec un être en chair et en os , en sentiments et en pensées , comme nous ( ! ) , nous amènera forcement à poser notre casquette de thérapeute à certains moments . A accepter une relation au-delà de la stratégie . L’écouteur d’âme n'est ni froid ni distant , s'il veut contribuer à rendre son interlocuteur le droit d’éprouver , de se réjouir , de s'amuser .

1 anne berthelin psychotherapeute et gestalt praticienne et valerie dubois vermeille psychologue clinicienne recoivent leur patientele a la maison medicale de saint bonnet de joux

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail "- éditions Bussière

Lorsque vous aurez appris à vous respecter , et que votre corps sera redevenu ce qu'il aurait toujours du être , à savoir votre meilleur allié , vous passerez une alliance avec lui et lui promettrez de ne plus jamais le trahir .

Cela commencera par un engagement à vous protéger des habitudes nuisibles , des situations dangereuses , et de tous les individus qui peuvent s’avérer toxiques ou néfastes pour vous .

Le rapport que vous aurez avec autrui , dans le monde du travail ou ailleurs , se modifiera naturellement , sans effort , et vous verrez alors autrui se comporter différemment à votre égard . En clair, on vous respectera à la mesure avec laquelle vous vous respectez .

Yoga by sanguinemtl

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ! "

En effet , se réconcilier avec le monde en passant par une rencontre sensorielle avec la nature est , in fine , une possibilité de faire silence pour aller écouter sa propre âme . La nature ne nous juge pas . elle nous offre un spectacle suffisamment animé pour combler nos vides intérieurs et apaiser nos angoisses , mais aussi un espace suffisant pour que nous puissions entendre les émotions qui nous étreignent .

La foret 1

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

Pour se dépasser soi-même , point n'est besoin de rabaisser , humilier , ni prendre le pouvoir sur l'autre .

Dans son livre " Les quatre accords toltèques" Don Miguel Ruiz nous exhorte " que votre parole soit impeccable " .Il s'agit donc d'utiliser notre parole de manière constructive , et de ne pas s'abaisser à prononcer , entre autres, des mots destructeurs à l'encontre de l'autre .

Contraception le droit d en parler 360385 w1000

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Etre libre par rapport à soi , comment est-ce possible , alors que nous sommes dépendants de notre biologie , notre éducation, nos influences culturelles , religieuses , les événements importants de notre vie qui ont laissé des traces ... et aussi les programmations inconscientes héritées de nos aïeuls dont nous ignorons tout ?

Notre voie est d'approcher la libération . De nous connaître suffisamment pour apprendre jour après jour à identifier les liens qui nous empêchent d'avancer et de nous épanouir , et pour renouer avec les souhaits de notre être profond .

A mesure que nous avancerons sur ce merveilleux chemin , nous découvrirons que cet autre qui nous pose tant de problème n’est souvent que le reflet d'une partie de nous et que si nous guérissons suffisamment de nos blessures pour pouvoir être au monde d'une manière plus simple , plus douce , nul doute que nos rapports humains s'en trouveront allégés et vivifiés .

" Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie "

Carl Gustav Jung

 

13445329 1128630500527508 4548923110445325317 n

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussiére

Vouloir trouver un équilibre , c'est donc accepter la danse de la vie .

Comprendre qu'on ne peut contrôler l'Autre , son évolution , ses choix , et tenter l'aventure de passer du pouvoir à l'amour . Ce choix pas toujours confortable risque de vous faire toucher du doigt votre sentiment d'impuissance , et toutes vos peurs enfantines .

De manière générale , l'enjeu est simple : accepter de perdre notre emprise ( ou notre semblant d'emprise ) sur autrui , et cela passe par la reconnaissance de notre propre puissance , et les retrouvailles avec notre autonomie . Dans mon ouvrage paru en 2012 aux Editions Bussière " Triomphez des manipulateurs " , j'ai longuement étudié les thèmes de l'emprise , du pouvoir , et de l'autonomie .Je vous y renvoie ,cher lecteur ,chère lectrice .

En ce qui concerne le thème des relations " en mouvement " , ces relations normalement " névrotiques " que nous vivons , vous et moi , tous les jours avec nos aimés , il s'agit , encore , d'aller nous réconcilier avec notre impuissance relative face à la vie . Non , l'Autre n'est pas toujours prévisible . Il est sujet , et non objet .Il partage face à l'avenir cette même angoisse , ces mêmes incertitudes .

Se rencontrer , c'est donc accepter de lâcher prise , ensemble, sur nos attentes , pour entreprendre le chemin qui nous mènera à la rencontre avec un être véritable , et pas seulement le fantasme que nous avons de lui .

" Toute vie véritable est rencontre "

Martin Buber

Rencontre de soi , rencontre de l'Autre , mais sur tout rencontre de cette part d'inconnu , de mystère , qui nous fascine, nous frustre , et attise le désir entre nous .

Mais que nous rencontrons-nous , lorsque celui ou celle que nous pensions connaitre par cœur se dérobe à nos définitions , et semble nous échapper comme un mercure volatile ?

Le vide , essentiellement . Nous rencontrons , en premier lieu , l'inconnu , l'incertitude , l'espace infini , et les angoisses .Après, et seulement après , une fois passée cette première épreuve déstabilisants , nous pourrons , éventuellement , goûter à une rencontre avec ... la nouveauté ... Le réel . La vie .

11038087 10152616122531851 1860448090726659249 n 1

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

La femme adulte a ainsi , comme l'homme adulte , la capacité exceptionnelle de contribuer à encourager ses enfants à devenir eux-mêmes . A prendre leur place , unique et irremplaçable , dans ce merveilleux puzzle qu'est la grande famille humaine .
Family 1266188 960 720

Extrait du livre " Le pouvoir d’être heureux" - éditions Bussière

Si aujourd'hui ...

... Mon corps me semble une prison dont je ne parviens pas à m'extraire , il est peut-être temps de reconsidérer le rapport que j'entretiens avec lui . Que me disent ces poids , ces blocages, ces tensions ? Quelles émotions , quelles déceptions sont cachées derrière ? Puis-je accepter, quelques instants , d'aller ressentir pleinement ces douleurs , et de les traverser ?

 

Je décide ...

... de ne plus me fuir .Mon corps est une partie de moi , au même titre que mes émotions et mes désirs . Je me reconnecte à lui et j'accepte les émotions qui y sont imprimées , qu'elles soient très anciennes ou présentes . Sans les fuir , sans les juger , ni même tenter de les analyser . Je laisse l’énergie stagnante s’écouler , et ainsi je soulage mes cellules de leurs fardeaux .

 

Mon médi - mantra :

JE LAISSE L'ENERGIE COULER EN MOI LIBREMENT

13450783 1723052727982556 5039924881045785614 n

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

L'individu qui croise sur son chemin un pervers ou un agresseur violent subira un traumatisme . Qu'il s'agisse d'agression physique , verbale , ou de manipulation psychique , souvent plus difficile à débusquer , ces souffrances laissent des traces sur l'estime de soi , et entraînent souvent des symptômes physiques qui mettront du temps à se résorber .

Julie se plaint de fatigue chronique , de douleurs diverses , et convient tomber régulièrement malade depuis qu'elle a été harcelée professionnellement par un individu sans scrupule , qui a fini par être licencié .

Même si l'homme ne travaille plus dans la même entreprise qu'elle , elle continue à cauchemarder qu'il la terrorise , et son médecin à diagnostiqué un Syndrôme de Stress Post Traumatique . Il faudra deux ans à son système nerveux avant de réaliser que la situation est terminée , et qu'elle peut dormir tranquille .

Croyances limitatives compressor

 

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore .

Alors , répétons-le : la prise de conscience des excès de nos pères ( ou des voisins ) est très positive si elle s'accompagne d'un réel désir de ne pas reproduire lesdites erreurs et les mises en acte correspondantes .

Cependant , de la même façon que les commémorations des blessures passées ne servent parfois qu'à rouvrir indéfiniment des plaies et à attiser l'instinct de vengeance de certains , je pense qu'il faut , le moment venu , passer à autre chose .

Cfda084509a59318d7d775c0e7d646b8 d65g48q

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Pourtant , souvenons-nous , dans l'absolu , chaque relation est un risque en soi !

Et n'y a-t-il pas plus grand risque que celui de mourir ? Mourir à soi-même , à ses préjugés , ses croyances? C'est -à-dire transformer sa vision de soi , de l'Autre, et du monde ?

Et construire , c'est accepter de ne pas remettre en question tous nos projets chaque fois qu'une zone d'ombre apparaît dans la communication entre deux partenaires . C'est supporter , ou accepter d'apprendre à le faire , cette dose d'inconnu , d'insécurisant, d'imparfait .

C'est devenir adulte , et gérer ses propres angoisses , sans que l'Autre soit notre objet ,ni notre reflet ou notre clone .Reconnaître l’altérité , son rythme propre , et oser faire confiance à la vie qui , parfois , transforme notre " autre " à notre insu .

Imagine by xchristalle d4u4irk

 

Extrait du livre " C'est quoi un psy ? " - éditions Dervy

Dans le premier temps du processus analytique , la compréhension , l'apaisement et la réparation sont recherchés , avant qu'un individu puisse être capable de reconnaître et d'explorer sa responsabilité et son système de croyances .Pour enfin choisir librement d'autres comportements , d'autres " mythes fondateurs " , et remplacer tous ses anciens postulats pathogènes par d'autres , dynamiques et enrichissants .

 

Support by kara a d56bos2

Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

Nos préjugés

Le cheminement qui nous conduit de l'offense , à sa compréhension, puis sa guérison , en vue ,peut -être , du pardon , peut s’avérer devenir une inestimable leçon de tolérance et d'ouverture d'esprit .

Voir la situation sous un autre angle nous défocalise de nos souffrances et ouvre la porte à la compassion .

Les expériences de la vie mettent à mal nos préjugés et c'est tant mieux . Car la distance est courte de "préjugé " à "Jugement Dernier " .

En effet,les hypothèses , les croyances auxquelles nous nous raccrochons colorent notre réalité , et toutes nos expériences .Nous aurons donc plus facilement tendance à excuser celui ou celle pour qui nous avons un préjugé favorable .

A l'inverse , tant que notre colère et notre souffrance ne seront pas apaisées , nous jugerons l'offenseur à cette mesure . Puis , le jour où nous sentirons notre blessure guérie , nous serons capables de faire preuve de plus de bienveillance . Ceci devrait suffire à démontrer le caractère subjectif et changeant de nos jugements .

"Ce n'est jamais le même homme qu'on arrête , et puis qu' on juge et puis qu'on tue ou qu'on libère "

Gilbert Cesbrun

De plus ,selon le juge et les avocats qui officient , ce même homme se verra condamné à une peine plus ou moins lourde , ou pas de peine du tout .

Les jugements humains ne sont pas plus immuables que ceux de la justice humaine : ils dépendent de notre état du moment et d'une multitude de petits événements précédents " la sentence " .

Alors , si nous avons déjà un préjuge concernant notre agresseur , il est probable que nous ne soyons pas neutres à son égard.

Dans son "travail " ( The Work ), Bryon Kate nous donne des clés simples pour nous débarrasser de nos oeilieres . L'une d'elle est de remplacer dans nos phrases, l'autre par " je " et , de voir ce que ça réveille en nous.par exemple , si je pense que l'autre est insensible , je vais transformer cette proposition par "je suis insensible " .

En y réfléchissant bien , cela va peut être me renvoyer à un reproche d'un vieux camarade , ou d'un parent ... ou m'amener à réaliser que dans certains circonstances , en effet , je me montre moi-même insensible . Sans juger , je vais donc pouvoir tenter de comprendre pourquoi . Si je me montre insensible à telle ou telle occasion , c'est probablement parce que j'ai peur d'être trop touché(e) et d'en souffrir.

Enfin , et c'est la base de ce travail , si une caractéristique décelée chez l'autre ( "être insensible " par exemple ) me touche outre mesure , c'est qu'elle me parle , à un niveau plus ou moins inconscient . qu'elle me parle de moi ...

Sauge

Extrait du livre " triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

"Le travail d’équipe est essentiel .

en cas d'erreur , ça permet d'accuser quelqu'un d'autre "

Bernard Menez , humoriste .

Comme le dit , si bien notre humoriste , le flou permet à chacun de ne pas prendre ses responsabilités . C'est histoire du dossier brûlant , cette fameuse "patate chaude" qu'on se repasse de main en main , car elle dérange .

Un individu peut être honnête , compétent , équilibré et bien intentionné , mais se retrouver au sein d'une organisation ou d'une structure bancales faute de clarté .

Les différentes coaches ou intervenants chargés des programmes de gestion , d’amélioration de la performance ou des relations entre collègues de travail ne s'y trompent pas: ils proposent un travail systémique , c'est-à-dire dans lequel tous les intéressés sont représentés. On peut ainsi observer la façon dont ils communiquent , se positionnent les uns vis à vis des autres , et à quel niveau , et comment , l'information circule ou ne circule pas . Et puis, surtout, quel est celui ou celle dont le positionnement bloque ou ralentit tout l'ensemble.

Plus la place de chacun sera clarifiée , et reconnue , plus cela lui permettre de se sentir apprécié et valorisé dans ses efforts .

Lumina galileo 175855 960 720

Jeu de Couleurs du mercredi

" Expandre "

acrylique sur toile 30 sur 30

avec certificat d'authenticité 

par Bettina Dupont

prix : 90 euros 

frais de transport :  gratuite pour la France 

dupont.bettina@laposte.net

http://www.creativite-artistique.com/

Img 2587

 

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ; " -éditions Bussière

Changer de regard sur l'autre , c'est , en premier lieu , d'abord prendre conscience du regard que nous portons sur nous-même , et qui est toujours l’héritage d'un autre regard , plus ancien : celui qu'une mère ,un père ,une culture ,ou une société a porté sur nous . S'extraire de ce cercle vicieux , c'est donc accepter d'observer sans complaisance , mais avec bienveillance , le regard que nous avons sur nous-mêmes , et ainsi devenir capable , peu à peu d'affronter la présence d'autrui , et le risque de son jugement éventuel. mais aussi de sa bienveillance, de son amour !

Rencontrer l'autre réellement , c'est-à-dire accepter l’Altérité, est à ce prix : lui laisser la possibilité de nous découvrir , sans fard .

Girls 839809 960 720

Extrait du livre " Le pouvoir d’être heureux " - éditions Bussière

Si aujourd'hui...

... un malaise me gagne à l’évocation de diverses circonstances difficiles de ma vie , je prends le temps d’évaluer ce qui se passe . Que m'arrive-t-il ? Quelle situation est la cause de cet embarras ? Suis-je pris(e) au piège de rôles dont je ne parviens pas à m'extraire ? Suis-je la proie d’impératifs inconciliables qui mettent ma cohérence interne à mal ?

Je ne parviens pas à discerner quelle attitude adopter , et j'ai l'impression d’être ballotté(e) par des vents contraires , sans pouvoir trouver une direction fixe .

Je décide...

... de faire taire mes pensées , aussi intelligentes soient-elles en apparence . J'abandonne les hypothèses , les spéculations, les conclusions. Exit aussi " il faut " , "je dois " , ou "je devrais " .

Je me mets à l’écoute de ma respiration .Je la centre au niveau du cœur , et je maintiens ,par mon intention , cet état de présence à mes sensations , jusqu'à ce que la paix revienne .

Mon Médi-Mantra :

JE RETROUVE LA PAIX DU CŒUR

18013503 symbole de paix coeur avec motif floral banque d images

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Le pouvoir

Le dictionnaire nous propose :

Signification , sens, et synonymes : puissance, possibilité , capacité , autorité, souveraineté, influence, et enfin, propriétés d'une chose ( le pouvoir nettoyant d'une lessive )

Ce concept peut donc être envisagé de plusieurs façons .En premier lieu , il s'agit des caractéristiques propres à quelque chose ou quelqu'un . Si je sais jouer d'un instrument , et que je dispose de l'objet , j'ai le pouvoir d'en jouer .La possibilité .

Le mot anglais " can " ( pouvoir, savoir) retransmet parfaitement ce double sens .

Seulement , n'oublions pas que le pouvoir de jouer de cet instrument ne sera utilisable que si l'on sait en jouer .

La plupart des individus qui viennent consulter pour ce qu'ils nomment des troubles de la confiance en eux , sont persuadés être incapables de prendre la parole en public , et souffrent d'une timidité maladive , alors qu'ils manquent juste d'entraînement .

 

13173533 1209708639061142 3466993618252065975 o

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Nombre de dépressions , de crise de vie surviennent en effet parce qu'on a pas osé suivre ce que notre être profond nous dictait .Combien de regrets , de remords , parce qu'on n'a pas osé , pas su , pas voulu suivre le mouvement de l'âme .

Le travail thérapeutique nous invite , nous et nos proches , à " raccrocher les wagons " . Comprendre à quels instants précis notre existence et notre force vitale on été empêchées de suivre leur juste cours , leur trajectoire essentielle .Afin de recréer un espace où le mouvement pourra se faire , les cycles naturels se rétablir , et l'harmonie régner à nouveau .

12313557 911185588966977 4151022447143731655 n

Extrait du livre " Un canard dans mon cabinet " - éditions Ellébore

Mercredi 23 juillet

Je me suis rendu , vaillant , à ma séance hebdomadaire , et là ,solennel , j'ai demandé pardon à Barlin . En m'entendait , ses yeux se sont mouilles de larmes ; je crois qu'il s'attendait à tout sauf ça . J'ai alors ressenti , dans sa plénitude , la bêtise de mon presque acte . Il ne me faisait aucun reproche , et a osé me demander : "Antoine ,est-ce que vous attendiez quelque chose de moi que je n'ai pas su comprendre ? Dites-moi ; si je vous ai déçu , je peux l'entendre , je vous en prie ."

Et j'ai pleuré de plus belle , en lui disant que non . J'ai fini par balbutier que je comprenais enfin qu'il fallait que j’arrête de me décevoir moi .

Il ne m'a pas fait payer la séance ." Je suis heureux que vous soyez en vie , c'est pour cela , m'a-t-il dit ." A cet instant , je me suis promis que si un jour la vie me le permettait , je rendrais ça à quelqu'un : simplementluidire,vouscomptezpourmoi , jesuis heureuxquevoussoyezenvie .

Voilà

Prote ge moi by rantart 1

 

Extrait du livre "Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Michèle jubile :pour la première fois , ce matin , elle a été capable de refuser le travail qu'on voulait lui confier , et qui ne faisait pas partie de ses attributions .

On lui a répondu , l'air désolé : Mais enfin ,Michèle , qu'allons-nous faire ,si vous ne jouez pas le jeu ?

Elle a tenu bon , et répondu que son corps ne pouvait plus de " jouer " le jeu , et qu'il faudrait songer à embaucher quelqu'un , sinon , à moyen terme , elle quitterait l' entreprise .

Étonnement , durant l’après-midi ,plusieurs de ses responsables ont défilé dans son bureau , pour s'assurer que tout allait bien . L'un d'eux lui à même , spontanément , amené un café .

Elle est un peu amère , Michèle , de constater qu'on la traite correctement , maintenant qu'elle a su dire non .Elle qui croyait à l'amour , à la gentillesse , à la récompense de ses bonnes actions , elle a appris que dans certains circonstances ,seule compte la manière de se faire respecter .

A bout du compte , confie-t-elle , ce n'est pas plus mal .J'ai mis longtemps à accepter les rapports de force , maintenant je m'en sais capable .Cela m'ouvre des perspectives dans d'autres domaines .Si je transpose cette attitude à mes relations familiales  , cela me donne espoir d'etre enfin respectée par mes frères et sœurs , qui me prennent toujours pour la bonne poire .C'est encourageant .

Parfois l’état de stress , d’épuisement ou de dépression de certains est tel que tout espoir leur semble barré . Dans ces cas-là , nous apprenons , ensemble , à définir les priorités : se reposer, prendre le temps d'y voir clair , baisser la pression , d'une façon ou d'une autre , le temps que le psychisme puisse retrouver son aptitude à espérer .

" Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort . Ça ne meurt pas ,l'espoir " 

Babrielle Roy 

( extrait de La route d'Altamont )

Plume01

 

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ! " - éditions Bussière

L'intimité vient révéler en nous ce qui doit être assoupli , développé .Elle est comme l'eau qui vient irriguer , le soleil qui transforme en fleurs odorantes les graines de notre âme .Elle agit comme un catalyseur , un révélateur , en nous accouchant de nous-même , sous la présence chaleureuse et enveloppante de l'autre .Elle donne forme au mystère , transforme le chaos primordial en réalité tangible .En cela , elle est créatrice .

 

Peony flowers 1138053 960 720

Extrait du livre "Libérez vous par le pardon"- éditions Bussière

Pourquoi guérir

Notre quête nous a permis d'aller visiter certaines blessures , et a révélé quelques impasses : là où une souffrance subie est encore vive , la relation à l'autre est faussée , voir impossible .

Mais plus grave encore : les plaies encore ouvertes ,que nous refusons de voir , et donc de guérir ( puisque pour guérir il faut d'abord accepter de nous pencher sur la situation , et donc de ressentir ce qu'elle a provoqué en nous ) nous éloignent de nous même . Chaque traumatisme , chaque conflit non résolu nous oblige ,souvent inconsciemment , à nous adapter ; à compenser ; bref , à élaborer des stratégies ,qui nous coupent de notre nature profonde , de notre spontanéité et donc de notre essence .

Valère sourit en repensant à ces années . J'en voulais à Clara de m'avoir quitté et je ne parvenais pas à oublier cette relation . Nuit et jour , je ressassais l'injustice subie .Je tentais d'imaginer ce qu'elle devenait , comment elle vivait ,avec qui ,et cela m'alourdissait . Il me faut préciser que Clara faisait du sport dans le même club que moi ,fréquentait les mêmes lieux et que notre rupture m'a amené à faire beaucoup de sacrifices .

Je ne pouvais plus imaginer la croiser , car j'avais tellement de choses sur le cœur que je redoutais de ne pouvoir me contenir si par hasard je la rencontrais sur mon chemin . J'ai donc arrêté le sport ,mis une distance entre certains de nos amis et moi , et j'ai vivoté , comme ça , en me lamentant sur tout ce que cette rupture m'avait fait perdre , jusqu'au jour ou je me suis décidé à consulter .

Après quelques mois de thérapie , j'avais accepté de tourner la page , et j'ai pu redevenir celui que j’étais : un homme ouvert , actif ,pas cette espèce d’ermite que je m’étais forcé à devenir pour éviter Clara .Lorsque je la croise , maintenant je ne souffre plus de réaliser même que nous n’étions vraiment pas faits l'un pour l'autre , et je sens bien plus épanoui sans elle .

" Un injustice n'est rien , si on parvient à l'oublier "

Confucius

Guérir est le meilleur cadeau que nous puissions nous faire .En fait , les épreuves douloureuses de notre vie nous offrent l'occasion d'aller prendre soin de nous à des niveaux que nous n’imaginions pas .Elle sont l'opportunité d'un retour sur nous- même , sur notre passé ,qui fera finalement de nous un être plus complet , plus fort , se connaissant mieux . Un être réunifié et pacifié .

 

12507375 748922768541386 6747522960490530356 n 1

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

La souffrance ne nous rend pas objectifs . Elle nous empêche de nous projeter dans le futur .Elle agit comme un obstacle à la raison , à l'intelligence , en nous faisant croire à son caractère éternel . Non ! Aucune souffrance n'est éternelle ! Et même ceux d'entre vous qui ont dû affronter des douleurs physiques ou psychiques extrêmes pourront témoigner d'instants de rémission .

Les drames de nos vies se comportent ainsi : ils nous semblent éternels , mais ils ne le sont pas .

13260247 1081279905244093 6702565833277563469 n

.

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

La conduction

Les émotions sont souvent assimilées à l’élément eau . Dans les rêves , les paysages "aquatiques " ( vagues ,lacs , rivières ,etc .... ) nous révèlent précisément la couleur de notre état émotionnel.Car nos émotions sont des réactions à des événements intérieurs ou extérieurs , souvent les deux , et nous indiquent notre capacité à être touchés , mis en mouvement par l'autre . Notre Belle au bois dormant a-t-elle perdu , momentanément , sa capacité à être touchée , mise en vie ,en mouvement ? A-t-elle payé cher son incroyable souplesse ?

A-t-elle sacrifié son identité propre pour n’être plus que " conductrice " d'une énergie supérieure , le mauvais sort en l’occurrence ? Ou ,à l'inverse ,a-t-elle retenu une information qu'elle aurait pu laisser ... couler ... sans en être atteinte ?

10391513 977052109053482 2092915176660808980 n

 

Extrait de " Un canard dans mon cabinet" - Editions Ellébore

"J'ai peint jusqu'à deux heures du matin, avec Pataplouf posé à côté de moi. Je l'ai trouvé hier au magasin, mon canard. Même pas besoin de descendre dans les abysses!

Comme la couleur me semblait un peu triste, je lui ai confectionné un foulard, avec un morceau d'une vieille chaussette que j'ai sacrifiée pour l'occasion.

On n'adopte pas un canard en plastique tous les jours, n'est-ce pas? D'autant plus que ce canard est un canardderêve.. Une sorte de canard chamanique permettant de voyager entre les mondes. Une aide précieuse au funambulisme de la conscience.

 

Ente stimmungslicht 2

Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

Prenons quelques instants pour nous remémorer quelques expériences douloureuses de notre vie , et l'impact positif qu'elles eurent sur notre existence . Une rupture amoureuse est une occasion de remettre en question la façon dont nous choisissons nos partenaires amoureux , ou dont nous nous comportons avec eux . Une crise professionnelle est une opportunité de redéfinir nos valeurs et nos orientations profondes , peut-être même de découvrir notre réelle vocation .

Il ne s'agit pas de renier notre passé ou de tenter , de force , d'en libérer notre mémoire, mais de développer un regard différent sur notre histoire , afin que nos forces vives ne soient pas sabotées en permanence par nos dépréciations ou dévalorisations ,parfois inconscientes .

 

Fotolia 69538387 s 780x420

Le monde et nous

On me demande parfois pourquoi quelqu'un dont la vocation est l'accompagnement individuel ( psychothérapie, développement personnel, relation d'aide, etc... ) peut être amené à se mêler des affaires du monde. Pourquoi, sur les réseaux sociaux, je partage des informations concernant les manifestations dont notre pays ( mais pas que lui ) est le théâtre. Ne serait-il pas plus cohérent de continuer à communiquer seulement autour de l'importance de bien respirer, de faire la paix avec son histoire, et de comprendre les schémas dans lesquels notre arbre généalogique nous a plongés? Ca, c'est bien sûr important. Et très utile.

Seulement, après 18 ans passés à recueillir les confidences d'hommes et de femmes qui tentent de soulager leurs souffrances psychiques, il m'apparait clairement que l'état des individus que nous sommes est aussi lié à l'état du monde dans lequel nous vivons. Les conclusions de la physique quantique, la sociologie, ou les explications illustrant les pouvoirs de ce qu'on appelle l'Inconscient Collectif se rejoignent : nous sommes tous reliés, donc interdépendants.

Et si j'ai écrit (entre autres) les ouvrages " Triomphez de la souffrance au travail" et " triomphez des manipulateurs", c'est bien parce que la plupart de nos douleurs, pathologies, états d'anxiété, pour ne citer qu'eux, sont souvent directement liés aux conditions que notre société nous offre, en terme de santé, de valeurs, et de travail...

Les psychologues, les économistes, les médecins, les sociologues, mais aussi et surtout les prophètes et les poètes, nous le disent: nos sociétés sont malades. Malades de trop d'individualisme, et surtout des rêves de pouvoirs de quelques uns.

Comment aller bien si notre monde souffre, si nous courbons sous le poids des injustices, si la souffrance de nos congénères vient hurler à notre porte? A moins d'être complètement clivé, tôt ou tard nous nous sentons concernés par les bonheurs et les malheurs de nos semblables. Ainsi , le cheminement de guérison et de réflexion nous concernant nous amène tôt ou tard à nous demander quelle est notre place dans ce monde, et comment lui être utile d'une façon ou d'une autre.

A l'heure où j'écris ce message, des centaines de milliers d'individus sont mobilisés, dans le monde, pour tenter de faire entendre leur voix: ils refusent cette fameuse loi " travail" , mais surtout refusent la manière dont les lois sont votées, appliquées, au mépris de nos besoins et des fondements mêmes d'une société soi-disant démocratique.

Comme eux, je pense que l'heure est grave. Je les soutiens de tout mon coeur. Et de ma plume.

Comme eux, je crois que nous devons nous rassembler d'urgence pour faire entendre et installer dans notre pays des valeurs plus humanistes. Je crois que tous les êtres humains animés de bonne volonté, et surtout d'une volonté de faire triompher la paix doivent se mobiliser maintenant. Chacun à son niveau.

Tous les groupes doivent oublier leurs querelles de chapelle, leurs étiquettes. Car ce n'est pas le pouvoir d'un ou de plusieurs hommes que nous voulons voir triompher, mais la puissance de l'humanisme et d'une vraie justice sociale. Toutes ces notions n'appartiennent ni à la gauche, ni à la droite, mais au patrimoine spirituel de l'humanité. Et il ne s'agit pas seulement de nos jeunes, de nos salariés, de nos policiers, etc... ni de de notre France, de notre Europe, mais de notre monde. De notre humanité.

Et je ne vois pas comment, en étant confrontée jour après jour aux souffrances individuelles de celles et ceux qui me font confiance, je pourrais rester silencieuse sur ces thèmes.

Nous vivons une semaine où les manifestations, en France, se multiplient. Et avec elles les violences.  Partout ,dans chaque groupe, des individus sont animés d'intentions destructrices. Mais je sais aussi que parmi les Forces de l'Ordre de plus en plus d'hommes et de femmes sont malades de devoir obéir à des ordres qu'ils jugent fous.

J'espère que tous ces groupes réussiront à se rassembler le 10 juin, place de la Concorde. Pour une Manifestation Pacifique. J'espère que la Paix prévaudra sur les débordements. J'espère que tout ce à quoi travaillent certains êtres éclairés depuis des années ( Etienne Chouard, Eric Fiorile avec le CNTF*, certains Généraux désabusés, pour ne citer qu'eux ) trouvera sa place le moment venu.

Je crois que le moment de construire un monde nouveau est venu. Nous ne pouvons pas continuer à voir notre monde mis à feu et à sang  à cause de la folie de certains qui sont prêts à tout dérégler sur leur passage.

Il nous faut croire, et croire encore, qu'un sursaut de vie et d'humanisme est possible. Et marcher dans ce sens.

Que les hommes et les femmes du passé, qui ont fait de leur vie une oeuvre de paix et d'humanisme, puissent nous inspirer. Et nous protéger, de là où ils nous regardent.

*http://www.conseilnational.fr/index.php

 

 

 

 

 

 

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Une démarche de transformation et de guérison individuelle est une aventure dont les conséquences s’étendent bien au-delà de la personne .Les thérapisants le savent , lorsque , séance après séance , ils nous rendent compte des changements de comportements dont leur entourage fait preuve à leur regard .

Peony 785300 960 720

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

C'est le moment de nous poser la question : Que fuyons-nous , et pourquoi dans le travail ?

Car parfois , c'est un choix conscient !

Pour se fuir soi-même ? Fuir d'autres responsabilités ? Échapper à une culpabilité qu'on entretient sans fin ?

Toute attitude de fuite en avant , ou de surmenage , devrait nous inquiéter ! Si nous ne sommes plus capables de passer quelques temps sans rien faire , c'est que notre relation avec nous-même va très mal . Courons alors voir un psy qui nous aidera à nous réconcilier avec nous-même .

Nous pourrions fuir à l'autre bout de la planète , notre conscience ne nous laissera pas tranquilles .Et , au bout de la course , tôt ou tard , nous trouverons l’épuisement .

Miroir 10665

Extrait du livre "Petit manuel de vie- pour éviter 10 ans de psy " Editions Bussière

Qu'est-ce qu'une rencontre?

"... dans une conception encore plus large, le terme de rencontre désigne le moment d'un contact entre deux objets physiques ou moraux...."

J'aime cette idée de "contact entre deux objets physiques ou moraux", parce que l'ouverture à l'autre favorise cela: la possibilité d'un contact, d'une relation, d'un point de jonction. Et donc d'une transformation.

Oser s'ouvrir à l'autre, c'est donc lui permettre de devenir un alchimiste, un magicien, qui pourra ramener  la vie dans les parcelles de notre âme là où elle avait déserté. La rencontre, c'est ce lieu et ce temps où une communication est possible, entraînant ainsi la modification des deux parties.

C'est ce qu'énonce le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, spécialistes des rapports entre l'amour, la psychothérapie, et l'alchimie:

" La rencontre de deux personnalités est comme le contact entre deux substances chimiques; s'il se produit une réaction, les deux en sont transformées."

 

Old people 616718 960 720

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

Lors d'une période difficile de ma vie , je passais beaucoup de temps ,le soir , à méditer et à laisser apparaître des images rassurantes de mon passé . Une nuit , le chat de mon enfance , Bambi ,un immense chat européen , m'apparut si distinctement que j'ouvris les yeux , persuadé qu'il était réellement présent sur mon lit . Cela dura presque une demi-heure . Cette présence ne me quitta pas et je sentis peu à peu mon anxiété diminuer et le calme revenir en moi .Il faut dire que Bambi était un allié de choc : si ma mère avait le malheur de me gronder ( ce qui n'arrivait pas souvent ) , Bambi lui faisait la tête . Durant quelques heures ,il refusait de l'approcher et allait même jusqu'à cracher si elle tentait de le toucher . Quelle fidélité , n'est-ce pas ? Bambi était ce que l'on pourrait appeler un " chat-chien " . Ce soir-là , le souvenir de sa présence vint me rassurer et me rappeler que durant tous les passages difficiles de ma vie , j'avais toujours trouvé un soutien qu'il soit humain ou animal .

734949 410899305663656 716818970 n

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

La perversion s'apparente au chaos , et est souvent indissociable de connotations morales et religieuses , puisqu'elle définit des conduites contraires aux bonnes mœurs et aux normes de la société . Par extension , elle signifie l'inclinaison à faire le mal .

Concernant un discours , on dira qu'il est perverti lorsque sons sens est volontairement altéré . Nous voyons là une des techniques favorites des manipulateurs: jouer sur le sens des mots , sur les ambiguïtés , pour faire coïncider la réalité avec leurs souhaits , n'admettant aucune contradiction .

10352987 953242564713449 1723430074423596295 n

Extrait de " Petit manuel de vie-pour éviter 10 ans de psy" Editions Bussière

Les écrivains et poètes romantiques ( mais pas qu'eux ) ont décrit l'intensité de leurs sentiments,  lorsqu'ils vivaient avec la Nature une osmose sensorielle, mais aussi émotionnelle et spirituelle.

La Nature, c'est Dieu ! C'est l'endroit où Dieu se montre, se contemple, nous dévoile son image....

La Nature devient ainsi animée. Elle a une âme; une existence, on peut lui parler.

De quoi parlait le vent, de quoi tremblaient les arbres? se demande Victor Hugo...

La Nature a des perfections pour montrer qu'elle est l'image de Dieu, pense Blaise Pascal.

La Nature est une oeuvre d'art, mais Dieu est le seul artiste qui existe, nous dit George Sand.

Dieu et la Nature ne font rien en vain, affirme Aristote, montrant ainsi la proximité de ces deux sujets.


Avec les romantiques, le thème de la nature devient prépondérant. C'est là que Dieu s'incarne et manifeste sa beauté et sa magnificence.

On la pénètre en acceptant de s'y fondre, de s'y ouvrir, et l'on peut ainsi vivre une expérience quasi mystique:

"Je serai si sensible et si jointe à la terre

que je pourrai penser avoir connu la mort.

Et me mêler, vivante, au reposant mystère

qui nourrit et fleurit les plantes par les corps "

Anna de Noailles

10628313 724179587662598 4278553215985579013 n

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

En règle générale , l'entreprise étant un lieu où on travaille " en groupe " , avec des fonctions et des places hiérarchiques bien déterminées ( en tous cas sur papier , car la réalité est parfois floue , nous l'aborderons plus avant ) , elle nous connecte à tous nos vécus liés au clan , à la famille , et donc à notre histoire personnelle .

Ainsi , beaucoup de conflits et de sentiments douloureux pourront être désamorcés et apaisés quand on comprendra qu'on a transféré sur notre patron des sentiments qui concernaient notre père, par exemple .

L'inverse est aussi vrai , et c'est une excellent nouvelle : tenter de modifier la façon donc nous percevons notre patron ou notre collègue peut nous permettre de progresser dans la résolution de nos conflits familiaux .

Enfin , puisque l'entreprise est souvent le lieu de la rivalité avec les collègues , on y retrouve souvent les problématiques que nous avons vécues avec nos frères et sœurs , avec qui nous devions , de gré ou de force , partager l'attention et l'affection parentales , de manière plus au moins heureuse .

423536 10150558273024197 1262470817 n

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

Chacun devrait donc se souvenir que dans les situations de compétition , certains mécanismes de survie , et donc d'agressivité , sont instinctivement activés et méritent donc d’être observés et canalisés .

Rappelons-le , et nous ne le rappellerons jamais assez , l’être humain a le pouvoir , grâce à son néocortex qui le différencie des animaux , de penser ces mécanismes , de les observer , de les différer , et globalement de faire la différence entre ce qui est une question réelle de survie et ce qui ne l'est pas .

Ouverture by leona snow d5ou2q7

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Une crise ne conduit pas forcément à la rupture définitive. Mais elle offre l'occasion, toujours ,d'un réajustement afin que chacun trouve la juste distance avec l'Autre. Cela va passer, inévitablement, par l'obligation de sortir du cocon protecteur de la fusion, pour aller, enfin, expérimenter son équilibre propre.

N'oublions pas que nous offrons à l'Autre ce que nous possédons, et pas le reste.

...

N''est -ce pas un argument suffisant pour prendre le risque de remettre  en question certains fonctionnements de la relation? Pour laisser l'espace s'infiltrer entre vous?

Dans toutes les associations, l'autonomie de chacun est un gage de bonne santé.  A condition que chacun soit suffisamment motivé pour faire, régulièrement, le chemin pour partager ses belles richesses avec  l'Autre.

 

Harmony 1229901 960 720

 

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs" - éditions Bussière

N'avez-vous pas remarqué que lorsque vous êtes heureux les gens vous sourient  plus volontiers?

Que lorsque vous êtes amoureux, comme par hasard, c'est là qu'on on vous fait des avances?

Que la chance appelle la chance?

Le bonheur appelle le bonheur?

Oui, car lorsque vous êtes heureux, vous rayonnez.

Lorsque vous commencez à vouloir créer le bonheur dans votre vie, l'Univers vous répond en co-créant avec vous, et en faisant parfois preuve d'une originalité et d'une fantaisie exceptionnelles.

Regardons ça de plus près : parmi les gens ou les situations qui comptent actuellement dans votre vie, combien se sont présentés " par hasard" ?

 

Lily of the valley

Extrait de "Libérez-vous par le pardon" - Editions Bussière

"La non-violence ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal.

C'est , au contraire, contre le mal, une lutte plus réelle et plus active que la loi du talion."

Gandhi

Ne l'oublions pas; toutes nos blessures refoulées vont agir à notre insu, en nous rendant dépressif, anxieux, agressif, selon le cas et nos prédispositions.

Elles dénaturent donc nos réactions en nous amenant, malgré nous, à perpétrer cette même violence que nous condamnons, et souvent en la retournant contre nous-même.

Si nous voulons changer le monde, commençons donc par nous-même.

Affrontons le mal en nous, et puis, une fois guéri de nos blessures, osons affronter le mal extérieur, mais par des moyens pacifiques. 

 

1916195 1581726778810355 6527988993920110328 n

Extrait du livre "Petit manuel de vie, pour éviter 10 ans de psy " - éditions Bussière

Préface d'Alain Héril :

Anne-Catherine Sabas, la réconciliatrice
Anne-Catherine Sabas est une femme obstinée. De livre en livre elle creuse inlassablement le même sillon : celui de la réconciliation.
C’est son axe de pensée majeur. Pour elle, quelque chose de nous a été défait voire détruit et nous portons en nous cette faille comme le souvenir blessé d’un Eden à retrouver et à reconquérir. Il s’agit donc d’une quête qu’il nous faut entreprendre. Quête pour retrouver nos racines et nos valeurs fondamentales. Quête également pour faire se réconcilier en nous des parties opposées qui ne demandent qu’à être (enfin !) réunies : masculin et féminin, amour et sexualité, corps et esprit…
Et voici que, dans ce livre, elle aborde la réconciliation avec la Vie ! A priori on pourrait se dire que c’est d’une ambition folle que de proposer au lecteur un tel enjeu en si peu de lignes ! Et, pourtant le pari est réussi car Anne-Catherine Sabas a avec elle un atout de taille : la poésie. Car il s’agit pour moi d’une entreprise poétique qui n’a de cesse de nous ramener à l’essence même de ce que nous sommes, des chercheurs. 
Nous cherchons du sens et de l’essentialité et Anne-Catherine nous aide à ne pas perdre de vue ce terreau puissant pour accéder à ce qui peut donner à la Vie sa pleine mesure, son axiome le plus sûr : la joie enfin acquise d’être au monde dans une incarnation assumée et solaire.
Bien entendu elle a un plan, un parcours, un projet à nous proposer. Mais au-delà des aspects conceptuels, il faut lire ce livre aussi entre les lignes. Je dirais même qu’il faut le lire de manière énergétique. Comment ? En se laissant imprégner de ce qui sous-tend chaque phrase, chaque mot. Et cette force qui porte les mots c’est l’amour tout simplement.
Anne-Catherine Sabas ne fait que traduire son amour de l’amour, sa passion obstinée (j’y reviens !) pour un monde où nos relations ne seraient sous-tendues que par cette énergie puissante et régénératrice de l’amour.
En ces temps troubles et incertains que nous traversons cela peut paraître naïf que de croire en cela. Mais la question n’est pas d’adhérer ou pas à une quelconque assertion, la question est de savoir si l’on est prêt à tenter cette expérience d’un rapport à soi qui commencerait par l’amour et finirait par lui.
C’est donc le livre d’une femme amoureuse de la Vie et qui dit haut et fort cette passion, et qui nous l’a fait partager comme en cadeau, comme en don.
Si nous regardons les titres de chapitre de ce livre, on ne peut que constater la grandeur du propos : réintégrer son corps, guérir, recevoir le monde, faire l’amour avec le monde, rencontrer l’autre…
C’est un livre d’une grande spiritualité et d’un compagnonnage habile et puissant : Rûmi, Christiane Singer, André Breton, Christian Bobin, Albert Einstein, Roland Barthes et bien d’autres sont cités.

Ils sont comme des points d’appui autour desquels les phrases d’Anne-Catherine virevoltent et prennent sens.
Tout cela concourt à nous emmener dans un voyage dont la profondeur et la sincérité forment un rendez-vous auquel nous sommes heureux d’être convié(e)s.
Et l’on pourrait penser en fermant ce livre qu’il s’agit d’un écrit ultime, qu’Anne-Catherine Sabas n’aura plus rien à dire au-delà de la fougue et de la tendresse de ce « petit manuel ». C’est bien mal la connaître. Elle a encore beaucoup de choses à dire, à nous dire, beaucoup d’histoires à partager. Car son entreprise de réconciliation ne fait que commencer. Elle est en marche comme le pèlerin qui a prit son bâton et qui ne s’arrêtera que mission accomplie et destination atteinte.
Pour ma part je suis prêt à l’accompagner sur ce chemin car il est primordial à la construction de notre humanité. Puisse chaque lectrice et chaque lecteur avoir le désir d’en faire de même.
Croyez-moi, cela en vaut largement la peine !


Alain Héril
Psychanalyste et sexothérapeute

1558486 690835130956410 1657550021 n

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Nous l'avons tous expérimenté , notre interlocuteur ne comprend pas toujours ce que nous voulons dire . En effet, les mots n'ont pas forcement le même sens pour chacun. Enfin , selon notre histoire personnelle passée , une parole pourra renvoyer à des expériences , et donc des réactions extrêmement différentes . D'où l'importance de clarifier nos paroles au maximum .

Oreille 1

Extrait de " Libérez-vous par le pardon" - Editions Bussière

Quitter le rôle de victime :

S'affranchir de la honte, c'est réussir à ne pas nous identifier à une blessure, ou une injustice. C'est nous rappeler qu'il y a un "avant" la blessure, et qu'il y aura un "après" le traumatisme.

C'est retrouver une dignité. Car toute agression, aussi terrible soit-elle, n'a pas le pouvoir de nous ôter notre dignité. C'est à nous qu'elle appartient, et c'est nous qui en sommes les garants.

De tous les temps, des êtres ont réussi à survivre à des traitements inhumains, en se rappelant que c'est surtout le bourreau, en se comportant de manière destructrice, qui perd de son humanité. Pas la victime.

Et même si la victime doit être reconnue pour pouvoir soulager ses blessures, elle doit, le moment venu, relever la tête. C'est la meilleure façon de ne pas donner raison à son agresseur.

" Les esprits créatifs survivent toujours aux mauvais traitements".

Anna Freud

Crc3a9atif animation c3a9quipe formatys 2012 sortir du bocal

Extrait du livre " Petit manuel de vie - pour éviter 10 ans de psy ! " - éditions Bussière

Et de fusion en fusion , de rapport sexuel en dé-fusion , nous tentons de retrouver ce moment d'intimité absolue où les corps s’emboîtent , les âmes se touchent , les yeux se croisent et se dévoilent ..... temporairement .

15821 1128787457172804 2195394163065407582 n

Le bien-être, et plus si affinités...

Le bonheur est-il intérieur, extérieur, est-il possible, imaginaire, ou tout cela à la fois?

Mais, surtout , de quoi dépend-il?

A mesure que nous nous connaissons nous-même, l'idée que nous avons de nos propres besoins se fait plus précise. Et notre pouvoir, pour les remplir, aussi.

Parce que, rappelons-le, ni la réussite, ni la perspective d'une vie meilleure n'apparaissent comme par enchantement si nous ne modifions pas notre façon de nous investir dans la vie.

Notre bien-être dépend de nous, de notre état d'esprit, mais aussi de  la qualité de nos relations.

Parfois, malgré nos efforts pour créer du lien, pour tisser de la vie et de l'amour, nous avons l'impression que les frustrations relationnelles nous tirent vers le bas.

Nous investissons, offrons, créons du lien, et puis l'autre se laisse porter, passif, par notre belle énergie qui finit par s'épuiser au fil du temps. Ce n'est pas seulement l'énergie qui s'épuise. Mais aussi

l'élan vers l'autre, et l'envie de passer du temps avec lui.

Alors, comment faire pour ne pas couler ? Comment faire pour ne pas arriver au moment où , soi-même, on devra rompre la relation pour ne pas sombrer?

Rappelons-nous: en-dehors de votre relation, il y a un monde merveilleux qui attend de vous sourire, de vous divertir, et de vous offrir de la chaleur.

Puisez-y afin de vous rappeler que le bonheur n'est pas un dû, et l'amour non plus. Ne vous obstinez pas à le chercher et à l'attendre là où il n'est pas.

Ouvrez-vous à la vie, ouvrez-vous à vous-même.

Ne vous plaignez plus. Ouvrez grand vos bras et votre cœur, et accueillez tous les oiseaux du bonheur qui viendront s'y nicher.

Parce que si vous ne pensez pas à recevoir, aussi, c'est votre propre capacité à donner qui s'épuise peu à peu.

Le manque d'amour peut nous rendre sec et égoïste. Tandis que l'amour nous donne des ailes. D'où l'importance de choisir avec soin qui nous aimons.

 

Image61 compressor 2

Extrait de "Petit manuel de vie, pour éviter 10 ans de psy " - éditions Bussière

Qu'est-ce qu'une rencontre?

"... dans une conception encore plus large, le terme de rencontre désigne le moment d'un contact entre deux objets physiques ou moraux...."

J'aime cette idée de "contact entre deux objets physiques ou moraux", parce que l'ouverture à l'autre favorise cela: la possibilité d'un contact, d'une relation, d'un point de jonction. Et donc d'une transformation.

Oser s'ouvrir à l'autre, c'est donc lui permettre de devenir un alchimiste, un magicien, qui pourra ramener  la vie dans les parcelles de notre âme là où elle avait déserté. La rencontre, c'est ce lieu et ce temps où une communication est possible, entraînant ainsi la modification des deux parties.

C'est ce qu'énonce le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, spécialistes des rapports entre l'amour, la psychothérapie, et l'alchimie:

" La rencontre de deux personnalités est comme le contact entre deux substances chimiques; s'il se produit une réaction, les deux en sont transformées."

Rencontrehomme2

 

 

 

 

Extrait du livre "Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

 

Selon Gérard , cette épreuve a été la plus belle opportunité de sa vie .

Avant , je me comportais comme un robot : j’obéissais aux ordres , sans réfléchir , je ne remettais rien en question , jusqu'à ce que ça craque .

Quand ça a craqué , j'ai perdu douze kilos , et la plupart de mes amis de l’époque , parce que l'homme dépressif que j’étais devenu ne correspondait plus à l'image du cadre dynamique qui les rassurait . Ce fut terrible .

Tout au long de ma psychanalyse , j'ai compris qui j’étais , et quelle valeur j'avais .Je suis devenu moins dépendant du regard des autres , et j'ai réalisé que je pouvais m'aimer ,même malade , même fatigué .

Mon estime de moi n’était plus liée à ma performance . Quelles discussions houleuses avec mon père durant cette période !! Pour tous vous dire , je lui en voulais terriblement de m'avoir élevé selon le principe qu'il fallait serrer les dents ,ne pas se plaindre .

Puis ,j'ai compris qu'il avait été aussi victime des diktats de son époque : les hommes ne pleurent pas , et doivent être forts .

Aujourd'hui , mon père me remercie du chemin que je lui ai permis de parcourir . Il est plus chaleureux , plus humain .

Je sais , à présent ,qu'il m'aime réellement , tel que je suis .Et moi aussi je m'aime ! Enfin !

J'ai le droit de me reposer ! Juliette répète cela , à chaque séance ,sur des tons différents ,mais chaque fois dans la même intensité , avec la joie d'une petite fille qui viendrait de découvrir un trésor .

Je ne suis pas seulement une machine , un objet dont on peut user à sa guise ! Maintenant , les gens me respectent , ils me disent " s'il te plaît " , ils me disent " merci " ... oh , ce n'est pas grand chose peut-être , à vos yeux , mais pour moi qui a été battue par ma mère , mon ex-mari ,puis harcelée au travail , c'est le signe que j'ai une dignité . Souvent, j'en pleure encore . Ma vie a changé .

" L'humanité n'est pas un état à subir ;C'est une dignité à conquérir . "

Vercors ( Extrait de Les animaux dénaturés )

Jeremy 7 by invictuscolor d3hfxjg 1

Extrait du livre " Un canard dans mon cabinet" - éditions Ellébore

Mercredi 20 Août

" Et qu'avez-vous fait de ceux et celles qui vous aimaient?" , m'a demandé Barlin. J'ai rétorqué : "Mais qu'ai-je fait de moi, déjà?"

Un grand silence nous a répondu, disponible.

Jeudi 21 Août

Je tente de répondre à ces deux questions, de manière malhabile, et les pensées me semblent bien vaines. Seuls mes actes pourraient témoigner. Et ma vie en dépend, je le sais.

Alors, ouvrir. Ouvrir la porte à ceux et celles qui paraissent bien intentionnés, la garder close devant les autres et, seconde après seconde, me laisser guider par le plus doux des radars, le plus fiable des compagnons: mon instinct si longtemps brimé, dont la voix murmure à travers quelques envies, ponctuelles, si subtiles, cristallines...

Surtout, ne pas les laisser s'éteindre, ces petits chochotements agréables. Les couver de toute mon attention, les protéger du plus fort des respects. Les embrasser de tout mon amour, de mes regards les plus attendris, les plus chaleureux.

Et traquer, traquer sans relâche les restes de désir, les rêves les plus fous, comme on suivrait sans discontinuer , un filet d'eau dans le désert.

Ne plus jamais me perdre. Jamais.

 

1012439 918211464923154 264255285674506685 n