se pardonner soi même

Extrait du livre « Libérez-vous par le pardon » - éditions Bussière

Car le vrai pardon, nous le verrons, n'est pas qu'un choix mental, ou même moral, qui peut se faire du bout des lèvres. Non. Dans la mesure où c'est l’être entier qui est parfois touché par une blessure (physiquement, émotionnellement, affectivement, entre autres), c'est à son être entier qu'il va falloir accorder suffisamment d'attention pour que la cicatrisation puisse se faire.

Et ainsi sortir du cercle vicieux instinctif ( donc animal ) de la "réaction" à l'agression.

Car tant que nous sommes allergiques à quelque chose nous ne pourrons y répondre de la bonne façon. Tous ceux qui se souviendront, avec moi, d'un conflit récent avec une personne chère, remarqueront aussi immanquablement les réactions de leur organisme à l'approche de cette personne, juste après le conflit.

Pour guérir nos relations, nous devons donc nous guérir nous-même, en profondeur.

Nous verrons, dans les pages qui suivent, que seule cette guérison nous permettra la libération. De plus, nous deviendrons alors capables de transformer l'injure en "leçon" , l’épreuve en opportunité d'apprentissage, et nous pourrons ensuite, avec le recul, être conscients du chemin parcouru grâce à cette épreuve. Transformer le conflit en opportunité.

Le Dalaï Lama nous le dit :

" L'avenir de l'humanité est entre nos mains".

15665712 240686909702892 8534789187490972577 n

Extrait de " Triomphez des manipulateurs" Editions Bussière

" Toute relation est illusoire, mais on ne peut se passer d'autrui.

Le monde extérieur vous donne continuellement l'occasion de vous voir et de vous observer, donc une chance de vous transformer".

Maintenant, nous sommes prêtes à l'entendre: si nous sommes coincé ( e ) dans cette relation, c'est que nous l'avons décidé.

Que nous ayons choisi l'autre, ou que nous nous soyons laissé choisir, le résultat est le même: nous avons dit oui, un moment ou un autre. Nous avons offert à cet individu dangereux une faille ( dont  nous n'étions probablement conscient au début ) , qui lui a permis d'étendre son pouvoir sur nous.

Il va falloir transformer cela, si nous voulons nous extraire de cette situation, et surtout nous assurer que nous le la reproduirons pas.

Oui, c'est une bonne nouvelle, il y a encore une vie après la relation perverse.

Un long chemin de prises de conscience s'annonce, dans la bienveillance, mais sans complaisance. Nous l'avons déjà mentionné: ne nous accusons pas. Pardonnons-nous, et trouvons le moyen de guérir en nous ce qui doit être guéri, et aprenons à nous aimer mieux."

 

13151772 987751814611253 3058876640908114593 n 1

Salon de Mons Livre

J'ai le plaisir de vous confirmer

le thème de ma conférence lors du salon Mon's livre

LE  SAMEDI 26 NOVEMBRE à 17 h

Thème :

Se pardonner soi-même

12573832 767870066692171 5768850292299881443 n 1