travail

Remerciements

Remerciements à l'équipe de Cadres en Mission ( Marie-Laure Sainte Croix ) , de FACE (Samira Josset)  et du public de Force Femmes ,

pour ce chaleureux accueil lors de mon intervention " Transformer la crise en opportunité". 

De beaux partenariats vont émerger.

Bonne chance à toutes

Et n'oubliez pas la force de la meute. 

13528706 1121091181244294 794624365159356428 n 1

Pourquoi mon travail me réveille la nuit?

Interview

 

 

Pourquoi mon travail me réveille la nuit? 

 

C'est le thème de mon interview par Gaël Le Bellego, pour le Magazine Management. 

Encore une occasion de nous rappeler que nous devons prendre la responsabillité de notre bonheur, et de notre santé. 

 

 

image: http://www.anne-catherine-sabas.com/medias/images/ob-60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e-couvtravail-2.jpg?fx=r_380_596

Ob 60500fa3cd760d2fab3708d1ca817a5e couvtravail 2

 

 

Magazine Management France


Read more at http://www.anne-catherine-sabas.com/agenda/interview-5.html#t11uu6bMRYjkgWJ2.99

Extrait du livre « Triomphez de la souffrance au travail » - éditions Bussière

Souvenez-vous, nous sommes interdépendants. Parfois, nous choisissons de subir certaines situations parce que cela concorde avec l'opinion que nous avons de la paix, ou de la non-violence .

Pourtant, à toutes les époques, dans tous les pays, les plus grands défenseurs des droits de l'homme, de la paix et de la non-violence n'ont été ni soumis, ni lâches. Au contraire, ce furent des combattants assidus de la liberté, et l'histoire a toujours, tôt ou tard donné raison à leur action.

Ce n'est pas seulement pour nous, nos familles, et nos enfants que nous devons contribuer à rendre ce monde plus humain.

C'est aussi pour nos descendants, et, in fine, pour nos valeurs, elles-mêmes.

Pour la Liberté, la Paix, le Respect, qui sont des joyaux dont l’éclat risque de se tenir chaque fois que le sang est versé en leur nom.

« Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité «

Nelson Mandela ( Un long chemin vers la liberté )

Ce chemin est long, parfois douloureux. Mais bien moins que celui de l'esclavage, de la souffrance, du manque d'espoir. Puissent vos amis, vos proches, et votre cœur ne pas vous faire défaut lorsque vous vous sentirez fatigué ou découragé.

Il reste tant de pas à accomplir .

Je laisse, une fois de plus, la parole à ce grand homme dont le courage peut, à tout moment, nous inspirer :

« Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d’être libres »

Nelson Mandela

3490048617

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail" - éditions Bussière

...ce monde intérieur, idéalisé, où l'on tente jour après jour de trouver le réconfort pour ne pas s'apercevoir que dans la réalité, tout ne fonctionne pas si bien qu'on voudrait le croire. Et puis, un jour, patatras!

La chute, la révélation, la prise de conscience, et le salarié s’aperçoit que ce lieu où il a offert tant de ses efforts, de son travail, de sa persévérance, de sa résignation, de son abdication parfois, n'est pas le havre de paix où il sera reconnu, apprécié, soutenu, aimé, encouragé. Il est seul, et c'est la guerre.

Mais comment faire la guerre, quand on n'a pas appris à le faire?

Tous les hommes et toutes les femmes que j'ai accompagnés dans cet effort surhumain pour se sortir d'une situation de maltraitance ou de harcèlement m'ont fait part de la même constatation: dans toute épreuve, un des deuils, sinon LE deuil le plus douloureux, est celui de ses illusions.

Body 1869901 960 720

 

 

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

A n'importe quel moment d'un conflit, vous pouvez donc demander le droit de réfléchir, ou différer votre réponse. De plus, cela montrera à votre interlocuteur que vous êtes sorti(e) de son emprise, et que vous osez, poliment, lui tenir tête. Vous ne paniquez plus devant lui.

14441134 1048799938561215 8008606679086490987 n

Conférence "Faire la paix avec le temps et ses cycles" à Bondues

Dans le cadre de la semaine des Seniors à Bondues , je donnerai une conférence sur le thème :

"Faire la paix avec le temps et ses cycles"

"Notre bonheur et notre bien-être s'avèrent être les points d'intersection entre nos désirs et la réalité.

Nous voulons accomplir mais , parfois, ne pouvons pas..

Nous devrions faire mais n'en avons pas envie...

Il nous faudrait réussir à... mais notre corps s'y refuse...

Comment, alors ,pouvons-nous concilier nos rêves et la réalité? Nos envies et les rythmes de notre corps? Et si nous décidions, enfin, d'aller nous rencontrer ,tels que nous sommes, afin de vraiment faire équipe avec notre réalité?

Je vous proposerai quelques petites expériences ludiques sur ce thème, destinées à pacifier notre rapport avec nous-même, le temps , et la réalité. "

Thumbnail acsabbas

 

Organiser une conférence ?

Chers toutes et tous,

Et si vous organisiez une conférence dans votre région sur un des thèmes suivants? 

Je me ferais un plaisir de partager cette jolie expérience avec vous. 

Si cela parle à votre coeur, faites-moi signe !

sabasannecathe@aol.fr

 

THEMES POSSIBLES : 

- En route vers la paix 

- Pardon et Acceptation, à la lumière de l'histoire de Job

- Guérir le rapport à soi-même pour contribuer à guérir le monde

- Faire l'amour avec sa vie

- Redécouvrir la sagesse du féminin

- Se pardonner soi-même, s'innocenter

- L'amour de soi, une rencontre de chaque jour 

- Femme et debout pour la paix

- Femme et sur tous les fronts : comment ne pas perdre son âme chaque jour ?

- Redécouvrir son coeur de mère pour guérir l'humanité

- Souffrance au travail: comment en sortir ?

- Travailler heureux dans une société en crise? Pourquoi pas?

- Masculin - Féminin : éloge de la réconciliation

- Faire la paix avec le temps et ses cycles

- Parents-enfants .. qui élève qui ?

 

Je suis à votre disposition pour étudier toute intervention : conférence, débat,  dédicace d'ouvrages. Contactez-moi à ce sujet si vous le souhaitez.

 

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Les symptômes du traumatisme , pensées obsédantes , rumination ,perte d’énergie , problèmes de sommeil , stress , etc ... nous empêchent parfois de nous réinvestir dans le futur .Pourtant , il existe un " après la douleur , après la guérison " . Ne perdons pas de vue que ,même si nous ne voyons pas encore la lumière , elle se montrera forcément , tôt ou tard .

 

Tunnel 336693 960 720

Extrait de "Libérez-vous par le pardon"- Editions Bussière

"La non-violence ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal.

C'est , au contraire, contre le mal, une lutte plus réelle et plus active que la loi du talion."

Gandhi

Ne l'oublions pas; toutes nos blessures refoulées vont agir à notre insu, en nous rendant dépressif, anxieux, agressif, selon le cas et nos prédispositions.

Elles dénaturent donc nos réactions en nous amenant, malgré nous, à perpétrer cette même violence que nous condamnons, et souvent en la retournant contre nous-même.

Si nous voulons changer le monde, commençons donc par nous-même.

Affrontons le mal en nous, et puis, une fois guéri de nos blessures, osons affronter le mal extérieur, mais par des moyens pacifiques. 

Bfe1d39f0113bb52c1689fb6fc89a1d2 large

Podcast de l'émission Radio Ici et Maintenant du 13 juillet 2016

Transformer la crise en opportunité 

Extrait du livre " C'est quoi un psy ? " - éditions Dervy

... partager un instant de vraie vie avec un être en chair et en os , en sentiments et en pensées , comme nous ( ! ) , nous amènera forcement à poser notre casquette de thérapeute à certains moments . A accepter une relation au-delà de la stratégie . L’écouteur d’âme n'est ni froid ni distant , s'il veut contribuer à rendre son interlocuteur le droit d’éprouver , de se réjouir , de s'amuser .

1 anne berthelin psychotherapeute et gestalt praticienne et valerie dubois vermeille psychologue clinicienne recoivent leur patientele a la maison medicale de saint bonnet de joux

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail "- éditions Bussière

Lorsque vous aurez appris à vous respecter , et que votre corps sera redevenu ce qu'il aurait toujours du être , à savoir votre meilleur allié , vous passerez une alliance avec lui et lui promettrez de ne plus jamais le trahir .

Cela commencera par un engagement à vous protéger des habitudes nuisibles , des situations dangereuses , et de tous les individus qui peuvent s’avérer toxiques ou néfastes pour vous .

Le rapport que vous aurez avec autrui , dans le monde du travail ou ailleurs , se modifiera naturellement , sans effort , et vous verrez alors autrui se comporter différemment à votre égard . En clair, on vous respectera à la mesure avec laquelle vous vous respectez .

Yoga by sanguinemtl

Extrait du livre " Le paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

Pour se dépasser soi-même , point n'est besoin de rabaisser , humilier , ni prendre le pouvoir sur l'autre .

Dans son livre " Les quatre accords toltèques" Don Miguel Ruiz nous exhorte " que votre parole soit impeccable " .Il s'agit donc d'utiliser notre parole de manière constructive , et de ne pas s'abaisser à prononcer , entre autres, des mots destructeurs à l'encontre de l'autre .

Contraception le droit d en parler 360385 w1000

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Etre libre par rapport à soi , comment est-ce possible , alors que nous sommes dépendants de notre biologie , notre éducation, nos influences culturelles , religieuses , les événements importants de notre vie qui ont laissé des traces ... et aussi les programmations inconscientes héritées de nos aïeuls dont nous ignorons tout ?

Notre voie est d'approcher la libération . De nous connaître suffisamment pour apprendre jour après jour à identifier les liens qui nous empêchent d'avancer et de nous épanouir , et pour renouer avec les souhaits de notre être profond .

A mesure que nous avancerons sur ce merveilleux chemin , nous découvrirons que cet autre qui nous pose tant de problème n’est souvent que le reflet d'une partie de nous et que si nous guérissons suffisamment de nos blessures pour pouvoir être au monde d'une manière plus simple , plus douce , nul doute que nos rapports humains s'en trouveront allégés et vivifiés .

" Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie "

Carl Gustav Jung

 

13445329 1128630500527508 4548923110445325317 n

Extrait du livre " Petit manuel de survie - quand un de vos proches va voir un psy ! " - éditions Bussière

Pourtant , souvenons-nous , dans l'absolu , chaque relation est un risque en soi !

Et n'y a-t-il pas plus grand risque que celui de mourir ? Mourir à soi-même , à ses préjugés , ses croyances? C'est -à-dire transformer sa vision de soi , de l'Autre, et du monde ?

Et construire , c'est accepter de ne pas remettre en question tous nos projets chaque fois qu'une zone d'ombre apparaît dans la communication entre deux partenaires . C'est supporter , ou accepter d'apprendre à le faire , cette dose d'inconnu , d'insécurisant, d'imparfait .

C'est devenir adulte , et gérer ses propres angoisses , sans que l'Autre soit notre objet ,ni notre reflet ou notre clone .Reconnaître l’altérité , son rythme propre , et oser faire confiance à la vie qui , parfois , transforme notre " autre " à notre insu .

Imagine by xchristalle d4u4irk

 

Extrait du livre " triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

"Le travail d’équipe est essentiel .

en cas d'erreur , ça permet d'accuser quelqu'un d'autre "

Bernard Menez , humoriste .

Comme le dit , si bien notre humoriste , le flou permet à chacun de ne pas prendre ses responsabilités . C'est histoire du dossier brûlant , cette fameuse "patate chaude" qu'on se repasse de main en main , car elle dérange .

Un individu peut être honnête , compétent , équilibré et bien intentionné , mais se retrouver au sein d'une organisation ou d'une structure bancales faute de clarté .

Les différentes coaches ou intervenants chargés des programmes de gestion , d’amélioration de la performance ou des relations entre collègues de travail ne s'y trompent pas: ils proposent un travail systémique , c'est-à-dire dans lequel tous les intéressés sont représentés. On peut ainsi observer la façon dont ils communiquent , se positionnent les uns vis à vis des autres , et à quel niveau , et comment , l'information circule ou ne circule pas . Et puis, surtout, quel est celui ou celle dont le positionnement bloque ou ralentit tout l'ensemble.

Plus la place de chacun sera clarifiée , et reconnue , plus cela lui permettre de se sentir apprécié et valorisé dans ses efforts .

Lumina galileo 175855 960 720

Extrait du livre "Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Michèle jubile :pour la première fois , ce matin , elle a été capable de refuser le travail qu'on voulait lui confier , et qui ne faisait pas partie de ses attributions .

On lui a répondu , l'air désolé : Mais enfin ,Michèle , qu'allons-nous faire ,si vous ne jouez pas le jeu ?

Elle a tenu bon , et répondu que son corps ne pouvait plus de " jouer " le jeu , et qu'il faudrait songer à embaucher quelqu'un , sinon , à moyen terme , elle quitterait l' entreprise .

Étonnement , durant l’après-midi ,plusieurs de ses responsables ont défilé dans son bureau , pour s'assurer que tout allait bien . L'un d'eux lui à même , spontanément , amené un café .

Elle est un peu amère , Michèle , de constater qu'on la traite correctement , maintenant qu'elle a su dire non .Elle qui croyait à l'amour , à la gentillesse , à la récompense de ses bonnes actions , elle a appris que dans certains circonstances ,seule compte la manière de se faire respecter .

A bout du compte , confie-t-elle , ce n'est pas plus mal .J'ai mis longtemps à accepter les rapports de force , maintenant je m'en sais capable .Cela m'ouvre des perspectives dans d'autres domaines .Si je transpose cette attitude à mes relations familiales  , cela me donne espoir d'etre enfin respectée par mes frères et sœurs , qui me prennent toujours pour la bonne poire .C'est encourageant .

Parfois l’état de stress , d’épuisement ou de dépression de certains est tel que tout espoir leur semble barré . Dans ces cas-là , nous apprenons , ensemble , à définir les priorités : se reposer, prendre le temps d'y voir clair , baisser la pression , d'une façon ou d'une autre , le temps que le psychisme puisse retrouver son aptitude à espérer .

" Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort . Ça ne meurt pas ,l'espoir " 

Babrielle Roy 

( extrait de La route d'Altamont )

Plume01

 

Le monde et nous

On me demande parfois pourquoi quelqu'un dont la vocation est l'accompagnement individuel ( psychothérapie, développement personnel, relation d'aide, etc... ) peut être amené à se mêler des affaires du monde. Pourquoi, sur les réseaux sociaux, je partage des informations concernant les manifestations dont notre pays ( mais pas que lui ) est le théâtre. Ne serait-il pas plus cohérent de continuer à communiquer seulement autour de l'importance de bien respirer, de faire la paix avec son histoire, et de comprendre les schémas dans lesquels notre arbre généalogique nous a plongés? Ca, c'est bien sûr important. Et très utile.

Seulement, après 18 ans passés à recueillir les confidences d'hommes et de femmes qui tentent de soulager leurs souffrances psychiques, il m'apparait clairement que l'état des individus que nous sommes est aussi lié à l'état du monde dans lequel nous vivons. Les conclusions de la physique quantique, la sociologie, ou les explications illustrant les pouvoirs de ce qu'on appelle l'Inconscient Collectif se rejoignent : nous sommes tous reliés, donc interdépendants.

Et si j'ai écrit (entre autres) les ouvrages " Triomphez de la souffrance au travail" et " triomphez des manipulateurs", c'est bien parce que la plupart de nos douleurs, pathologies, états d'anxiété, pour ne citer qu'eux, sont souvent directement liés aux conditions que notre société nous offre, en terme de santé, de valeurs, et de travail...

Les psychologues, les économistes, les médecins, les sociologues, mais aussi et surtout les prophètes et les poètes, nous le disent: nos sociétés sont malades. Malades de trop d'individualisme, et surtout des rêves de pouvoirs de quelques uns.

Comment aller bien si notre monde souffre, si nous courbons sous le poids des injustices, si la souffrance de nos congénères vient hurler à notre porte? A moins d'être complètement clivé, tôt ou tard nous nous sentons concernés par les bonheurs et les malheurs de nos semblables. Ainsi , le cheminement de guérison et de réflexion nous concernant nous amène tôt ou tard à nous demander quelle est notre place dans ce monde, et comment lui être utile d'une façon ou d'une autre.

A l'heure où j'écris ce message, des centaines de milliers d'individus sont mobilisés, dans le monde, pour tenter de faire entendre leur voix: ils refusent cette fameuse loi " travail" , mais surtout refusent la manière dont les lois sont votées, appliquées, au mépris de nos besoins et des fondements mêmes d'une société soi-disant démocratique.

Comme eux, je pense que l'heure est grave. Je les soutiens de tout mon coeur. Et de ma plume.

Comme eux, je crois que nous devons nous rassembler d'urgence pour faire entendre et installer dans notre pays des valeurs plus humanistes. Je crois que tous les êtres humains animés de bonne volonté, et surtout d'une volonté de faire triompher la paix doivent se mobiliser maintenant. Chacun à son niveau.

Tous les groupes doivent oublier leurs querelles de chapelle, leurs étiquettes. Car ce n'est pas le pouvoir d'un ou de plusieurs hommes que nous voulons voir triompher, mais la puissance de l'humanisme et d'une vraie justice sociale. Toutes ces notions n'appartiennent ni à la gauche, ni à la droite, mais au patrimoine spirituel de l'humanité. Et il ne s'agit pas seulement de nos jeunes, de nos salariés, de nos policiers, etc... ni de de notre France, de notre Europe, mais de notre monde. De notre humanité.

Et je ne vois pas comment, en étant confrontée jour après jour aux souffrances individuelles de celles et ceux qui me font confiance, je pourrais rester silencieuse sur ces thèmes.

Nous vivons une semaine où les manifestations, en France, se multiplient. Et avec elles les violences.  Partout ,dans chaque groupe, des individus sont animés d'intentions destructrices. Mais je sais aussi que parmi les Forces de l'Ordre de plus en plus d'hommes et de femmes sont malades de devoir obéir à des ordres qu'ils jugent fous.

J'espère que tous ces groupes réussiront à se rassembler le 10 juin, place de la Concorde. Pour une Manifestation Pacifique. J'espère que la Paix prévaudra sur les débordements. J'espère que tout ce à quoi travaillent certains êtres éclairés depuis des années ( Etienne Chouard, Eric Fiorile avec le CNTF*, certains Généraux désabusés, pour ne citer qu'eux ) trouvera sa place le moment venu.

Je crois que le moment de construire un monde nouveau est venu. Nous ne pouvons pas continuer à voir notre monde mis à feu et à sang  à cause de la folie de certains qui sont prêts à tout dérégler sur leur passage.

Il nous faut croire, et croire encore, qu'un sursaut de vie et d'humanisme est possible. Et marcher dans ce sens.

Que les hommes et les femmes du passé, qui ont fait de leur vie une oeuvre de paix et d'humanisme, puissent nous inspirer. Et nous protéger, de là où ils nous regardent.

*http://www.conseilnational.fr/index.php

 

 

 

 

 

 

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

C'est le moment de nous poser la question : Que fuyons-nous , et pourquoi dans le travail ?

Car parfois , c'est un choix conscient !

Pour se fuir soi-même ? Fuir d'autres responsabilités ? Échapper à une culpabilité qu'on entretient sans fin ?

Toute attitude de fuite en avant , ou de surmenage , devrait nous inquiéter ! Si nous ne sommes plus capables de passer quelques temps sans rien faire , c'est que notre relation avec nous-même va très mal . Courons alors voir un psy qui nous aidera à nous réconcilier avec nous-même .

Nous pourrions fuir à l'autre bout de la planète , notre conscience ne nous laissera pas tranquilles .Et , au bout de la course , tôt ou tard , nous trouverons l’épuisement .

Miroir 10665

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

La perversion s'apparente au chaos , et est souvent indissociable de connotations morales et religieuses , puisqu'elle définit des conduites contraires aux bonnes mœurs et aux normes de la société . Par extension , elle signifie l'inclinaison à faire le mal .

Concernant un discours , on dira qu'il est perverti lorsque sons sens est volontairement altéré . Nous voyons là une des techniques favorites des manipulateurs: jouer sur le sens des mots , sur les ambiguïtés , pour faire coïncider la réalité avec leurs souhaits , n'admettant aucune contradiction .

10352987 953242564713449 1723430074423596295 n

Emissions Radio Terra Zen

Voici les podcasts de nos dernières émissions sur Radio Terra Zen :

 

- Faire la paix avec son travail du 5 avril 2016

http://www.radioterrazen.net/index.php?page=podcast&id=54

 

- Faire la paix avec son histoire du 3 mai 2016

http://www.radioterrazen.net/index.php?page=podcast&id=55

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

En règle générale , l'entreprise étant un lieu où on travaille " en groupe " , avec des fonctions et des places hiérarchiques bien déterminées ( en tous cas sur papier , car la réalité est parfois floue , nous l'aborderons plus avant ) , elle nous connecte à tous nos vécus liés au clan , à la famille , et donc à notre histoire personnelle .

Ainsi , beaucoup de conflits et de sentiments douloureux pourront être désamorcés et apaisés quand on comprendra qu'on a transféré sur notre patron des sentiments qui concernaient notre père, par exemple .

L'inverse est aussi vrai , et c'est une excellent nouvelle : tenter de modifier la façon donc nous percevons notre patron ou notre collègue peut nous permettre de progresser dans la résolution de nos conflits familiaux .

Enfin , puisque l'entreprise est souvent le lieu de la rivalité avec les collègues , on y retrouve souvent les problématiques que nous avons vécues avec nos frères et sœurs , avec qui nous devions , de gré ou de force , partager l'attention et l'affection parentales , de manière plus au moins heureuse .

423536 10150558273024197 1262470817 n

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Nous l'avons tous expérimenté , notre interlocuteur ne comprend pas toujours ce que nous voulons dire . En effet, les mots n'ont pas forcement le même sens pour chacun. Enfin , selon notre histoire personnelle passée , une parole pourra renvoyer à des expériences , et donc des réactions extrêmement différentes . D'où l'importance de clarifier nos paroles au maximum .

Oreille 1

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Une situation de souffrance au travail , de violence ou de harcèlement peut aisément plonger le plus aguerri d'entre nous dans l'horreur , et engendre un stress susceptible de rendre la vie impossible .

Mais un des secrets pour se sortir de ça , est de réussir à puiser des ressources et de la joie dans les autres domaines de votre vie .

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier , comme on dit , permet de ne pas être anéanti quand un des domaines vous fait vivre un cauchemar .

Tentez donc de faire en sorte que ce qui vous touche durement affecte le moins possible les autres champs de votre existence .

Active 1331931 960 720

 

Extrait du livre "Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

 

Selon Gérard , cette épreuve a été la plus belle opportunité de sa vie .

Avant , je me comportais comme un robot : j’obéissais aux ordres , sans réfléchir , je ne remettais rien en question , jusqu'à ce que ça craque .

Quand ça a craqué , j'ai perdu douze kilos , et la plupart de mes amis de l’époque , parce que l'homme dépressif que j’étais devenu ne correspondait plus à l'image du cadre dynamique qui les rassurait . Ce fut terrible .

Tout au long de ma psychanalyse , j'ai compris qui j’étais , et quelle valeur j'avais .Je suis devenu moins dépendant du regard des autres , et j'ai réalisé que je pouvais m'aimer ,même malade , même fatigué .

Mon estime de moi n’était plus liée à ma performance . Quelles discussions houleuses avec mon père durant cette période !! Pour tous vous dire , je lui en voulais terriblement de m'avoir élevé selon le principe qu'il fallait serrer les dents ,ne pas se plaindre .

Puis ,j'ai compris qu'il avait été aussi victime des diktats de son époque : les hommes ne pleurent pas , et doivent être forts .

Aujourd'hui , mon père me remercie du chemin que je lui ai permis de parcourir . Il est plus chaleureux , plus humain .

Je sais , à présent ,qu'il m'aime réellement , tel que je suis .Et moi aussi je m'aime ! Enfin !

J'ai le droit de me reposer ! Juliette répète cela , à chaque séance ,sur des tons différents ,mais chaque fois dans la même intensité , avec la joie d'une petite fille qui viendrait de découvrir un trésor .

Je ne suis pas seulement une machine , un objet dont on peut user à sa guise ! Maintenant , les gens me respectent , ils me disent " s'il te plaît " , ils me disent " merci " ... oh , ce n'est pas grand chose peut-être , à vos yeux , mais pour moi qui a été battue par ma mère , mon ex-mari ,puis harcelée au travail , c'est le signe que j'ai une dignité . Souvent, j'en pleure encore . Ma vie a changé .

" L'humanité n'est pas un état à subir ;C'est une dignité à conquérir . "

Vercors ( Extrait de Les animaux dénaturés )

Jeremy 7 by invictuscolor d3hfxjg 1

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " -éditions Bussière

...autre possibilité : la personne est plus puissante parce que vous , vous avez été affaibli .

C'est souvent ce qui se passe .Les conditions difficiles que vous traversez ont eu raison de votre combativité et vous vous sentez incapable de supporter un affrontement de plus , sous peine de craquer nerveusement .

Vous choisissez donc de fuir ( démission , arrêt de maladie ) , le temps de récupérer vos forces .

C'est une des techniques de l'art de la guerre , qui permet parfois de venir à bout de conflits difficiles . Tout Général le sait : une armée épuisée ne risque pas de gagner grand chose . Et , votre armée , c'est vous-même ! Vos pensées , vos nerfs , chacune des cellules de votre corps .

Ne prenez aucune décision à la légère .Pousser un salarié à démissionner est une des techniques favorites des harceleurs . Car des indemnités de licenciement coûtent cher , en argent , en temps , en formalités , et risquent , de plus , de ternir quelque peu l'image si parfaite de cette entreprise " ou tout le monde s'entend si bien " ....

Lorsqu'on veut tuer son chien , on l'accuse de la rage , nous rappelle le proverbe .

Alors faites bien attention .

Warning 146916 960 721

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Pourtant , quels que soient nos ambitions , nos choix , conscients ou inconscients , force est de constater que certains d'entre nous , sur tous les endroits du globe , sont programmé pour "tenir le coup , quoi qu'il arrive . Et ce , parfois au prix du déni de leur propre souffrance , de leurs limites , et des signaux que leur adressent leur corps , leur psychisme , et les proches bien intentionnés qui leur répètent avec affection : "

Tu devrais travailler moins , tu vas finir à l’hôpital , si tu continues .."

Parfois , c'est ainsi que cela se termine , en effet .

 

Reveille epuise by ghosttree d37seof

Extrait du livre " Triomphez des manipulateurs " - éditions Bussière

Faites-vous confiance . Ce que nous vivons comme une impossibilité , ou un échec aujourd'hui peut être dépassé , demain ou après demain , à force d'efforts et de volonté . Et sachons que chaque fois qu'une relation nous à dévalorisé , humilié , critiqué outre mesure , harcelé , maltraité , et parfois même mis en danger physiquement , notre estime de nous à dû en pâtir.

Prenons le temps d'aller guérir ces blessures , souvent , profondes , cela allégera considérablement notre présent , et notre futur .

Il est temps de reflechir by pjarrusch

Extrait du livre " Triomphez de la souffrance au travail " - éditions Bussière

Il n'est point besoin d'avoir fui pour apprendre à dire non . Vous pouvez en effet commencer à le faire , sur votre lieu de travail pour tenter de modifier la façon dont on vous traite , et vous pouvez aussi vous entraîner à cela , en dehors .

Dire non , c'est effectuer des choix .Poser des actes , clairs , et qui vous engagent . C'est créer dans sa vie l'espace nécessaire pour que de nouvelles choses

( auxquelles on aura envie de dire oui ) puissent advenir .

 

12742635 1286849904663565 2976985289536368299 n

Dernière chronique : 16 - Les manipulateurs au travail... et ailleurs.

«Ballotté, manipulé, automatisé, l’homme perd peu à peu la notion de son être. »

Vaclav Havel

Me revoilà aujourd’hui avec un sujet dont, malheureusement, nous n’avons pas fini de parler. Il peut nous concerner tous, hommes et femmes, et plonger notre quotidien dans un cauchemar dont nous aurons du mal à nous extraire.

Le thème des manipulateurs est à la mode. Il faut croire que notre société, avec ses diktats de performance et de perfection, sur fond de crise sociale, financière et économique, ne peut échapper à ce phénomène. De plus en plus de médias s’en font l’écho : pervers narcissiques, manipulateurs, ces êtres sans vergogne, animés par la soif d’asseoir leur pouvoir et d’avoir une emprise sur autrui, font des ravages. Dans le monde du travail et ailleurs.

Mais comment est-ce possible ?

Tout d’abord, observons de ce qui se passe du côté des victimes : généreuses, souvent dynamiques, soucieuses du travail bien fait, dignes de confiance, elles ont facilement tendance à se remettre en question et sont animées par le désir de ne pas déplaire. A la base, ce sont des qualités. Mais quand vous êtes face à un être qui n’en a jamais assez, qui travestit la réalité pour pouvoir vous accuser systématiquement de tout ce qui porter atteinte à sa volonté de toute puissance, vous devenez une proie rêvée. Depuis quelques années, nos cabinets reçoivent de plus en plus de confidences de ce type, et les ravages psychiques et physiologiques de telles situations ne sont plus à démontrer : burn out, dépression, anxiété, perte de l’estime de soi, et tous les troubles psychosomatiques associés.

Et dans la sphère privée, que se passe-t-il ?

Le phénomène est le même. Nos peurs d’être abandonnés, de déplaire, peuvent faire de nous des êtres excessivement dociles qui préfèreront souffrir en silence pour ne pas risquer une éventuelle rupture, ou même un conflit. Car, avec le manipulateur, le conflit est sans issue. Il retourne les situations, travestit les faits, et vous risquez de vous retrouver avec le sentiment désagréable de devenir fou ( folle). Il veut juste décharger la haine dont il est porteur, et qui lui sert de rempart aux frustrations qu’il ne peut accepter.

Attention cependant ! Tous les personnages difficiles ne sont pas des pervers, et tous les névrosés ne sont pas des manipulateurs. En règle générale, si vous sentez qu’une situation est malsaine, que la communication es impossible, et que l’autre retourne systématiquement vos paroles ou vos actions pour prouver sa domination, il est temps de vous demander à qui vous avez affaire, et d’ouvrir les yeux.

Quelques moyens existent pour y voir clair, et surtout s’extraire de ces situations nuisibles. Je salue ici l’heureuse l’initiative de Stefano Spano, qui est à l’origine de la création du blog :

http://www.manipulateurs-au-travail.fr/

Vous y trouverez bon nombre de conseils pour vous aider à vous défendre, et surtout vous reconstruire après une expérience douloureuse. Car il s’agit de votre identité, de votre bien-être, et de vos valeurs qu’il va falloir guérir.

Pour voir les vidéos des interviews qu’il a eu la gentillesse de m’accorder, c’est ici :

https://www.youtube.com/watch?v=wL11S2b-o0M&index=3&list=PLrRWbtQxpLrRlSTnMzI_c45dCGSRHIsQj

Je vous souhaite, à toutes et à tous, de vous souvenir que certains êtes humains sont dignes de confiance, et qu’il existe une vie après la manipulation, après la crise, après la dépression. Et, si vous avez la chance de ne jamais avoir eu affaire à ce genre de personne, continuez à garder les yeux bien ouverts, à vous respecter et à vous faire respecter, du mieux que vous le pouvez.

 

Collage 984989 960 720

 

 

Extrait du livre " Découvrez votre animal totem " - éditions Ellébore

In fine , voilà le but escompté : incorporer l'animal , sa force , son courage et les qualités qu'on lui prête .

 

12250129 1003101446399845 606338649589752305 n

Un témoignage poignant

Un témoignage de Madame D, qui vous concerne peut-être aussi :

Image

Bonjour,


C'est avec beaucoup d'interet que j'ai lu et relu votre livre sur la souffrance dans le travail.

Je tenais à vous remercier pour la lumière que vous apportez quand les ténèbres se font trop proches,

J'ai écrit quelques lignes me concernant :


"Je suis dans un tunnel, mais je vois la lumière, et je n’ai qu’un but, venir à elle.
Je travaille chaque jour mais j’ai cette angoisse qui m’accompagne tel un étau qui se resserre, et ne pas arriver à dormir me rend très irritable et fragile. Je me sens fragilisée et je ne peux me retrouver en milieu hostile dans mon travail. Dès que je me lève, je me dis « vivement ce soir » mais l’énergie pour tenir le coup est effarante car je lutte à contrecourant dans un poste qui ne me convient pas mais dont j’ai besoin avec un management de merde et versatile.
C’est un travail éreintant par la cadence et ce rythme m’épuise nerveusement et je ne trouve pas le sommeil, la paix sans prendre de Lexomil. J’essaie de compenser en bougeant et en marchant beaucoup pour calmer mon mental agité.
L’angoisse est tapie au fond de moi car je sais que mon travail est un besoin vital et la perte en cours du travail à mon mari me fragilise. Mon inconscient n’oublie pas ce chemin que nous avons traversé sans soutien, car ce qui se ravive ici ce n’est pas tant la perte financière mais l’absence de cœur de notre entourage proche.
Ce matin et plusieurs matins depuis deux semaines, les ténèbres reviennent et s’installent dès mon réveil ; j’essaie de ne pas leur laisser de place alors je lutte sans cesse mais sans réserve suffisante de sommeil, je suis faible, et ma combativité diminue.
Je ne m’arrête pas par prescription médicale, pas parce que je n’ai pas envie de travailler, car cette absence d’envie je la combats chaque jour pour faire vivre ma famille, mais parce que je manque d’énergie et cette énergie est mon sommeil. Là concrètement, je donne du repos à mon esprit, à mon mental, de l’énergie, un moment où il est OFF.
J’ai écrit à ma hiérarchie que je souffre d’angoisse et d’insomnie. C’est vital et je ne veux plus me mentir ; je ne sais pas si c’est une bonne idée mais taire ma souffrance n’est plus faisable.

J'entreprends, car je ne veux pas sombrer, une thérapie, et réclamer auprès de mon entreprise un bilan de compétence, un DIF de gestion du stress et de la pression , et un 80%.

Merci pour votre lecture,

cdt,

Madame D