extrait du livre " Libérez-vous par le pardon "

Le futur

Le futur c'est maintenant !

A peine élaboré , tout juste imaginé , toujours imprévu ... pas le temps de nous retourner , nous y sommes déjà ...

A chaque instant , nous construisons notre avenir par nos pensées , nos sentiments , nos actions . Selon la loi du karma , c'est-à-dire la simple loi de causalité , ce que nous mettons en oeuvre , consciemment ou inconsciemment , porte des fruits , crée des conséquences.

Tenter de maîtriser nos pensées , de guérir nos blessures , c'est donc investir pour notre avenir .

Je n'osais pas rencontrer un autre homme , avoue Christine . Je portais ma tristesse comme un boulet et étais certaine que tôt ou tard , si je laissais quelqu’un entrer dans ma vie , il me reprocherait de ne pas avoir réglé mes comptes avec mon passé . Donc , je m'obstinais à rester célibataire .

Igor va plus loin dans l'analyse :

Je pensais tellement à aller demander réparation à mon ancien employeur , que mon nouveau travail s'en ressentait , je parvenais très difficilement à me concentrer . Mes pensées , obsessionnelles , prenaient tant de place que je ne parvenais plus à construire quoi que ce soit d'autre . Le jour ou j'ai accepté d'aller m'expliquer avec mon ancien patron , j'ai pu enfin me libérer . Évidement , mon énergie était tellement utilisée à ruminer sans cesse , que je pensais mais n’agissais pas ! je tournais en rond sans que ma colère puisse servir à quelque chose .

Comment auras-je pu 'investir dans mon avenir , alors que j’étais tourné vers le passé ?

Emilie , elle , raconte avec humour que , durant des années , elle s'est "trompée de futur " .

Lorsque sa mère alcoolique lui a asséné , un soir ou elle avait trop bu , et après une discussion très animée , qu'elle ne voulait plus la voir ,Emilie a accepté .

Cela n’était pas la première fois que cela arrivait , mais ce jour-ci , Emilie a accepté la rupture . Apparemment .

Car durant les mois qui ont suivi , elle était obnubilée par la tournure que prendraient les événements . Elle passait son temps à se demander si sa mère la rappellerait , si elle aurait , elle , le courage de la rappeler , et de lui dire sa souffrance .

Des jours et des nuits à construire en fantasme un hypothétique futur , sans se décider à faire quoi que ce soit , prisonnière d'une souffrance qu'elle tentait par tous les moyens de nier ... tout se mélangeait et lui ôtait le sommeil .

Elle se mit alors à chercher , dans le bouddhisme , le moyen de donner un sens à cet événement douloureux , et à apaiser ses montées de haine car ,parfois , elle rêvait qu'elle giflait sa mère pour se venger de ce terrible rejet et cela lui procurait toujours un soulagement temporaire . Elle réussit à tourner la page le jour ou elle put élaborer ce qui suit :

- première possibilité : elle a senti une offense là ou il n'y en avait pas . Elle est responsable de cette rupture , et va tôt ou tard finir par comprendre dans quelle mesure . Elle est prête à se remettre en question .

- Deuxième possibilité : sa mère a été réellement très injuste , s'en rendra compte un jour , et reviendra vers elle , Emilie choisira alors de lui répondre en lui disant ce qu'elle a sur le cœur .

-Enfin , troisième possibilité sa mère ne changera pas ,et la vie se chargera de la confronter , tôt ou tard , aux conséquences de ses actes .Mais Emilie ne se sentira plus concernée de la même façon . Emilie a pu lâcher prise en réalisant que nous ne sommes pas juges , et que la vie , bien mieux que nous , sait donner des leçons à ceux qui le méritent , nous y compris .

Notre responsabilité n'est pas de tenter d’élaborer le futur des autres , mais le nôtre !

" L'avenir n'est à personne .L'avenir est à Dieu "

Victor Hugo

Guérissons donc du mieux que nous pouvons , en nous occupant de " nos oignons " , en cultivant notre jardin , comme dirait Voltaire , car personne ne le fera à notre place .

Le meilleur service que nous puissions nous rendre est de laisser le champ libre pour faire refleurir le bonheur dans notre vie . Nous sentir responsable de nous-même , de notre futur , et agir en conséquence .

Afin de ne pas nous lamenter , comme tant de gens le font , sur ce temps qui passe si vite , sans que nous ne puissions en faire quelque chose .

J'ai passé des années à espérer qu'elle reviendrait , raconte Pascal . Un jour , un ami m'a secoué . Elle ne reviendrait pas . J'ai ouvert les yeux violemment , beaucoup pleuré , et j'ai enfin pu commencer à me consacrer à ma vie . Mon horizon s'est ouvert .Mon futur ? Je suis en train de le construire , avec ma nouvelle compagne .Elle est enceinte .

10173548 392848570854927 9095491301344970516 n

Adresse du cabinet :

107 Ter Rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois

Tel : 01 48 73 65 09

Notre cabinet est situé à Fontenay-sous-Bois à proximité des communes de Nogent-sur-Marne, Vincennes, Montreuil, Perreux-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Joinville-le-Pont, Rosny-sous-Bois, Bry-sur-Marne, Saint-Mandé et Créteil .

Départements Val-de-Marne (94) et Seine-Saint-Denis (93)