Et le monde....

Chers amis,

Quelques mots avant de partir pour une semaine de vacances, sur les pas de mes ancêtres chéris, en Toscane...

Je ne suis pas très active sur ce blog, depuis quelques temps...

Fatiguée, de côtoyer tant de souffrance, d'entendre tant de drames, et de voir tant d'images insupportables de ce que les hommes font, parfois, de notre si beau monde.

Chaque jour, pourtant, je prie. Je continue à dire à tous ceux que je croise qu'il est possible de se mobiliser pour un monde meilleur.

La neutralité, je ne connais pas. Comment être neutre quand on tue des enfants, quand on torture des animaux, quand on abîne notre terre à petit feu?

Pourtant, comme vous, je me raccroche à l'espoir. L'espoir fou que, si chacun, à son niveau, construit un monde meilleur, plus juste, là où il est, avec patience et tenacité, il contribue

à faire reculer les larmes, les souffrances.

Nous le devons à notre terre, nous le devons à nos ancêtres, nous le devons à l'amour. A la vie.

Nous le devons à nous-mêmes, qui avons déjà survécu à tant de drames...

Je pense aux grands hommes et aux grandes femmes qui se sont battus pour faire avancer la paix et la justice. Nous le devons à eux, aussi.

Et c'est portée par le souvenir de ces êtres admirables et courageux que je vous appelle, chacun à votre niveau, à bâtir un monde nouveau.

Pas un monde où les intérêts de l'un éradiqueront tout un peuple, pas un monde où les vieilles rancunes serviront de prétexte à un génocide. Non.

Un monde, et ce monde commence là, maintenant, autour de vous,  avec votre famille et ceux que vous aimez, où le respect et la paix domineront.

Je salue ceux qui ,sur le terrain, dans leur vie de tous les jours, choisissent le dialogue et le respect plutôt que la prise de pouvoir.

La générosité plutôt que la force.

Ne baissons pas les bras. Tout peut toujours arriver.

Prenez soin de vous, et de ceux qui vous sont chers. A leur tour, ils apprendront à prendre soin d'eux, et de ceux qui leurs sont chers, pour que, le moment venu, ils puissent convaincre l'un ou l'autre

de cesser la violence.

Nous sommes tous concernés. C'est urgent.

Les beaux discours ne suffisent pas.

Chaque jour, par nos actes, faisons reculer la violence; faisons reculer la guerre.

Laissons-nous embraser par l'amour. Accueillons-le dans notre vie.