Extrait du livre " L’Âme des heures " - collection Sajat

 

 

 

La femme

 

Je suis la fée,le feu,la femme

 

Le reste des mers englouties

 

Par la douce ironie des flammes.

 

Je suis le temps qui est parti

 

Pour ne pas qu'on le prenne au piège .

 

Je me promène dans les neiges

 

De ton sourire et de tes yeux,

 

Je suis le ciel lorsque ses yeux

 

Peignent le vent sur ton visage.

 

Et je balade sur ta peau

 

Les arabesques des nuages

 

Et le soleil comme un drapeau.

 

 

 

 

 

 

9aeaef6b0d29b682a86802d183e21509 d2z4dtj