extrait du livre " Le paradoxe d’Ève "

La femme active

" Trop de repos nous engourdit ; trop de fracas nous étourdit; trop de froideur est indolence ; trop d'activité turbulence ... "

" La femme active est formidable , merveilleuse ,incroyable ... ", disent-ils .Et c'est vrai ,apparemment ( c'est -à -dire selon des critères masculins ) . Mais comment va-t-elle ?

Toujours plus ,toujours mieux ....

L'animus , cet exceptionnel révélateur , dynamiseur , booster , ce magicien de l’énergie , a transformé les pauvres princesses alanguies en monstres d'efficacité .

Parce que la femme moderne , comme son compagnon masculin , a dû , pour lui ressembler , développer une qualité autrefois réservée à l'homme , l’héroïsme . C'est - à - dire la capacité â être toujours au bon endroit ,au bon moment , portant le monde entier sur ses épaules , tout ça , bien entendu ,sans le moindre signe de fatigue. Dans les films ,les héros ne sont jamais fatigués , et dans la vrai vie , la femme moderne ne l'est pas non plus .

D'ailleurs , vous la remarquez facilement : elle se maquille au volant de sa voiture , tout en parlant au téléphone grâce à son "kit mains libre " .Oui , parce que la femme moderne , pour mériter son titre , a été obligée de réaliser une promesse exceptionnelle : savoir se servir d'un kit mains libres , et d'une multitude d'autres objets aux noms étranges , sans recourir à l'aide providentielle d'un mari expert en déchiffrage de notices techniques. Et ceci constitue une avancée sans précédent dans l'histoire de la psychologie féminine , qui contribue à faire trembler le patriarcat .

Ne l'oublions pas , un des moteurs à la " libération de la femme " a été le désir de pouvoir se passer de la présence de l'homme en découvrant sa propre autonomie .

De fragiles , cyclothymiques , chochottes incapables de planter un clou sans recourir à l'aide providentielle d'un mari gonflé de testostérone , nous sommes devenues , par un miracle formidable , championnes aux Jeux Olympiques , navigatrices solitaires , ministres ,chefs d'entreprise , capable de jongler avec nos rythmes biologiques , les soucis du mari (dont la testostérone , toujours présente , a accepté parfois de laisser momentanément la place à l'expression d'une nouvelle sensualité qui l'autorise parfois à s’épancher sur notre épaule , ce qui , il fut bien l'avouer , ne nous arrange pas toujours ! ),les devoirs de Thomas , le cours de danse de Pauline , l'anniversaire de belle-maman , le divorce de l'amie Florence , les vacances en Bretagne ,le frigo à changer ,les impôts à payer , le menu pour samedi soir et ... le programme de notre week-end de thalasso.

610c15c7d1214835f3aca6665139837e d5n0czf 1