extrait du livre " Un canard dans mon cabinet " .

Mercredi 23 juillet

Je me suis rendu , vaillant , à ma séance hebdomadaire , et là ,solennel , j'ai demandé pardon à Barlin . En m'entendait , ses yeux se sont mouilles de larmes ; je crois qu'il s'attendait à tout sauf ça . J'ai alors ressenti , dans sa plénitude , la bêtise de mon presque acte . Il ne me faisait aucun reproche , et a osé me demander : "Antoine ,est-ce que vous attendiez quelque chose de moi que je n'ai pas su comprendre ? Dites-moi ; si je vous ai déçu , je peux l'entendre , je vous en prie ."

Et j'ai pleuré de plus belle , en lui disant que non . J'ai fini par balbutier que je comprenais enfin qu'il fallait que j’arrête de me décevoir moi .

Il ne m'a pas fait payer la séance ." Je suis heureux que vous soyez en vie , c'est pour cela , m'a-t-il dit ." A cet instant , je me suis promis que si un jour la vie me le permettait , je rendrais ça à quelqu'un : simplementluidire,vouscomptezpourmoi , jesuis heureuxquevoussoyezenvie .

Voilà