extrait du dernier livre " Petit manuel de vie "

  • L'amour

    Vous l'avez compris , chère lectrice ,cher lecteur : une fois encore , je vous parle d'amour .D'amour de soi ,d'amour de l'autre ,d'amour de la vie , de la nature .

    Aimer , accepter , se réconcilier avec nos imperfections , nos crises , nos mystères , et même ,aller jusqu'à aimer nos épreuves ( ce qui ne veut pas dire aimer souffrir ! ) , afin de voir en elles les opportunités d’évolution qu'elles recèlent .

    Oui ,l'amour rend heureux .Et qu'on pense qu'il s'agit d'une affaire sacrée , ou purement chimique , ou les deux , n'a pas d'importance . Dans ce livre , j'ai déjà abordé les effets induits par les fameuses hormones du bonheur .En vous reportant à cette partie , vous verrez que l'amour n'est jamais très loin des situations ou ces hormones sont secrétées .

    En quinze ans d’exercice de la psychothérapie , j'ai fait de la question suivante un refrain , au risque , parfois , de paraître insistante : et votre vie amoureuse , où en est-elle ?

    Avec certains patients ,il a fallu des mois pour que la réponse puisse se dire , car trop intime ,trop blessée ... Pour d'autres , c'est conscient : on est chez le psy parce que la vie affective est une telle catastrophe qu'il est évident que le bonheur est comme impossible . Il faut donc remédier à ça , et on va s'y employer .

    Malheureusement , cette prise de conscience n'est pas toujours évidente . Et même si les études médicales le disent et le repètent ( une vie conjugale épanouie est excellente pour la santé - encore meilleure que l'ail , le citron et le sport ) , tous n'en sont pas convaincus .

    Mais moi , la spectatrice des Alchimies des âmes , j'en atteste : le rôle du psychothérapeute ne suffit pas à apaiser le cœur .Nous sommes , nous les psys , des soutiens , des alliés , des parents symboliques , parfois des béquilles solides ou des sauveteurs en condition de danger extrême , mais ce qui permet , au bout du chemin , que nos patients se remettent à rayonner de tous leur atouts , à briller de tous leurs feux , c'est l'amour .

    Une magnifique chanson vaudra mieux qu'un long discours . Je vous conseille de prendre le temps de l’écouter , si possible en trouvant une vidéo de ce grand amoureux de la vie qu’était le Grand Jacques .

    Quand on n'a que l'amour

    à s'offrir en partage

    au jour du grand voyage

    qu'est notre grand amour

    Quand on n' que l'amour

    mon amour toi et moi

    pour qu’éclatent de joie

    chaque heure et chaque jour

    Quand on n'a que l'amour

    pour vivre nos promesses

    sans nulle autre richesse

    que d'y croire toujours

    Quand on n'a que l'amour

    pour meubler de merveilles

    et couvrir de soleil

    la laideur des faubourgs

    Quand on n'a que l'amour

    pour unique raison

    pour unique chanson

    et unique secours

    Quand on n'a que l'amour

    pour habiller matin

    pauvres et malandrins

    de manteaux de velours

    Quand on n'a que l'amour

    à offrir en prière

    pour les maux de la terre

    en simple troubadour

    Quand on n'a que l'amour

    à offrir à ceux-là

    dont l'unique combat

    est de chercher le jour

    Quand on n'a que l'amour

    pour tracer un chemin

    et forcer le destin

    à chaque carrefour

    Quand on n'a que l'amour

    pour parler aux canons

    et rien qu'une chanson

    pour convaincre un tambour

    Alors sans avoir rien

    que la force d'aimer

    Nous aurons dans nos mains

    Amis le monde entier

    Jacques Brel

    J’étais timide , empoté , hyper anxieux , et à son contact je me suis révélé à moi-même ,raconte Cyril .

    Le processus s'est étalé sur des années , mais dès le début de notre relation il était enclenché , à notre insu , en quelque sorte . Nos discussions me portaient régulièrement à aller partager des souvenirs extrêmement intimes , et l’émotion s'invitait chaque fois . Je me retrouvais nu , désarmé , et cela ne semblait pas gêner Laetitia . Je sentais tant d'amour dans sa présence que j’étais comme encouragé à me livrer .

    Lorsque , quelques mois après le début de notre rencontre , j'ai décidé d'aller consulter un psy , j'ai fait le rapprochement . L'amour de Laetitia me guérissait . La façon qu'elle avait de m'accepter , de m'accueillir , et de me regarder avec une admiration constante , alors que moi , parfois , je me trouvais nul et indigne d'amour , me guérissait .

    " L'amour a ceci de commun avec la grâce que tout - et jusqu'à la manière de pousser une porte ou de nouer un lacet - est modifié .Rien de ce qui était avant ne demeure . "

    Christiane Singer

    Lovestory 2 by doberman4ik