Extrait du livre " Le Paradoxe d’Ève " - éditions Ellébore

Quant aux femmes incapables d’accueillir , elles se comportent comme les allergiques : le système immunitaire , destiné à protéger l'organisme des corps étrangèrs , réagit de manière excessive à ce qui est perçu comme envahisseur et potentiellement mortel . La femme s’étant fermée à l'homme est profondément blessée dans sa féminité , et c'est la seule manière qu'elle a trouvée pour se défendre de l'autre , pour ne pas risquer de réveiller des blessures pas encore cicatrisées .

La féminité blessée entraîne donc une sorte de " possession " par l'animus ( le système immunitaire , l'hypervigilance , etc .) à qui est dévolue la tache de lutter contre un ennemi réel ou imaginaire .

Sad 659422 960 720

guerir vivre psychotherapie psychologie éditions Ellébore livre ecrivain psychotherapeute sabas