Extrait du livre " Libérez-vous par le pardon " - éditions Bussière

Nos préjugés

Le cheminement qui nous conduit de l'offense , à sa compréhension, puis sa guérison , en vue ,peut -être , du pardon , peut s’avérer devenir une inestimable leçon de tolérance et d'ouverture d'esprit .

Voir la situation sous un autre angle nous défocalise de nos souffrances et ouvre la porte à la compassion .

Les expériences de la vie mettent à mal nos préjugés et c'est tant mieux . Car la distance est courte de "préjugé " à "Jugement Dernier " .

En effet,les hypothèses , les croyances auxquelles nous nous raccrochons colorent notre réalité , et toutes nos expériences .Nous aurons donc plus facilement tendance à excuser celui ou celle pour qui nous avons un préjugé favorable .

A l'inverse , tant que notre colère et notre souffrance ne seront pas apaisées , nous jugerons l'offenseur à cette mesure . Puis , le jour où nous sentirons notre blessure guérie , nous serons capables de faire preuve de plus de bienveillance . Ceci devrait suffire à démontrer le caractère subjectif et changeant de nos jugements .

"Ce n'est jamais le même homme qu'on arrête , et puis qu' on juge et puis qu'on tue ou qu'on libère "

Gilbert Cesbrun

De plus ,selon le juge et les avocats qui officient , ce même homme se verra condamné à une peine plus ou moins lourde , ou pas de peine du tout .

Les jugements humains ne sont pas plus immuables que ceux de la justice humaine : ils dépendent de notre état du moment et d'une multitude de petits événements précédents " la sentence " .

Alors , si nous avons déjà un préjuge concernant notre agresseur , il est probable que nous ne soyons pas neutres à son égard.

Dans son "travail " ( The Work ), Bryon Kate nous donne des clés simples pour nous débarrasser de nos oeilieres . L'une d'elle est de remplacer dans nos phrases, l'autre par " je " et , de voir ce que ça réveille en nous.par exemple , si je pense que l'autre est insensible , je vais transformer cette proposition par "je suis insensible " .

En y réfléchissant bien , cela va peut être me renvoyer à un reproche d'un vieux camarade , ou d'un parent ... ou m'amener à réaliser que dans certains circonstances , en effet , je me montre moi-même insensible . Sans juger , je vais donc pouvoir tenter de comprendre pourquoi . Si je me montre insensible à telle ou telle occasion , c'est probablement parce que j'ai peur d'être trop touché(e) et d'en souffrir.

Enfin , et c'est la base de ce travail , si une caractéristique décelée chez l'autre ( "être insensible " par exemple ) me touche outre mesure , c'est qu'elle me parle , à un niveau plus ou moins inconscient . qu'elle me parle de moi ...

Sauge

souffrance harcèlement angoisse sabas édition Bussière psychologie psychotherapeute émotions paix psychotherapie le pardon ecrivain santé vivre autrement amour guerir aimer loi d'attraction créateur bonheur ecoute de soi fontenay sous bois val de marne ile de france