extrait du livre " Lucie ,mon âme assassinée "

La symphonie secrète des tristesses révélées se tramait , dans l'ombre , au-delà de nos chants , nous n'imaginions rien .La surprise , épouvantable ,devrait nous étreindre bientôt , et nous précipiter ,impuissantes, dans la douleur d'un passé révolu .

Nous nous étions calées , mon impatience et moi , sur les progrès de Lucie . Nous suivions , comme deux entraîneurs attentifs , la diminution des fausses notes ,la manipulation des envolées créatives , et nous reposions sur cette paix si nouvelle .

Chaque jour , au lieu d'aller chez sa voisine , sa tante , son amie , ou au cours de dans ,Lucie arrivait ,toujours à la même heure , et découvrait

,solennellement ,les yeux brillants d'un plaisir renouvelé , cet instrument de liberté posé dans mon bureau .

Un soir , particulièrement émue par la beauté des heures passées , je ne parvenais pas à trouver le sommeil . Ces départs ,presque quotidiens , me frustraient terriblement . Je me mettais à négliger mes amis , mes élèves . Interrompre nos jeux me semblait cruel , très difficile . Nous n'avons pas le choix . Le stratagème devrait durer ,le plus longtemps possible .L'avenir et le calme de Lucie en dépendaient terriblement .

Ce soir-là ,un peu plus triste ,brisée par le silence soudain insurmontable ,je me mis à dessiner , pour oublier le vide .Je collais sur une étiquette cette phrase de Marc Twain ,elle ne nous quitta plus :

" Ils ne savaient pas que c’était impossible ,alors ils l'ont fait "...

Que ferions-nous ,au juste ? A part oublier de survivre pour vivre pleinement ? Remplacer les ruses par une volonté ferme .Lucie , en grandissant ,devrait bien s'affirmer , à un prix incroyable , en bravant l'interdit ...

Nous devrions , ensemble , au fil de nos soirées ,évincer les mensonges et faire place à ses dons .Accepter de marcher droit , au lieu de ramper , éternellement .Accepter d'être libres , et ne pas s'en priver . Il faudrait oublier les coups ,les terreurs ,et les caves .Briller de feux nouveaux,rejoindre la lumière .

Nous n'accomplirions rien .Nous ne ferions qu’être .Je serais spectatrice d'un passage obligé . Je craignais moins pour elle , sachant qu'en acceptant d'ouvrir sa cage , depuis des mois , dans ma maison ,Lucie faisait croître ses ailes .Elle finirait par s'envoler , le jour venu sans crier gare . Aucun père ne le retiendrait .Cela ,je le savais .

Adresse du cabinet :

107 Ter Rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois

Tel : 01 48 73 65 09

Notre cabinet est situé à Fontenay-sous-Bois à proximité des communes de Nogent-sur-Marne, Vincennes, Montreuil, Perreux-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Joinville-le-Pont, Rosny-sous-Bois, Bry-sur-Marne, Saint-Mandé et Créteil .

Départements Val-de-Marne (94) et Seine-Saint-Denis (93)