La danse ( extrait de l'Ame des heures )

Regardez nos atomes mouvants dans la danse...

Le feu épidermique, les robes corollées...

Les imaginations charnelles qui s'avancent

Et, tournant sur la piste, pourraient s'envoler

 

Vers un passé lointain, plus vrai, plus extatique

Où le coeur et le corps n'étaient pas divorcés. 

Nos ancêtres allumaient leurs os à la musique

Du mouvement de l'onde, et des sillons tracés

 

Sur une terre honnête. Et rien n'était tabou.

Ni le bonheur ni l'homme ne restaient cachés.

Qu'avons-nous fait de nous? Nés de souffle et de boue...

Où dorment nos entrailles? Nous sommes attachés

 

A nos intelligences, pauvres devantures

Désertées de nos sens pour mieux nous affadir.

Je me roule dans l'air, je dors dans la nature

Et je vais transpirer, danser, ne pas mourir. 

 

12998558 591964964313040 1027640698274254660 n