Pierre Clavillier

Cher Pierre,

Je viens d’apprendre avec stupéfaction que ton grand cœur s’est arrêté de battre cette nuit, et que tu as rejoint le Grand Esprit avec lequel tu discutais si facilement…

Si je suis triste ce soir, c'est parce que ton authenticité et ton âme d'enfant vont nous manquer, mais c’est aussi pour ta jolie petite fille, qui t’aimait tant et à qui tu as transmis tant de présence, d’intelligence, et de cette créativité débordante qui te caractérisait.

Le monde perd, sans aucun doute, un homme bon. Et ton innocence et  ton génie me manqueront.

Encore une fois, je tiens à te remercier. Tu étais un ami, et tu as été un passeur. Tu m’a offert un grand moment, il y a bientôt 2 ans. Je t’avais raconté que j’avais été sauvée de la mort, entre autres fois, par un médecin juif, et que je rêvais de mettre les pieds dans une synagogue. Qu’à cela ne tienne, tu m’avais invitée à une soirée dans ta synagogue, où j’avais vécu une émotion fondatrice, et probablement rédemptrice. Tu étais comme ça, Pierre, généreux. Tu m’as aussi offert un tableau, qui trône chez moi. Il est rouge, comme la vie. Cette vie qui, je le crois, continue pour toi sous une autre forme. Je crois, et j’espère, que de là où tu nous regardes, la pesanteur est moins dense, et ton esprit si libre peut enfin se mouvoir en liberté.

Que cette nouvelle vie te soit douce. Tu le mérites.

Que le Grand Esprit des Zèbres t’accueille dans la Grande Prairie et t’offre tout cet amour que tu cherchais tant. Tu vas aussi retrouver le Petit Prince.

Nous ne t’oublierons pas.

 

13315451 1023010741113817 8124377568297888909 n