Pour vous ...

Chers toutes et tous, je pars en Belgique parler du pardon à soi-même. Et pour vous accompagner ce week-end, voici un magnifique poème qui nous rappelle que nous n'avons pas grand chose à faire pour goûter l'amour, à part oser recevoir ce qui nous est offert.

 

Amour

" Amour m’a dit d’entrer, mon âme a reculé,

Pleine de poussière et péché.

Mais amour aux yeux vifs en me voyant faiblir

De plus en plus, le seuil passé,

Se rapprocha de moi et doucement s’enquit

Si quelque chose me manquait.

Un hôte, répondis-je, digne d’être ici.

Or, dit Amour, ce sera toi.

Moi, le sans-coeur, le très ingrat ?

Oh mon aimé, Je ne puis pas te regarder.

Amour en souriant prit ma main et me dit :

Qui donc fit les yeux sinon moi ?

Oui, mais j’ai souillé les miens,Seigneur, Que ma honte 

S’en aille où elle a mérité.

Ne sais-tu pas, dit Amour, qui a porté la faute ?

Lors, mon aimé, je veux servir.

Assieds-toi, dit Amour, goûte ma nourriture.

Ainsi j’ai pris place et mangé."

George Herbert

 

1084

sabas psychotherapeute psychotherapie ecrivain amour aimer fontenay sous bois val de marne ile de france George Herbert