Petit manuel de survie

 

 

020-2.jpg

 

 

éditions Bussière - 2013

Editions Bussiere

 

 

 

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne perdre l’équilibre"

Albert Einstein

 

Une thérapie n’est pas un long fleuve tranquille. Ni pour le patient, ni pour son entourage. Les quelques témoignages qui étayeront ce livre vous montreront, si besoin est, les raisons qui m’ont poussée à entreprendre son écriture.

Car, lorsque l’heure du changement, de la libération, a sonné, parfois de manière brusque, impérative, l’être secoue ses chaînes, parfois violemment. Certaines de ces chaînes sont imaginaires, ou fantasmées, d’autres réelles.

Qui qu’il en soit, j’ai souhaité, dans les pages qui vont suivre, m’intéresser à ce couple si mystérieux, si funambule : le patient, et l’Autre. Son Autre.

Celui, parent, enfant, conjoint, amant, ami, collègue, dont le psy entendra parler, de manière subjective, bien entendu. Déformé par la vision du patient.

Oui, vous, cet « Autre », qui n’avez peut-être jamais mis les pieds dans le cabinet d’un thérapeute, et n’imaginez d’ailleurs même pas ce qu’on peut y faire, nous vous connaissons un peu. Et, parfois, nous savons à quel point cela peut être dérangeant pour vous. Nous n’oublions pas, pourtant, que vous avez, aussi, votre réalité, vos sentiments, et que si vous nous racontiez à l’oreille quelques évènements, vus à travers vos yeux, l’image que nous avons de cet être, en face de nous, en serait quelque peu modifiée. Mais vous n’êtes pas là. C’est notre patient qui y est. Votre « Autre » à vous…

 

 

Voir l'article sur la Systémie familiale.

extrait du livre " Petit manuel de survie "

 

 

Osons donc ouvrir notre cœur un espace ou l'Autre peut évoluer . Comme un ventre maternel dans lequel un fœtus évolue , bouge , se retourne ( parfois , la mère souffre de ces mouvements intempestifs surtout vers la fin de la grossesse ) , soyons élastiques , suffisamment mobiles et accueillants pour ne pas figer l'Autre et l’étouffer .

 

A propos , est - ce un être vivant que nous aimons ? Ou un objet prévisible , comme un pot de fleurs dans un coin de notre salon ? 

 

Alain est formel : J'ai résisté durant des mois . 

Chaque fois qu'elle évoquait son souhait d'aller entamer une psycho-analyse , je tentais de la dissuader . Elle n'allait pas si mal que ça , nos moyens financiers étaient limités , etc ... Tous les arguments y sont passés . En vain .

Lorsqu'un soir de décembre elle m'a annoncé avoir trouvé " le psy qu'il lui fallait " , j'ai perdu le sommeil durant presque une semaine . 

En fait , j'étais terrorisé de la perdre . Ma mère , en effet ,avait rencontré , à l'université , un homme avec qui elle a fini par se remarier . Mon père ne s'en est jamais remis .

 

Adresse du cabinet :

107 Ter Rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois

Tel : 01 48 73 65 09

Notre cabinet est situé à Fontenay-sous-Bois à proximité des communes de Nogent-sur-Marne, Vincennes, Montreuil, Perreux-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Joinville-le-Pont, Rosny-sous-Bois, Bry-sur-Marne, Saint-Mandé et Créteil .

Départements Val-de-Marne (94) et Seine-Saint-Denis (93)