19 - Les silences inconfortables

«Le plus grand obstacle à la vie est l’attente, qui espère demain et néglige aujourd’hui.»

Sénèque

Vous est-il déjà arrivé de piaffer d’impatience, lorsque votre interlocuteur peine à trouver ses mots ou installe entre vous un silence qui vous semble pesant ?

Ou bien quand vous attendez une réponse, un coup de téléphone, une lettre, qui ne viennent pas ? Ou encore si vous vous trouvez désoeuvré, seul, sans aucun projet ou action urgente à mener ?

Le silence, l’absence, le calme, l’inaction, la passivité sont des spectres qui effraient la plupart des humains, un jour ou l’autre.

Mais pourquoi ?

Tout d’abord, en ce qui concerne le silence et l’absence, parce qu’ils nous donnent l’impression que le lien avec l’autre (ou le monde) est rompu. Ce qui est faux, heureusement ! En effet, ceux qui nous aiment continuent à nous aimer même s’ils n’en sont pas conscients à chaque instant, et ne nous le témoignent pas forcément tous les jours. Une relation perdure, même lorsque le silence s’installe dans une conversation, ou l’espace entre deux personnes.

Pour l’inaction et le calme, le processus est le même : même si nous ne faisons rien, nous sommes toujours vivants. Et le terre tourne toujours. Il est intéressant de remarquer que la plupart des hyperactifs sont en fait de grands anxieux qui tentent par tous les moyens de remplir un vide inconfortable. Mais à nous tous seuls nous ne pourrons jamais remplir tous les espaces vides de l’univers, me direz-vous ! Mais alors, de quels espaces s’agit-il ? Des espaces intérieurs, tout simplement. De cet endroit, à l’intérieur de nous, où nous avons la possibilité unique de nous rencontrer. Là, dans le présent. Ce lieu merveilleux où nous sommes réellement. Où nous ressentons une chose ou une autre… pas forcément confortable, mais qui pourra le devenir si nous acceptons de la reconnaitre telle qu’elle est : une simple expérience fugitive, éphémère, vivante. Comme nous.

Les occasions de rentrer en contact avec nous-mêmes sont multiples. Pas besoin d’heures entières à méditer, à s’extraire du monde. En nous existe un lieu secret, accessible à nous seuls, protégé, intime. Celui du présent silencieux, où nous faisons taire les mouvements extérieurs pour entrer en contact avec la symphonie de notre vie intérieure.Le sensations.

Alors, ainsi, les silences seraient une porte vers une vie bien plus riche que ce que nous avions imaginé ? Oui. Et il ne tient qu’à nous de la passer pour nous retrouver dans un jardin où les trésors ne manquent pas.

N’ayons pas peur de nous-même. Ne craignons pas le vide. Par notre seule attention, pas notre seule présence, nous le comblerons aisément. Puis, une fois que nous nous serons familiarisés avec, nous pourrons le remplir de nos intentions les plus constructives.

Et, miraculeusement, lorsque nous aurons refait connaissance avec nous-même, l’autre ne nous fera jamais plus peur.

Si nous osions écouter la symphonie qui se joue à l’intérieur de nous ? C’est celle de la vie. Elle nous attend.

1522818 10151963407323423 526894669 o

 

Adresse du cabinet :

107 Ter Rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois

Tel : 01 48 73 65 09

Notre cabinet est situé à Fontenay-sous-Bois à proximité des communes de Nogent-sur-Marne, Vincennes, Montreuil, Perreux-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Joinville-le-Pont, Rosny-sous-Bois, Bry-sur-Marne, Saint-Mandé et Créteil .

Départements Val-de-Marne (94) et Seine-Saint-Denis (93)